Sélection Naturelle » Jill Thiel

Editeur : Editions des Tourments

Livre : ICI

Kate et Jerry, deux policiers travaillant à la criminelle de la Police de New York se retrouvent à enquêter sur des meurtres d’une extrême violence perpétrés par un tueur en série qui signe ses victimes d’un chiffre accolé d’un X. Rien ne semble relier les victimes. Aucune trace, aucun indice, rien est retrouvé sur place. Aidé d’un Profiler ténébreux et mystérieux, ils vont devoir découvrir ce qui se cache derrière ces meurtres. Entre cadavres qui s’amoncellent, rétrogradation et secrets, les deux agents vont s’aventurer dans une enquête dont ils ne soupçonnent aucunement l’issue.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Un thriller comme j’aime les lire, où se mêlent l’action, le mystère, les énigmes, le grand frisson de tenter de découvrir qui se cache derrière des meurtres affreux, et pour ne rien gâcher, nous avons même  droit à une petite romance. Tout est réuni pour passer un excellement moment, un moment angoissant, mais ô combien addictif !

Je me suis rapidement attachée au duo Kate/Jerry, je les ai trouvé en parfaite osmose au niveau du travail, mais également hors boulot, le lien d’amitié qui les lie est très fort, l’un et l’autre seront toujours présent si l’un des deux a besoin de soutien, de réconfort, ils sont un véritable pilier pour l’autre. J’ai franchement adoré ce duo, il fonctionne parfaitement, une amitié avec quelques petites piques bien senties de-ci de-là, mais toujours présent en cas de besoin. Mais pour une fois, ce lien amitié homme/femme n’est pas plus que cela, jamais rien d’ambigu entre eux, ils se considèrent plus comme frère et sœur qu’autre chose, et c’est plaisant que pour une fois ce lien ne se change pas en autre chose. Donc là, vous avez compris que la romance dont je parle plus haut ne concerne pas notre duo 😉

Pour parler un peu de l’enquête sur laquelle ils vont devoir se démener afin de découvrir qui est le tueur, eh bien pour une fois, même si je ne suis pas forcément d’accord avec le principe de tuer pour faire justice, ni avec les méthodes employées, je dois avouer que ce fameux tueur fait du bon boulot, il débarrasse le monde d’une belle vermine dont on se passe volontiers. Je ne vous donne pas d’indices à ce niveau, j’ai moi-même découvert le point commun des victimes lors de ma lecture, vous devrez donc vous aussi le découvrir par vous-même. Cependant, je suis presque certaine que vous serez d’accord avec moi sur le fait que ce tueur fait du bon boulot finalement.

Mais Jill Thiel ne s’arrête pas à cette enquête, elle greffe dessus une ancienne affaire qui touche directement un des membres de notre duo. Une affaire macabre pour l’un deux et pour laquelle les malfaiteurs n’ont pas encore été arrêtés, ils sont toujours réussi à échapper à la police. Lorsque l’on comprend l’enjeu pour l’un d’eux, on comprend beaucoup mieux qu’ils doivent absolument être enfin hors d’état de nuire, après tout des nuisibles en moins sur la terre, cela ne fait jamais de mal, et ceux-là méritent carrément de ne plus voir la lumière du jour.

En plus de notre duo, nous rencontrons Scott, un profiler venu en renfort pour l’enquête sur le sérial killer. J’ai eu un peu de mal avec lui au début, je pensais qu’il allait clairement foutre la merde au sein de notre duo, mais non, il c’est avéré un élément plus qu’utile à plusieurs niveaux. En plus il est beau gosse, pas de quoi se plaindre 🙂

Eh bien voilà, c’est ainsi que je termine mon avis sur Sélection naturelle, un thriller que j’ai adoré, qui m’a fait frissonner, avec des personnages que l’on ne peut qu’apprécier, une amitié à toutes épreuves, une petite romance pour que tout ne soit pas que ténèbres. Une plume que j’ai aimé découvrir et qui m’a tenue en haleine jusqu’au bout.

– En fait, notre enquête est à l’image de ta relation avec Scott. Il marqua une pause. Au point mort quoi.
Elle le fusilla du regard.
– Je te demande pardon, le voleur de blonde à petit vieux ?
Il lâcha la poignée pour accompagner ses mots d’une gestuelle théâtrale.
– Moi au moins je ne tourne pas autour du pot. Bim bam boum l’affaire est dans le sac.
– Et bien ! Ami de la poésie bonjour.

Merci aux éditions des Tourments pour l’envoi de ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *