Des auteurs auto-édités se mobilisent contre le harcèlement de rue – Nouvelle #3/17

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Dans ce recueil, vous trouverez 17 nouvelles ayant pour thème commun le harcèlement de rue. Parce que nous l’avons déjà vécu et qu’il est toujours mieux d’en parler, de montrer à quel point ça peut arriver à n’importe qui, et ce, peu importe la manière dont on est habillé, peu importe la saison, l’heure, ou encore ce que nous sommes en train de faire. Comme une boite de chocolats, découvrez des histoires diverses dans la forme et dans le fond. Certaines vous révolteront quand d’autres parviendront à vous faire sourire et à vous redonner de l’espoir.

 

Nouvelle #3 » Table ronde de Elie Crapson

Cette nouvelle de Elie Crapson est intéressante dans le fait qu’elle est différente.

Elle est faite sous forme de table ronde, comme le titre l’indique d’ailleurs, un peu comme pour les alcooliques anonymes, ici ce sont les harcelés anonymes qui se rassemblent autour d’une table. Certains d’entre eux vont raconter ce qu’ils ont vécus à travers une histoire qu’ils ont du écrire.

Ce que je trouve intéressant, c’est que cela nous donne plusieurs formes de harcèlement en une seule nouvelle, mais expliqués à travers de courts témoignages de personnes harcelées. Cela aide aussi à comprendre qu’il y a bien plusieurs formes de harcèlement, et non une seule.

Je ne connais pas Elie Crapson, mais j’ai aimé découvrir sa plume qui est elle aussi intéressante et étonnante dans le fait de s’être démarquée en offrant une construction différente tout en parlant de harcèlement.


Elie Crapson en 5 questions

Tout d’abord, je tiens à te remercier d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Le principe est simple, pour chacun des auteurs de ce recueil, je vais poser cinq questions, chaque fois les mêmes. Pas besoin de faire un roman pour les réponses, quelques mots suffisent souvent à dire beaucoup de choses.

Pourquoi avoir décidé de participer à ce recueil contre le harcèlement de rue ?

J’ai vu passer l’appel à texte et j’ai immédiatement été motivée à participer. C’est un sujet d’actualité, qui touche tout le monde, de loin en proche, et j’y suis sensible parce qu’il nous concerne au quotidien. Alors si les histoires de ma nouvelle relèvent en grande majorité de la fiction, elle prend sa source dans les récits que j’ai entendu, dans les images qui m’ont marqué au détour d’une rue, et dans la mémoire d’un vécu.

Qu’espères-tu comme réaction de la part des lecteurs face à ce recueil ?

J’espère que chaque lecteur y trouvera ce qu’il est venu y chercher ; du partage, du réconfort peut être ; une lecture venue s’ajouter à d’autres.

Crois-tu que ce recueil aura un impact sur la manière d’agir des gens ?

Je pense que ce recueil sera d’abord lu par des personnes sensibilisées à la question, et donc qui participent par avance à l’évolution du traitement du sujet, ne serait ce que par la réflexion et la discussion. Cependant, il reste la manifestation d’un projet commun pour lutter contre le harcèlement, quelque soit sa forme, et j’espère que la réception ira dans ce sens pour, peut-être, éveiller d’autres consciences.

Quelle serait, selon toi, la solution pour venir à bout du harcèlement, et ce, peu importe la forme qu’il prend ?

Il y a effectivement un problème, avec le sujet. Dans la rue, dans l’espace public et privé, dans le cadre professionnel, familial ; partout en somme. Personne n’est à l’abri, jamais, même si un environnement est sain et stable, cela ne suffit pas. Je ne suis pas certaine qu’il existe une solution en revanche, chaque personne doit prendre conscience de ce que c’est, pour l’autre et pour soi, cela dépend de la compréhension et de l’implication de l’individu et de la communauté. Nous sommes tous, en une vie, confrontés tour à tour aux deux versants d’une même réalité ; le harcèlement.

Que ce soit à la victime ou au harceleur, quel message voudrais-tu leur faire passer ?

La conscience de l’autre, l’empathie et le respect sont à appliquer pour partir sur de bonnes bases dans une relation d’échange ; c’est un travail quotidien d’observation et de remise en question, je pense.

Eh bien voilà, c’est terminé, encore une fois je te remercie d’avoir pris un peu de ton temps pour répondre à mes questions.

Si tu as autre chose à dire, ce petit moment est pour toi, que cela concerne le recueil ou pas peu importe, tu peux dire ce que tu veux sans aucune censure de ma part.

Ce recueil est une petite marche sur une large avenue proposant une direction commune vers l’amélioration des conditions de vie en société, pour tous, et je suis contente d’y ajouter mon petit pas.


Retrouvez mes avis sur les nouvelles précédentes : ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *