A.L.F.A. #1 – Parish » Milly Taiden

Editeur : Milady

Livre : ICI

Leur nom ? L’Agence des Ligues Fédérales d’Alphas.
Leur mission ? Servir et protéger l’humanité.
Leurs hommes ? Pas tout à fait humains…
La brillante scientifique Melinda Caster a découvert une nouvelle souche de virus qui développe l’intelligence animale bien au-delà des facultés humaines, allant jusqu’à leur donner des capacités presque surnaturelles. Lorsque son laboratoire est cambriolé et ses recherches mises en danger, l’A.L.F.A. dépêche l’agent Parish Hamel, un métamorphe jaguar, pour enquêter sur l’affaire. Mais l’importance de cette découverte est peu de chose comparée à celle que fait Parish : que celle qu’il doit protéger est son âme sœur…

 

⭐⭐⭐, 5

Voilà une saga qui a du potentiel, mais je trouve que ce premier tome n’est pas assez développé, que la partie romance prend un peu trop le dessus sur le reste de l’intrigue qui du coup est survolée. Malgré tout, j’ai passé un bon moment, et je poursuivrai cette saga, certaines choses ont titillés mon intérêt, alors impossible de ne pas continuer.

D’un côté, cette saga me fait un peu penser à une autre que je lis d’ailleurs, la saga Hybrides, principalement dans le fait que nous ne sommes pas avec une seule sorte de métamorphe, bien que dans Hybrides, ils n’ont rien demandés et ont été victimes de l’homme ayant soif de pouvoir. Ici, nous ne savons pas réellement le pourquoi de l’existence de l’agence, nous avons quelques détails, mais tellement peu que nous n’en savons pas beaucoup, cela reste assez mystérieux pour le moment.

Comme je viens de le dire, je trouve que le côté romance/sexe, prend énormément de place, un peu trop à mon goût, au détriment de tout le reste. Parish fait son arrivée dans la vie de Melinda et en une seconde il sait qu’il vient de trouver son âme sœur, ok le coup de foudre existe. Mais que cela impacte sur l’intrigue principale, c’est là que je ne suis pas vraiment d’accord, cette romance aurait pu prendre un rien moins de place et le reste aurait pu être développé, notamment le pourquoi du comment de cette agence.

J’ai plus eu l’impression d’être dans une romance que dans une bit-lit, on va dire que c’est une romance avec un plus, mais un plus qui manque cruellement d’ampleur. Les personnages sont eux-mêmes un peu survolés, et je trouve cela dommage. Je vais poursuivre parce que certaines choses m’intriguent et que j’ai envie de savoir, qui sait, peut-être que la suite nous réservera quelques surprises qui me feront changer d’avis 🙂

Melinda se réveilla en sueur, entortillée sans ses draps. Bordel de merde ! son rêve était… avait été tout simplement fabuleux ! La première fois depuis des lustres qu’elle baisait. Les choses ne se passaient pas habituellement comme cela pour elle, mais purée ! son corps ne voyait pas la différence.

Merci aux éditions Milady pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *