Héritage captif » Olivia Billington

Editeur : Nats Editions

Livre : ICI

Comme toutes les femmes de sa famille, Mélina est une sorcière. Brutalement privée de ses trois tantes lors d’un incendie, elle est la seule à savoir qu’il ne s’agit pas d’un accident. Décidée à découvrir la vérité, elle utilise son don de perception et tente d’extraire les souvenirs ancrés dans les objets des défuntes. L’enquête s’annonce difficile, car Mélina doit taire sa véritable nature… A moins qu’elle ne puisse se fier à Valentin, ce jeune homme qui s’immisce bien malgré elle dans sa vie – hasard, destin ? Parviendra-t-elle à trouver les réponses sans dévoiler son secret ?

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

La première fois que j’ai lu une parution d’Olivia Billington, c’était sur une nouvelle érotique, nous sommes ici bien loin de ce style, et pourtant je n’ai pas hésité une seconde avant de me lancer dans cette nouvelle découverte.

En débutant ma lecture, je ne m’attendais pas à ce que cela soit autant prenant, en effet, je n’ai pas pu lâcher ma lecture avant la fin, heureusement que ce n’est pas un livre de 500 pages !

C’est vrai que l’on commence fort avec un événement assez triste, il s’agit de la mort de 3 personnes, et pas n’importe lesquelles, les 3 tantes de Mélina qui avaient un point commun avec la jeune fille, elles étaient toutes trois des sorcières. Le hic, c’est qu’elles ne sont pas mortes de causes naturelles, mais bien assassinées, bien que ce fait soit caché aux personnes n’ayant pas de pouvoir grâce à un sortilège, mais c’est bel et bien à des meurtres que nous faisons face. Mélina ne peut dévoiler ses pouvoirs à personne, pas même à sa meilleure amie Aude à qui elle voudrait pourtant tout dire, pourtant, elle est toujours d’un soutien sans faille envers Mélina, si elle savait, leur amitié serait-il remis en cause pour autant ?

Valentin va faire son apparition dans la vie de Mélina un peu sans le vouloir, lui ce qu’il veut c’est dévaliser la maison des tantes de celle-ci afin de rembourser une dette de poker. Malgré ce fait, une amitié va naître entre eux, on voit d’ailleurs se profiler autre chose à l’horizon. Par moment j’ai cru qu’il allait découvrir le secret de Mélina, même s’il comprend que son amie lui cache certaines choses, après tout, tout le monde a des secrets.

Une chose sur laquelle j’ai eu un peu de mal, c’est par rapport aux parents de Mélina, ils ont ce quelque chose qui fait que je n’ai pas du tout accroché avec eux, ils semblent tellement distants qu’on en viendrait à se demander si tout cela les touche réellement. Ce n’est peut-être qu’une impression de ma part après tout. Pourtant, j’aurais aimé que son père soit un peu moins froid, après tout ce sont ses sœurs qui sont mortes.

J’ai trouvé que le mélange romance/thriller/fantastique était très bien dosé, l’histoire n’est pas plate et linéaire, il y a du mouvement, même si j’ai parfois eu une sensation de manque par rapport au développement de certaines choses, c’est passé comme une lettre à la poste et je me suis régalée. Le monde de la sorcellerie n’est pas trop approfondi, j’aurais aimé qu’il le soit un peu plus, mais là non plus cela ne m’a pas gêné.

Pour ma part, c’est donc une deuxième expérience de la plume d’Olivia amplement réussie, je ne manquerai certainement pas sa prochaine parution, il va également falloir que je me penche sur les précédentes. Eh oui, ma whishlist vient encore de s’allonger !

J’ai appris à contrôler mon don, à le mettre en sommeil et à ne l’utiliser que lorsque j’en ai besoin ou envie. Mais parfois je me retrouve prise au dépourvu, parce que je me suis laissée distraire ou parce que l’objet est tellement chargé qu’il m’impose son bagage. Ca n’a pas toujours été facile, mais avec l’aide et les conseils de mes tantes, j’ai réussi.

Merci à Merry ainsi qu’aux éditions Nats pour leur confiance.

Un commentaire sur « Héritage captif » Olivia Billington »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *