Blood Of Silence #8 – Andreas » Amheliie & Maryrhage

 

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

Andreas McGuinness est le fils ainé de Liam et Gina. À 18 ans, il termine sa dernière année en tant que prospect et se prépare à décrocher son cuir pour entrer dans le club qui l’a vu grandir : les Blood Of Silence.Drôle et fidèle, sa réputation est la même que son père. L’irlandais a tout du biker et sa vie lui convient parfaitement.Le hic ? As est amoureux de la seule femme qu’il ne peut pas avoir. Et s’il a fait le deuil d’une histoire avec elle pour des raisons évidentes, il savoure sa chance de l’avoir en tant que meilleure amie. Mais parfois, il suffit d’une étincelle pour que le feu se déclare et mette à mal nos certitudes. Et lorsque les Blood Of Silence se rendent en Irlande pour conclure un deal un peu spécial. Andreas va se rendre compte que le cœur et la raison ne peuvent pas toujours lutter contre les sentiments.Et si les business se portent à merveille, depuis quelque temps, un nouvel ennemi monte en puissance dans l’état voisin et menace le calme du MC. Le danger rôde à nouveau, et il se pourrait que l’amour avec un grand A soit l’autre bouleversement qui va heurter Andreas et le pousser à tout remettre en question.


⭐⭐⭐⭐⭐

LA RELÈVE EST ASSURÉE ! 

Après avoir lu le tome 7,5, j’étais impatiente de découvrir l’histoire d’Andreas. C’est le digne héritier de Liam McGuinness, même humour, même sex-apeal, un vrai tombeur… Mais la seule femme qu’il aimerait avoir lui est interdite ! C’est sa meilleure amie, comment pourrait-il risquer de perdre cette relation si importante à ses yeux pour un désir longtemps refoulé ?

Mais ne dit-on pas que les règles sont faites pour être brisées ?

UN BLOOD DE PLUS A MON TABLEAU DE CHASSE…

Moitié Irlandais, moitié Italien, Andreas a vraiment un potentiel de dingue. Il est drôle et séducteur, et même s’il est un peu queutard sur les bords, c’est un homme d’honneur qui sera dévoué à son club dès qu’il aura son cuir sur le dos… Il est en passe de devenir enfin un Blood, ses années de prospect auront marqué son âme. Andreas est tout ce que j’aime chez un homme, son humour est aussi pourri que celui de son père et celui de Savage. Il est beau à se damner, il a du charisme et un fond vraiment bon. Bref, Andreas m’a fait beaucoup d’effet et je ne m’en cache pas.

Notre héroïne est quant à elle… et bien je ne vous dirais rien sur elle… Vous savez que c’est la meilleure amie d’Andreas c’est déjà pas mal, non ? Vous saurez bien assez vite de qui il s’agit ! Je peux vous dire qu’elle envoie du lourd, qu’elle a ce qu’il faut là où il faut pour se mesurer à Andreas.

L’AMITIÉ AVEC UN GRAND A ? OU PLUS SI AFFINITÉ ?

La romance repose une fois de plus sur un interdit… #frissons J’adore ce schéma là 🙂 Mais il y a un autre élément à prendre en compte, l’amitié de nos deux héros. Une amitié fusionnelle et passionnelle, indéfectible et vitale pour leur équilibre.

Amheliie et Maryrhage déjoue une fois de plus les codes de la romance avec cet opus. C’est brûlant, frustrant, intense, addictif, jouissif ! Les sentiments de nos héros sont tellement forts que leur histoire va les mener sur des chemins ardents et dangereux. Une romance explosive comme je les aime qui se démarque grâce aux tempérament singuliers de nos héros et le contexte sensible de leur histoire.

DE L’ACTION, DU DANGER ET DES REBONDISSEMENTS CAPTIVANTS ! 

Les Blood of Silence se sont lancés dans des trafics de taille. Ils n’ont eu de cesse de s’agrandir et doivent gérer leurs affaires avec tact et intelligence. Ils vont devoir se rendre en Irlande pour sceller une alliance avec les Shamrocks, le MC du père de Savage… Un voyage qui risque bien de virer au désastre. Comme on dit, ce qui se passe en Irlande… reste en Irlande… non ?

L’action est au rendez-vous, se mélange de suspense et de romance torride fonctionne à merveille ! C’est absolument dingue les sensations que ce roman m’a fait ressentir. Tout était là, la peur, l’angoisse, la frustration, le désir, la fougue et la joie. Mais aussi l’incertitude, la tristesse et la colère ! Un cocktail plutôt explosif !

EN BREF : 

Ce huitième opus nous offre une belle continuité dans la saga, qui est toujours aussi jouissive. Les Blood of Silence m’avaient manqué, j’ai pris beaucoup de plaisir lors de ma lecture, j’ai vécu à fond chaque moment grâce à l’écriture si expressive des deux autrices. La romance nous vend du rêve et fait grimper la température, l’intrigue à suspense s’intensifie, le danger est là, la peur se mêle à l’incertitude de l’avenir des Blood, on suit en parallèle le personnage de Lochan, je suis tellement fan de lui alors que l’on ne sait que peu de choses à son sujet… Bref, cette lecture m’a émue, énervée, excitée et j’en redemande tout simplement.

A lire si vous aimez…

  • Les Blood depuis le début de la saga.
  • L’univers des bikers.
  • Les romances interdites, torrides et émouvantes.
  • Le danger, l’action et le suspense.

« – Tu pourrais me rappeler à l’avenir que les gars sympas, sexy et drôles sont souvent les pires plans cul de ma vie ? Il le faut As. C’est ton job de meilleur ami de veiller à ce que je n’écarte pas les jambes pour le moindre queutard que j’ai envie de baiser pour combler ma frustration.
Laquelle ?
Mais je ne demande pas.
– Je suis drôle, sexy, sympa et je baise comme un dieu. M’essayer, c’est m’acheter, je plaisante. »

⭐⭐⭐⭐⭐

Je suis en mode totale frustration… Non mais je suis sérieuse, avec cette fin de tome, on ne peut que vouloir le suivant, c’est impensable autrement. Mais quel final de malade, le tome suivant risque d’être pas mal dans tout les sens du terme.

Andreas… aaaahhhh Andréas… j’en ai encore des bouffées de chaleur plusieurs heures après avoir terminé ma lecture, il est bien le digne fils de Liam ! Le mélange italien/irlandais est plus que détonnant, et ce à tout les niveaux. Tant dans l’humour on ne peut plus pourri qui lui vient directement de son père, que dans son charisme de malade. Mais Andreas, c’est tellement plus qu’un queutard de plus, c’est avant tout un Blood, ou du moins au départ un prospect qui va enfiler son armure de Blood après deux années à avoir subi les frasques des autres, à avoir été tenu à l’écart, à avoir fait les pires besognes.

Si vous avez suivi, Andréas est donc le fils de Liam, vous savez, celui qui a enfreint les règles du club en fricotant avec la sœur de H… Là aussi, le digne descendant de notre irlandais va franchir une limite, celle de l’amitié qui pourrait devenir autre chose, surtout qu’il refoule ses véritables sentiments depuis un moment. En ne voulant pas perdre cette amitié sincère il risque de passer à côté de l’autre grand A de sa vie.

Au fil des années, les Blood ont bien évolué, ils se sont agrandis, ils ont des partenaires de choc, ainsi que des alliés sur lesquels ils peuvent compter. J’ai adoré tous les retrouver, à chaque fin de tome, ils me manquent et chaque fois j’en veux plus, toujours plus. Eh oui, et je ne pense pas être la seule, mais je suis carrément addict aux Blood. Comme j’en discutais avec ma diabolique Marlène, j’aime chacun d’eux, j’ai aimé leurs aventures, mais mes chouchous resteront Klax et Savage, ils sont indétrônables, même si tout les Blood ont tous ce petit quelque chose qui fait qu’o ne peut que les aimer.

Environ deux mois d’attente pour découvrir enfin de tome de Lochan, un tome chaud en perspective, et pas qu’au niveau du sexe !

Je ne peux m’empêcher de sourire en voyant le regard rempli de fierté de mon vieux qui me dévisage comme si j’avais gravi l’Everest à poil. Liam MacGuinness ne cache pas sa joie de me voir enfin devenir un Blood Of Silence à part entière.

Merci à Amhéliie et Maryrhage pour leur confiance.

Retrouvez nos avis précédents :
#1 Hurricane & Creed
#2 Liam
#3 Sean
#4 Klaxon
#4.5 Christmas Bike
#5 Nirvana
#5.5 Irish Blood
#6 Rhymes
#7 Creed & Hurricane
Merry Christmas, Père Noël
#7.5 Babies Blood

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *