Mon ombre assassine » Estelle Tharreau

Editeur : Taurnada

Livre : ICI

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession. Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs. Celle d’une femme manipulatrice et cynique. Celle d’une tueuse en série froide et méthodique. Un être polymorphe. Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir. Une ombre. Une ombre assassine.

 

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐

Estelle Tharreau sort un nouveau thriller ? Même pas besoin de lire le résumé, je me lance sans aucunes hésitations, ce que j’ai déjà lu d’elle m’a conquise, alors pourquoi perdre du temps à lire le résumé ?

On dit toujours qu’il y a les exceptions qui confirment la règle, eh bien Mon ombre assassine ne deviendra pas une de ces exceptions, non, ce nouveau thriller d’Estelle ne fait que confirmer la règle, cette fameuse règle qui me fait dire que je peux me lancer sans rien savoir de l’intrigue, sans en connaître le contexte, cette fameuse règle qui me dit que je ne pourrai que passer un excellent moment. J’aime cette règle, pas vous ?

Ce que j’aime dans les livres d’Estelle, c’est que je sais à l’avance que je vais être sous tension du début à la fin, qu’elle parviendra à me faire passer un bon moment malgré les horreurs qui peuvent se trouver dans le récit, que je retiendrai souvent mon souffle même sans m’en rendre compte sur le moment, que je vais souffler un bon coup en arrivant à la fin, que je vais tout simplement me régaler tout en frissonnant. Ca, c’est l’effet Estelle Tharreau, c’est l’effet d’une auteure qui n’a franchement rien à envier aux plus grands auteurs de thriller, car comme le dit une célèbre publicité « elle le vaut bien », et même plus que bien !

Mais parlons un peu de ce nouveau thriller.

Nadège, le personnage principal, nous embarque dans son monde, dans les méandres sinueux de son esprit. Elle nous conte son enfance, sa vie, sa famille, son entrée à l’école, de comment de petite fille toujours seule et renfermée, de petite fille non désirée par ses parents, de petite fille d’apparence si sage et qui va en fait se révéler être un monstre. Car oui, déjà en tant qu’enfant, il valait mieux ne pas trop se fier à son apparence angélique, elle a rapidement compris comment jouer sur le contexte, sur les apparences, comment manipuler tout simplement.

Le niveau psychologique de ce thriller est à son paroxysme, nous entrons véritablement dans un esprit torturé qui peut passer du statut du bourreau à celui de victime sans que personne n’y voit rien.

Comme chaque fois lorsqu’il s’agit d’un livre des éditions Taurnada, impossible d’être déçue. Tout comme pour les thrillers d’Estelle Tharreau qui n’a pas encore réussi à me décevoir. Vous comprenez donc que je ne peux que vous conseiller de découvrir Mon ombre assassine, mais également les précédentes parutions de cette auteure.

J’empoignai la tête et le corps du chat. D’un geste sec et rapide, je lui brisai la nuque. La dépouille pendant au bout de mon bras, je sortis la balancer dans la benne à ordures.

Merci à Joël et aux éditions Taurnada pour leur confiance.

2 commentaires sur « Mon ombre assassine » Estelle Tharreau »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *