Sylvia, l’indomptable » Barbara Cartland


Editeur
: J’ai Lu pour Elle

Livre : ICI

Derek de Wenlock est effondré. Par sa faute, toute la fortune familiale s’est évaporée. Il ne reste rien, pas un sou pour entretenir l’hôtel particulier de Park Lane et payer les domestiques. Mais sa sœur, Sylvia, a le caractère bien trempé et, dans l’adversité, elle fait front. Justement, un certain lord de Carville cherche une assistante polyglotte. N’est-elle pas cultivée ? Ne parle-t-elle pas cinq langues étrangères ? Alors, ce poste est pour elle ! Et c’est ainsi que Sylvia de Wenlock devient Mlle More…

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Après ma petite déception sur le dernier Barbara Cartland que j’avais lu, j’espérais que celui-ci me ferait retrouver tout ce que j’aime chez cette écrivaine que j’ai toujours adoré lire. Et ce fut le cas, j’ai bel et bien retrouvé une intrigue qui me fait dire que oui j’aime cette plume.

Sylvia est une jeune femme de 20 ans qui ne manque pas de caractère, ni de ressources, ni d’idées. Lorsque son frère annonce qu’il a malencontreusement perdu la fortune familiale et qu’il part en Amérique afin de retrouver leur argent, elle et sa mère ne vont pas avoir d’autres choix que de se débrouiller. Sylvia va alors avoir une idée de génie, qui pourrait rapporter de quoi vivre, mais qui sait ce que l’avenir réserve à cette jeune femme intrépide ?

Elle entreprend donc de se rendre à l’agence de voyage afin de mettre une de ses idées en place, une fois cela fait, direction l’agence de placement afin de trouver un boulot qui lui conviendrait sans pour autant dévoiler qui elle est réellement. Sylvia a l’avantage de parler plusieurs langues, ce qui convient parfaitement à la place de secrétaire que Lord de Carville propose. Direction le domicile de ce Lord afin de décrocher ce boulot. Lord de Carville est écrivain, il a besoin que son ouvrage en cours soit traduit en 3 langues différentes, ce qui est dans les cordes de la jeune femme.

L’intrigue est bien menée, et j’ai adoré cette aventure où une jeune femme ne se laisse pas abattre par le fait que sa famille se retrouve sans le sous, alors que les factures et les domestiques doivent être payés. Qui sait si dans cette aventure elle ne trouvera pas autre chose que l’argent nécessaire à leur survie ? Après tout, Lord de Carville est plutôt bel homme ^_^

Une romance historique qui nous fait voyager et rencontrer une jeune femme comme je les aime, avec du caractère malgré l’époque  qui veut que les femmes ne soient pas l’égal de l’homme, une jeune femme qui ne se laisse pas abattre et qui a une volonté à toute épreuve.

– Voilà des mois que je cherche quelqu’un pour m’aider. En vain… Je commençais à me dire que je ne trouverais jamais l’oiseau rare ! Et voilà que vous arrivez…
Le frais éclat de rire de la jeune fille résonna en cascade.
– L’oiseau rare, c’est moi ?
– Absolument ! Vous êtes engagée, mademoiselle More.
– Merci Milord.
– Et pourtant, je vous avoue que lorsque vous êtes entrée, j’étais sûr que vous ne conviendriez pas !

Merci aux éditions J’ai lu pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *