Premières lignes #62

 

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[WILL] de EMMA LANDAS à paraître aux éditions BLACK INK.

*[LE DESTIN DES COEURS PERDUS #1] de JC STAIGNIER paru aux éditions SOMETHING ELSE.

 

Dire que William Auguste n’a pas toujours fait les bons choix, c’est l’euphémisme du siècle !
Pour fuir cette part sombre qu’il a eu du mal à assumer, il s’est exilé à Chicago, où il exerce son activité de chirurgien.
Mais rien ne sert d’aller si loin, Will ! Car le passé finit toujours par nous rattraper, et nous oblige un jour ou l’autre à affronter nos démons, même les plus anciens…
Comme par exemple, durant un vol Chicago-Bordeaux, un matin de juillet, en choisissant de mettre sur ta route ton tout premier amour. Tu sais, cette fille, celle que tu appelais « Miss Baskets » en fac de médecine ?
Montez vous aussi à bord de cet avion, et voyagez entre le passé et le présent de ce cher William Auguste. Il n’a pas fini de vous surprendre…

Premières lignes

Prologue

Ce n’est pas croyable.
Qu’importe la distance que je mets entre les années ou les pays, tout me revient systématiquement à la face. J’ai eu beau fuir mes actes ou certaines personnes, il n’y a rien à faire, les emmerdes refont surface et reprennent leur place à leur origine, c’est à dire moi.

Angleterre, 1390.
Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.
À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.
Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

Premières lignes

Eastbourne, 13 juin 1390
Érigé au sommet d’une colline verdoyante, Castel Dark surplombait le comté d’Eastbourne et le protégeait de toute attaque.
Aux premières lueurs de l’aube, les hautes tours du château se dessinèrent à l’horizon, sentinelles à la fois paisibles et menaçantes du paysage. Afin d’assurer la sécurité du domaine, les veilleurs de jour remplacèrent ceux de nuit.
Les rayons du soleil éclairèrent la chambre et enflammèrent de fils d’or la chevelure de la belle endormie. Sa peau nue et soyeuse exhalait la senteur d’une rose fraîchement cueillie. Clayton caressa les fesses sensuelles, et Alix emportée par ce moment de volupté s’éveilla. Ses doigts frôlèrent le torse de son mari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *