Dollars #1 – Pennies > Pepper Winters

lu

 PARU LE 24 OCTOBRE 2018 AUX EDITIONS MILADY

LIEN D’ACHAT – ICI

Autrefois, quand j’avais dix-huit ans, j’étais étudiante en psychologie.
Maintenant, je suis la propriété d’un homme.
Volée et vendue, je suis couverte de bleus depuis le jour où mon monde a changé, il y a deux ans.
Je souffre en silence, je brûle de retrouver ma liberté. Mais pas question que je m’effondre.
Je ne peux pas me le permettre.
Et puis, il est arrivé.
Elder Prest, le seul homme qui me regarde et qui me voit. Le seul qui soit plus cruel encore que mon maître.
Il me veut pour des raisons que je ne comprends pas.
Il me prend l’espace d’une nuit, puis il s’en va sans un regard en arrière.
Jusqu’à ce qu’il revienne.
Et que la vie devienne bien plus compliquée.


⭐⭐⭐⭐⭐

UNE SAGA QUI COMMENCE SOUS LES MEILLEURS AUSPICES !

J’ai mis du temps avant de me lancer dans cette saga, lors de sa sortie, je traversais une période difficile alors que j’avais terriblement envie de me lancer dans la lecture de celle-ci… Mais j’avais peur que le contenu soit trop difficile à lire lors d’une mauvais passe niveau moral. Je n’ai pas regretté d’avoir attendu car j’ai pu apprécier ce premier tome à sa juste valeur.

Pepper Winters nous plonge dans un récit vraiment très dark, ici vous allez souffrir aux côtés de notre héroïne, Pimlico.

Pimlico a été enlevée, puis vendue à un homme sans scrupules. Après plusieurs années de sévices répétés, elle va être sauvée par un inconnu, Elder Prest… Bénédiction ou malédiction ? Car Pimlico a bien peur de quitter une prison pour en retrouver une autre. Elle ne sait pas ce que cet homme mystérieux veut d’elle. Sera-t-il l’espoir tant attendu ? Pourra-t-elle s’en sortir après tout ce qu’elle a vécu ? Et qui est réellement celui que l’on prénomme Elder ?

DES PERSONNAGES CAPTIVANTS QUI ENTRAÎNENT UNE FOULE DE QUESTIONS !

Les personnages de cette nouvelle série sont vraiment captivants. On se prend évidemment d’affection pour la pauvre Pimlico qui va endurer un véritable calvaire jour et nuit, et ce pendant un certain laps de temps. Pimlico a été rendue à l’état d’esclave, elle endure des sévices corporels et sexuels qui ont mis à mal sa santé et son équilibre psychologique. Pourtant, elle m’a semblé forte et elle a réussi un tour de force en conservant quelque chose d’important pour elle… Pimlico est une jeune femme brisée à qui on a volé son innocence. Elle a vieilli prématurément et l’avenir nous dira si elle a la force d’être sauvée. C’est une héroïne que j’ai aimée car sa personnalité n’est pas effacée, si elle a été conditionnée à obéir elle garde un certain aplomb face à son bourreau.

Elder Prest est très certainement la force de ce roman, car il est vraiment très intriguant. On comprend très vite que ce n’est pas un enfant de cœur mais il n’est pas dénué de sentiments et de compréhension envers Pimlico qu’il rencontre dans un contexte très particulier. C’est un héros qu’il faut apprivoiser, difficile de le cerner, on a des bribes de son passé pour essayer de comprendre cet homme si complexe. On a pu voir seulement une toute petite partie de sa personnalité, j’ai hâte d’en découvrir plus sur lui qui est aussi effrayant qu’attirant.

Les personnages secondaires sèment la violence et la désolation. Ils m’ont tellement mise en colère, ils m’ont fait ressentir beaucoup de haine et de dégoût !

UNE INTRIGUE LENTE QUI POURRAIT HEURTER LA SENSIBILITÉ DES LECTEURS.

Pepper Winters a pris son temps pour tisser son intrigue. J’ai aimé le rythme un peu lent qui m’a permis de m’approprier l’histoire terrifiante de Pimlico. J’ai aimé la narration à deux voix très singulière du fait d’une caractéristique de notre héroïne. Tout passe par les émotions, par les gestes et les réactions du corps humain. L’aspect psychologique de ce roman est oppressant, je me suis prise au jeu de la descente aux enfers de notre héroïne, subissant sa captivité, sombrant peu à peu dans les méandres de la folie.

Les rebondissements ne sont pas explosifs dans la première partie du roman, ils s’enchaînent avec facilité pour déconcerter le lecteur et poser l’univers très sombre de la saga. Et puis, l’ensemble s’épanoui et prend de l’ampleur à mesure que les tenants et les aboutissants changent.

UNE DARK ROMANCE… 

Peut-on réellement parler de romance avec ce premier opus ? Je reste sceptique sur ce côté de l’histoire, bien sûr il y a les prémices d’une possible histoire d’amour entre Pimlico et Elder mais elle se traduit davantage par de la fascination de la part de notre héros et de la crainte de la part de notre héroïne.

Le lien qui se crée entre nos héros dès les premières rencontre est puissant et inexplicable car l’on ne connaît pas assez bien le héros pour être sûr que ses intentions sont louables envers Pimlico.

Ce premier opus, c’est le chaos total, c’est de la peur, de l’angoisse, de la douleur et du danger. J’ai adoré la totalité du livre car les émotions étaient tout de même assez équilibrées, mais il faut malgré tout apprécier le genre avant de se lancer dans une telle lecture.

EN BREF : 

Pepper Winters nous revient avec une nouvelle saga hyper addictive avec un contenu dark très prononcé. Ce premier opus est douloureux à lire, il pousse les lecteurs à explorer l’enfer aux côtés de nos héros, j’ai adoré ce roman car il fait appel à l’imagination du lecteur, l’écriture de Pepper Winters nous conditionne dans une espèce de transe malsaine en nous poussant à vouloir aller plus loin. Ce n’est qu’une fiction qui est diablement bien orchestrée. A découvrir, vraiment !


« J’eus envie de hurler : « Tu crois pouvoir me comprendre ? Je te connaîtrai mieux. Si on tentait un pari ? »
Je lui donnerai mes secrets s’il réussissait à me sortir de là. Ce type dégageait une aura particulière, inconnue, essentielle, dont j’avais besoin. Terriblement besoin.
J’ignorais tout du monstre qui sommeillait en lui, mais ça n’avait aucune importance. Perdue dans ses yeux sans fond, j’osai entrer en guerre avec lui.
Plus nous nous contemplions, plus le lien qui nous reliait se concrétisait. Cette fichue alchimie était de retour, et vibrait intensément en me fouettant les sangs. »

Je remercie les éditions Milady pour cette lecture. 

3 commentaires sur « Dollars #1 – Pennies > Pepper Winters »

  1. J’ai lu Monsters in the Dark, les 2 premiers tomes, de cette auteure et j’ai Pure Corruption 1 dans ma PAL. Dollars me faisait deja envie avant parce wue j’apprécie l’écriture de l’auteure et l’univers sombre, mais après ton avis j’ai encore plus envie surtout pour la psychologie des personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *