Irish War » Amheliie & Maryrhage

Éditeur : Autoédition

Livre : ICI

Belfast, 1992. L’IRA et les loyalistes continuent de se livrer une guerre sans merci. Alors que la violence fait rage dans les deux camps, une rencontre risque de bouleverser les vies de deux ennemis. Il est catholique, elle est protestante. Chacun a grandi dans l’horreur du conflit qui a forgé leur existence. Kenan est membre de l’IRA, c’est un farouche combattant qui croit en ses idéaux. Impliqué très jeune dans les affrontements, sa famille et lui sont prêts à tout pour que l’Irlande soit indépendante. Eireen est infirmière, dévouée à la cause pro britannique, ses proches sont tous des unionistes engagés qui basculent dans le loyalisme la nuit. Leurs chemins n’étaient pas censés se croiser, mais pourtant, le destin va en décider autrement. Alors qu’une affreuse campagne d’assassinats s’opère dans la région, des attentats à la bombe se préparent. Mais quand l’amour s’invite au milieu d’un conflit, que faire lorsque les sentiments et le devoir s’entremêlent ? Vers qui porter sa loyauté ? Son pays ou son cœur ?


⭐⭐⭐⭐⭐

CE ROMAN… QUELLE CLAQUE ! 

[Irish War] est un roman qui m’a fait de l’œil dès sa sortie. Ne sachant rien du conflit abordé dans le roman, j’étais curieuse de découvrir cette ambiance et ce pan de l’histoire qui m’était inconnu.

Je commence à bien connaître la plume d’Amheliie et Maryrhage… et pourtant, à chaque roman que je lis, je me prends une claque ! Ici l’intensité de l’histoire est indéfinissable. Dès les premiers chapitres, j’ai su que Kenan et Eireen allaient me bouleverser.

DEUX HÉROS… DEUX CAMPS… 

Kenan est catholique… Eirenn est protestante ! Leur rencontre va bouleverser leur univers. Ils croient tous les deux en leurs idéaux. Tous les oppose et pourtant… Ils ont chacun été victime de ce conflit qui dure depuis bien trop longtemps. Ils sont tous les deux dévoués à leur cause, alors quand l’amour vient semer le trouble, nos héros doivent se poser les bonnes questions…

Dans cette histoire, nos héros sont intenses, charismatiques et humains. Ils campent sur leurs croyances, ils se sont forgés dans la douleur et la lutte semble être une cause importante… Mais la guerre est-elle la réponse à tout ?

Kenan est un homme loyal, un combattant hors pair qui se bat avec rage. J’ai tout de suite aimé son personnage et ce qu’il défend. C’était un peu dur de prendre position pour l’un ou pour l’autre et en fait au fil des pages j’ai compris que ce n’était pas le but… Kenan est un héros de grande envergure, il fait partie d’une grande famille unie et j’ai aimé sa personnalité. En dehors des conflits, c’est un homme qui a beaucoup à offrir. J’ai aimé l’homme et pas ce qu’il représentait dans la bataille.

Eireen, j’ai dû attendre un peu avant d’aimer totalement son personnage. Elle a un rôle bien particulier à jouer dans l’intrigue, et je l’ai trouvée formidable. Son personnage m’a captivé et petit à petit j’ai baissé ma garde pour éprouver beaucoup de sympathie pour elle. Eireen a perdu beaucoup dans ces affrontements, et elle a choisi une voie dangereuse qui la mène au plus près de l’ennemi… Et l’ennemi, c’est Kenan… Au-delà de leurs différences, nos héros vont s’aimer, envers et contre tous… Mais pourront-ils espérer une fin heureuse ? Dans de telles circonstances ?

UNE HISTOIRE D’AMOUR PLEINE D’ESPOIR OÙ L’ÉMOTION SUBMERGE LE LECTEUR !

Je suis encore un peu sous le coup de l’émotion en écrivant cet avis car franchement, je ne m’attendais pas à vivre autant aux côtés de nos héros. L’ambiance du roman est pesante, il y a beaucoup de pression, d’enjeux et je vous avoue que je me suis laissée prendre par la vivacité du récit.

Amheliie et Maryrhage ont mis en scène un scénario absolument saisissant. Comme je le disais plus haut, je ne savais rien de ce conflit entre catholiques et protestants, j’ai donc appris beaucoup de choses en lisant ce roman, car même si l’ensemble est romancé, les autrices se sont basées sur des faits réels. J’ai d’ailleurs apprécié la note que l’on trouve à la fin du roman qui éclaire vraiment bien le thème central de ce livre.

En débutant ce roman je savais que je me lançais dans une histoire poignante, et les personnages m’ont mise à genou tout simplement. J’ai tellement aimé l’histoire, la manière dont elle est racontée. Les chapitres se succèdent pour laisser place aux émotions, intenses, dévastatrices et étourdissantes.

L’histoire d’amour se met en place dans un contexte historique et politique assez tendu. Je vous avoue que j’ai eu peur pour Kenan et Eireen. J’ai tellement aimé leur histoire que j’avais peur qu’elle s’arrête à n’importe quel moment.

UN RÉCIT QUI TRANSMET DE BEAUX MESSAGES ! 

Ce livre a une vraie force, Amheliie et Maryrhage nous transmettent beaucoup de messages. Elles défendent une vision de la vie que je partage, elles ont réussi à me mettre ko avec ce roman, elles pointent du doigt des causes qui révoltent, qui bouleversent et ce, avec beaucoup de finesse. Elles n’imposent pas leurs idées, elles les laissent germer dans l’esprit de leurs lecteurs. Ici on est confronté à l’injustice, à la guerre, à des disparités et à la loyauté des camps adverses. J’ai particulièrement aimé sortir de mes habitudes de lecture, car si cela reste une romance, c’est aussi un combat pour la liberté et la paix.

Les plumes des deux autrices sont transcendantes. Difficile de poser son livre quand on est plongé dans une histoire pareille, parce que l’on veut forcément connaître le fin mot de l’histoire, même si on est mort de peur. J’ai aimé le mélange d’action, de sentiments et le côté beaucoup plus sérieux de l’histoire qui nous permet de ne jamais oublier l’importance de la vie.

EN BREF : 

[IRISH WAR] c’est une histoire brute et percutante menée par deux héros que j’ai admiré du début à la fin. Amheliie et Maryrhage ont encore réussi à me surprendre, c’est absolument dingue cette capacité qu’elles ont de nous offrir des récits hors du communs abordant des thématiques qui rendent leurs histoires singulières et franchement addictives. Ici, j’ai aimé l’aspect religieux et politique très bien amené, et cette romance totalement interdite qui m’a donné des frissons du début à la fin.

« Je suis en train de vivre la mission, celle où on ne flirte pas seulement avec l’ennemi, mais avec sa propre loyauté.
Je porte mes doigts à mes lèvres encore sensibles. Mon cœur s’emballe, c’est l’ennemi, je sais ce que je veux, et ce n’est pas le premier à terriblement bien embrasser.
Mais c’est le premier qui me fait oublier, l’espace d’une soirée, qu’il est de l’IRA et pas moi. »

⭐⭐⭐⭐⭐

En règle générale, j’attend un peu avant d’écrire mon avis, mon ressenti. Mais avec Irish war, il fallait que je le fasse à chaud, au moment où toutes les émotions sont encore bien présentes. Je ne vais d’ailleurs pas parler de l’histoire en elle-même, mais uniquement de toutes ces émotions qui m’ont parcourues durant ma lecture et à la fin. Parce que je trouve que ce roman, il ne faut rien dire de l’histoire, mais uniquement de ce que l’on a ressenti.

Jusqu’à aujourd’hui, chacune des parutions que j’ai lue du duo Amhélie et Maryrhage a eu le don de me faire ressentir tout un panel d’émotions, que ce soit de la joie, de la peur, des frissons d’angoisses, ou au contraire des frissons de chaleur. Il est simplement impensable de rester de marbre, de ne pas se sentir submergé par les histoires qu’elle nous offrent. Avec Irish war, on aborde un sujet bien réel, il suffit d’aller sur le net et de chercher des infos sur le conflit entre catholiques et protestants en Irlande, et on comprend immédiatement que l’on ne sortira pas indemne de cette lecture.

Ce livre parle de convictions, de religions, de choix de vie, de choix à faire, de pertes, de bonheur, d’espoir, de famille, les émotions s’en trouvent à fleur de peau dès le départ et le restent jusqu’à la fin. Par moments c’est insoutenable, et pourtant on ne peut s’empêcher de poursuivre, on veut savoir, on veut assister à une fin heureuse que l’on espère assez rapidement.

Kenan et Eireen, deux personnes formidables, deux êtres avec une force extraordinaire, avec leurs faiblesses également, deux personnes qui m’ont retournée, qui m’ont émue, qui m’ont marquée. Je vais mettre un moment à me remettre de ma lecture.

Peu importe le livre ou la saga, peu importe le contexte de l’histoire, que ce soit Amhéliie seule, que ce soit Maryrhage seule, que ce soit le duo, c’est la révolte des émotions, ce sont des moments de lecture fort et intense, mais surtout que l’on oublie pas !

– Quand je serai grand, je pourrai me battre avec toi ?
Je déglutis en regardant ses yeux bleus encore candides, des yeux innocents qui en ont pourtant déjà bien trop vu. Eireen revient dans ma tête alors que je tente de rester pro et concentré. Et je me demande ce qu’elle répondrait à ce gamin qui a vu plus d’armes qu’un militaire. Il devrait penser à son avenir en songeant à ses études, à se marier et foncer une famille, pas à prendre part au combat.

Merci à Amhéliie et Maryrhage pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *