Pour quelques bulles de bonheur > Anne Michel

PARU AUX EDITIONS FRANCE LOISIRS

LIEN D’ACHAT – ICI

Sabrina vit heureuse sous le soleil de Toulon, où le restaurant qu’elle a récemment ouvert avec Samuel et Éric, un couple d’amis, connaît déjà un beau succès. Son célibat, elle s’en accommode. Même si, lors des longues soirées d’hiver, son chien Biplan et son chat Tranxène ne suffisent pas à combler sa solitude. Depuis l’accident tragique qui a coûté la vie à ses parents, Sabrina peine à laisser son cœur s’ouvrir aux autres. Et s’il était temps de bousculer sa douce routine ? Une histoire tout en sensibilité…


⭐⭐⭐

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de roman dit « feel good ». Ce fut la surprise avec celui-ci car je me suis laissée tenter par une box mystère proposée par notre dévouée Aurélie de chez France Loisirs !

POUR QUELQUES BULLES DE BONHEUR ! 

Tout dans le titre donne envie d’être heureux. J’ai particulièrement aimé la couverture qui nous permettait de nous projeter dans l’histoire de Sabrina. Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert qu’il y avait deux histoires en une. J’adore lorsque c’est le cas 🙂

Ce roman se passe en France, à Toulon plus précisément, là où Sabrina vit depuis qu’elle a ouvert un restaurant avec ses amis Samuel et Eric. Sa vie est belle, elle a une réussite professionnelle dont elle peut être fière, mais voilà elle se sent terriblement seule… avec pour compagnie son chien Biplan et son chat Tranxène, cela annonce la couleur!

Sabrina a vraiment besoin de s’ouvrir aux autres, de prendre des risques et d’oser enfin vivre pour s’épanouir dans tous les domaines.

DES PERSONNAGES ATTACHANTS ET TOUCHANTS ! 

J’ai pris plaisir à découvrir nos personnages. Je n’ai pas eu de mal à les comprendre et à les imaginer. Sabrina est une  femme très attachante, depuis le décès des ses parents, elle vit au ralentit et elle a besoin de prendre sa vie en main. Le destin pourra peut-être lui donner un coup de pouce.

Le petit monde qui gravite autour d’elle est là pour prendre soin d’elle, pour l’aider et lui apporter le réconfort dont elle a besoin. J’ai aimé toute cette bienveillance, cette façon de positiver malgré les aléas de la vie qui savent être rudes.

Vous allez être surpris par les protagonistes qui ont beaucoup à offrir au fil des pages.

LA VIE, LA VRAIE ! 

Anne Michel nous offre une belle tranche de vie avec ce roman. Le cheminement de l’histoire met l’accent sur des aspects importants de nos vies. Elle met en scène ses personnages avec beaucoup d’humanité.

La plume de l’autrice est très sympa, j’ai passé un bon moment mais je m’aperçoit que j’ai malgré tout du mal à m’immerger dans les récits contemporains. Le rythme est un peu lent pour moi, disons que je n’arrive pas à dévorer ce genre d’histoire. Cela me chagrine vraiment.

Ce roman distille de belles émotions, sincères et vraies. Vous allez vous prendre d’affection pour les personnages c’est une certitude, et le job est rempli car j’ai terminé le roman avec un petit sourire sur le visage. Alors même si cela n’est pas genre de prédilection, de temps en temps, c’est assez sympa !

EN BREF : 

[Pour quelques bulles de bonheur] est ce roman qui vous divertit autant qu’il vous transmet de beaux messages. Laissez-vous tenter par ce récit feel good entraînant qui vous emmènera dans le sud de la France pour passer un bon moment aux côtés de Sabrina et ses amis.


« A presque quarante ans, Sabrina tentait encore d’accepter son visage disgracieux ; elle avait coupé les cheveux qui lui servaient d’écran, opté pour une coupe plus moderne. Quant à son corps un peu trop encombrant, elle avait tenté des régimes, fréquenté de façon assez épisodique une salle de sport où elle allait de temps en temps se donnant bonne conscience en tentant d’éliminer la pâtisserie dégustée la veille. Et un jour, l’année même où elle s’était associée avec Samuel, son vieil ami de l’école hôtelière, pour ouvrir leur restaurant, elle avait découvert la course à pied. Au début, il s’agissait de reprendre un peu le contrôle. Et puis elle y avait pris goût, trouvant toujours plus de plaisir au fur et à mesure que les kilos s’envolaient. Elle aimait la sensation de liberté que cela lui procurait, l’impression de sentir chaque muscle, chaque articulation de son corps fonctionner à plein régime. »

Je remercie les éditions France Loisirs pour cette lecture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *