Fucking Girls #1 – Outdoor » Amheliie

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

Deux acteurs passent un arrangement qui va chambouler leur existence.
*
Bienvenue dans l’univers du porno arty. Chez FUCKING GIRLS, le monde du X bisexuel est revisité.
Un nouveau label ouvre ses portes. Au programme ? De nouveaux couples, de nouveaux horizons et de nouvelles expériences. Maddox De La Cruz et Reyes Alvarez forment un partenariat explosif. Spécialisés dans une toute nouvelle catégorie « L’OUTDOOR », les deux acteurs chamboulent les codes de l’arty et tournent dans des lieux où avoir un pantalon baissé et une jupe relevée n’est pas vraiment recommandée par la loi. Mais qu’importe, les deux amis s’éclatent et leurs escapades filmées remportent un joli succès. Entre eux, une véritable amitié s’est installée, devant les caméras et loin des studios, ils passent du bon temps ensemble, et l’alchimie n’est jamais très loin.
Et lorsque Reyes est face à un sérieux problème, Maddox n’hésite pas à l’aider. Même si pour cela, ils vont devoir mentir, pour le meilleur, le plus drôle, mais surtout pour le pire.


💙💙💙💙💙

COUP DE CŒUR POUR LE DÉBUT DE CETTE NOUVELLE SAGA !

J’étais toute excitée à l’idée de découvrir la saga [Fucking Girls], qui est le spin-off de la saga [Fucking Love]. On plonge de nouveau dans l’univers du porno Arty avec des couples hétéros et bisexuels. Et ce premier opus est un véritable délice. Les émotions m’ont dévastée à tous les niveaux. Je partais confiante parce qu’Amheliie a réussi le challenge de me faire aimer l’univers du porno tel qu’elle le met en scène.

J’en profite pour vous mettre en garde sur le caractère érotique de cette saga, forcément en explorant le monde du porno nos héros ne se regardent pas dans le blanc des yeux… Ce tome se concentre sur le partenariat de Maddox et Reyes, deux amis qui s’engagent dans une aventure à sensations fortes qui pourrait faire évoluer leur relation du statut d’amis à amants en dehors des caméras.

UN COUPLE SOUDE AVEC UNE ALCHIMIE INCROYABLE…

J’ai eu un coup de foudre pour Maddox et Reyes. Vous voyez souvent on craque pour le héros, on salive devant son physique et on se laisse séduire par sa personnalité, et ce fut le cas avec Maddox, parce que franchement le mec est tout simplement génial. Il est drôle, déjanté et attentionné… C’est un partenaire généreux qui sait donner du plaisir à ceux qui partagent l’écran avec lui… Bref, Maddox a du potentiel et il ne s’est pas gêné pour nous le montrer… Mais ici j’ai craqué pour Reyes… Cette nana m’a émue, son histoire est tellement tellement touchante, mais j’ai été séduite par la femme. Reyes assume ses désirs, sa féminité et sa condition d’actrice porno. Elle tourne avec Maddox la plupart du temps mais participe aussi à des tournages lesbiens. Reyes est une jeune femme torride et qui a su prendre confiance en elle quand elle a découvert le monde de l’érotisme. Et je l’ai trouvée très sexy !

C’est pour moi un véritable tour de force de la part de l’autrice de réussir à me faire aimer les personnages de cette manière.  Le fait qu’elle nous expose une sexualité sans tabou, sans genre et sans limite me plaît parce que c’est comme cela que l’on devrait la concevoir.

On navigue dans un univers sulfureux qui souffre encore de nombreux préjugés, mais Amheliie déjoue les pièges de ce milieu et nous offre de l’érotisme de qualité, entre hommes et femmes, entre deux hommes, deux femmes et plus si affinités.

Etant donné que j’ai lu tous les tomes de la saga [Fucking Love] j’ai été ravie de retrouver tous les personnages que je connais déjà et j’ai adoré en découvrir plus sur les petits nouveaux qui attisent déjà ma curiosité.

UNE INTRIGUE SOLIDE QUI SE MARIE A MERVEILLE A UN CONTENU ÉROTIQUE INTENSE…

Qu’on se le dise, si vous n’aimez pas l’érotisme, passez votre chemin. La saga ne se limite pas qu’à une succession de scène de sexe… L’univers du porno fait partie intégrante du décor mais l’autrice a su tisser une intrigue solide qui nous permet de vivre avec nos personnages dans leur vie pro et leur vie privée.

Maddox et Reyes sont amis… Dès leur rencontre, un lien s’est tissé entre eux. A l’écran ils sont volcaniques, leur alchimie est hallucinante et je me suis consumée à cause d’eux. En dehors, ils ont une relation très complice, ils sont soudés et ils s’entraident quoi qu’il arrive. Amheliie met en place un scénario assez simple qui nous réserve néanmoins beaucoup de surprise. L’intrigue repose sur des thématiques percutantes qui se mêlent au milieu du porno. J’ai été très émue tout au long de l’histoire, l’intensité des émotions est omniprésente. On est toujours à flux tendu et j’ai adoré ça !

« Est-ce de l’amour, Mad ? 
Etre capable de partager des moments uniques, de s’aimer avec nos corps sans se le dire, d’être là pour l’autre quand on rencontre ce besoin et de constater un beau jour que tout ce qu’on croyait être n’était qu’un joli mensonge cachant une vérité plus belle.
Est-ce qu’on s’aime Mad, derrière les caméras ? »

DU SEXE… OUI OUI OUI ! 

Ne jouons pas les langues de bois… On lit ce genre de roman parce que l’on aime l’érotisme, on aime ce que la lecture nous procure comme sensation. Je n’aime pas particulièrement le porno, je dirais même que je ne suis pas fan des images, et en plus ce que l’on trouve sur le net est du très mauvais porno mais j’adore lire les sagas d’Amheliie car elle repousse sans cesse mes limites. Elle me permet de comprendre les notions de confiance, de dissocier le sexe des sentiments en gardant la nécessité d’un respect mutuel.

Dans ce roman, le sexe a une place importante de par l’univers mis en place, on est au sein de label porno de qualité avec des acteurs engagés et professionnels. On suit donc leurs carrières, leurs tournages, leurs coups de folie et leurs fous rires. Il y a un réel équilibre entre l’intrigue propre à Maddox et Reyes et leur complicité à l’écran.

Il n’y a pas de tabou dans ce roman. Le sexe est mis sur un piédestal, il est vraiment représenté d’une façon à nous faire comprendre qu’il n’y a rien de sale, que cela fait partie intégrante de la vie et que bordel il n’y a pas de mal à se faire plaisir, non ! Nos héros sont spécialisés dans l’Outdoor… Ils flirtent sans cesse avec le danger de tourner dans des lieux publics… J’ai trouvé la notion d’interdit hyper bien exploitée, leur duo fonctionne à merveille et l’excitation est à son maximum !

Les scènes érotiques sont dispatchées dans le récit, elles sont détaillées et vous donnerons de sacrés coups de chaud ! Une fois de plus, j’ai été bluffée par la capacité de l’autrice à nous décrire du sexe sensationnel, elle fait vraiment dans les émotions vraies, impossible de rester de marbre en lisant de telles scènes. Et on en redemande parce que c’est bien écrit.

La psychologie est intense dans cet univers. Nos héros sont partenaires à l’écran mais ils partagent une intimité qui les pousse à flirter avec des émotions plus grandes encore. Comment faire la part des choses entre fiction et réalité ? A quel moment on chavire ?

« Elle n’est plus seulement mon amie, elle est beaucoup plus que ça. Je ne sais pas vraiment quelle étiquette attribuer à cette femme formidable qui me fait faire des choses insensées. »

EN BREF : 

Ce premier opus de [Fucking Girls] nous offre une histoire d’amour électrique, intense, sexy, drôle et touchante. J’ai retrouvé l’univers du porno Arty avec un plaisir non dissimulé, j’ai vraiment trouvé l’intrigue excellente, mon coeur et mon corps s’en souviennent encore. Amheliie ne cesse de relever des défis, de prendre des risques en explorant des milieux atypiques et c’est jouissif. J’ai eu un coup de foudre pour Maddox et Reyes, je suis tombée sous leur charme et ils m’ont tous les deux fait fantasmer. J’ai dévoré ce roman en manquant de faire une crise cardiaque, et je l’ai terminé avec les yeux écarquillés en me disant : »C’est quoi cet épilogue ? » Je suis tellement fan de l’univers que je vais compter les jours avant de pouvoir découvrir l’histoire de Scott, Alek et Livvy, Un MMF ! Mon dieu, j’en rêve ! Bon, vous l’aurez compris c’est un coup de cœur !

A lire si vous aimez… 

  • Découvrir des univers particuliers, ici celui du porno Arty.
  • L’érotisme décomplexée et les scènes de sexe explicite.
  • Les histoire d’amour qui naissent d’une belle amitié.
  • Les intrigues pleines d’émotions qui nous offrent des sensations fortes.

 

« Maddox me dévore et cette alchimie entre nous devient plus forte. J’ignore si c’est l’ambiance dans laquelle nous baignons qui provoque ça, mais je n’ai pas l’impression d’être sur un tournage. J’ai le sentiment de flirter avec l’interdit, avec un amant passionné, dans l’obscurité d’une salle, où n’importe qui pourrait entrer et nous surprendre. »

❤️❤️❤️❤️❤️

Amhéliie, tu es sérieuse ? Tu vas nous faire attendre pour le second tome ? Non mais je vais mourir bien avant sa sortie moi ??? Parce que bon, nous donner cet épilogue et puis paf faut attendre… Y a pas moyen de faire avancer un peu le temps ?

Bref, vous l’avez compris, j’ai plus que hâte de pouvoir enfin lire le second tome de Fucking girls qui est le spin-off de Fucking love, et bien que l’on puisse parfaitement les lire sans avoir découvert avant la saga Fucking love, je vous conseillerai malgré tout de ne pas passer à côté, les personnages de Fuking love méritent leurs places dans vos biblios eux aussi. Evidemment, il faut pouvoir lire de la romance MM, et ne pas être outré par les scènes de sexe torride entre hommes, mais franchement il est impensable de ne pas aimer.

Maintenant, je reviens sur ce premier tome de Fucking girls, il est juste parfaitement parfait, eh oui, carrément, je ne vois pas que dire d’autre. Je le dis à chaque fois, mais je ne suis absolument pas fan des film érotiques, alors que dans les livres, si c’est bien écrit, oh my god, je suis plus qu’amatrice ! Et c’est le cas avec Amhéliie, qui franchement me fait aimer le porno, bien entendu, elle a cette manière bien à elle de nous immerger dans ce milieu, mais il n’y a pas que cela, et c’est là qu’elle fait la différence. Comme je le dis, ce n’est pas du cul pour du cul, il y a autre chose, nous vivons avec les personnages, nous sommes aussi bien devant que derrière la caméra avec eux.

Ce ne sont pas des personnages plats qui ne sont là que pour les scènes de sexes, ils ont une histoire, parfois compliquée, parfois encore pire, mais c’est justement le fait que nous ne sommes pas que devant la caméra qui rend le récit intense. Et je peux vous dire que niveau émotions, on est à un niveau très haut, niveau chaleur également je ne vous le cache pas, Maddox et Reyes, c’est quelque chose de carrément explosif, ils sont en symbiose tout simplement. Autant devant que derrière les caméras, ils ont un lien bien particulier, impossible de les imaginer l’un sans l’autre, il y a une alchimie extraordinaire entre eux.

Maddox/Reyes, c’est le genre de duo qui vous fait fondre, dans tout les sens du terme, et qui vous procure des sensations intenses, des émotions digne d’une attraction à haut risque. Vous craquez en général pour un personnage, ici, impossible, vous craquez forcément pour les deux, en tout cas, moi c’est le cas, je suis total love de ce couple.

Avec Amhéliie, pas besoin de lire les résumés de ses parutions, vous vous lancez les yeux fermés et c’est obligatoirement un régal au bout du compte, et vous en redemandez sans hésiter. Je suis plus que pressée de pouvoir découvrir le tome suivant, l’épilogue nous promet un opus plus que riche, là aussi à tout les niveaux !

Alors comme ça, ma réputation n’est plus à faire. Finalement, tout le monde est au courant que je finance es études en bossant pour un studio de production de films X. Je n’en ai pas honte, ça ne me dérange pas et je me fous de l’avis des autres, en revanche, me faire une telle déclaration ne peut que m’exciter.

Merci à Amhéliie pour sa confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *