Samedi Ciné #1

Nouveau RDV hebdomadaire sur le blog, le Samedi Ciné.

Chaque semaine je vous parlerai d’un film que j’ai vu, soit au ciné, soit à la télé, soit en DVD. Ce ne sera donc pas forcément que des films récents, mais il en faut pour tout les goûts 😉

Pour ce premier Samedi Ciné, je vais vous donner mon avis sur Plaire, aimer et courir vite.

 

Au départ, si j’ai voulu voir ce film, c’est principalement pour Vincent Lacoste, j’aime beaucoup cet acteur. Ensuite, eh bien c’est aussi pour son résumé et son contexte.

Jacques est gay, mais également atteint du sida, il ne veut plus d’histoires sur le long terme, il ne connaît plus que des coups d’un soir, et quelque part, cela lui convient. Le film en lui-même est assez lourd de sens et représentatif des années 1990, j’avoue que cela m’a fait tout bizarre de revoir les téléphones d’avant avec leurs longs cordons, ainsi que des walkmans que j’ai moi-même connu à l’époque. Arthur vient y donner un peu de légèreté avec son jeune âge et quelque part un peu de son insouciance et ses espoirs.

Pour voir ce film, il ne faut pas avoir peur de voir quelques passages assez crus, mais chaque fois en gardant une certaine pudeur malgré tout. Avec ce film, on affronte la maladie, le fait de cacher son orientation sexuelle, la mort, on participe à une amitié sans faille qui affronte toutes les situations. Je dois avouer que la fin m’a un peu chamboulée, je ne m’y attendais certainement pas, mais dans un sens elle est logique, même si elle m’a fait verser quelques larmes, elle est intense et sincère, elle ne cache pas la réalité de ce monde où le désespoir et la fatalité peuvent régir la vie d’une personne.

Si vous voulez vous laissez tenter, alors n’hésitez pas, ce film est vraiment excellent, les acteurs ne le sont pas moins d’ailleurs.

Achat

DVD : ICI

Blu-Ray : ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *