Femmes Obscures » Angélique Ferreira

Editeur : Artalys

Kindle : ICI

La version papier est disponible uniquement en occasion.

Lorsque les rayons du soleil n’illuminent plus la vie de leur réalité claire et évidente, certaines femme se révèlent dans l’ombre. Sortant de leurs recoins sombres à l’abri des regards, elles peuvent prendre vie à partir de vos rêves les plus fous.
Femmes Obscures est un recueil de nouvelles fantastiques à plusieurs facettes. Chacune d’elles est un bijou obscur qui vous emportera là où la réalité s’arrête, où les barrières s’estompent.

 

⭐⭐⭐⭐

Le voile immaculé

Cette première nouvelle du recueil Femmes Obscures, je la classerais dans les catégories thriller et fantastique. Nous rencontrons Nathaniel, policier, un peu mal en point au niveau de sa santé, mais malgré tout, il aime tellement son métier qu’il ne veut pas arrêter.

Par la suite, il apprendra la mort de son frère, celui-ci lui laisse sa demeure. En s’y rendant, il va faire une étrange découverte, cette fameuse demeure semble hantée par le fantôme d’une femme. Une jeune femme blonde et sublime.

Vont alors se mettre en place les questions, le besoin de réponses, après tout Nathaniel est policier, il ne peut laisser un mystère sans en trouver les réponses, ou du moins les chercher.

Qui est cette femme qui hante la demeure léguée par son frère? Pourquoi hante-t-elle les lieux ? Pourquoi semble-t-elle annonciatrice de mort ? Vous saurez tout en découvrant son histoire 😉

Le songe d’une nuit d’automne

Aaaaah les histoires de vengeances, j’adore, surtout quand il est impossible d’en deviner la chute comme c’est le cas ici.

Nous rencontrons Sabine, une prostituée. Qui en fait ne s’appelle pas Sabine mais Charlotte, elle est venue en ville afin de devenir cantatrice, le destin en a décidé autrement, malheureusement pour elle. Un beau jour, elle va s’enfuir du bordel et rejoindre l’homme qu’elle aime, persuadée que dorénavant tout ne pourra que bien se passer.

Là encore, malheureusement pour elle, cela ne se passera pas de la meilleure manière. Mais c’est là que je m’arrête pour vous laisser le plaisir de découvrir qui est Charlotte.

Le murmure de la mer

L’histoire d’Agate est émouvante, au point qu’en la terminant, j’ai du sortir les kleenexs.

Agate est une dame d’un certain âge qui chaque jour boit plus que de raisons, elle a bien une raison pour boire ainsi et se noyer dans l’alcool, en effet, son mari, un marin, n’est jamais revenu après une sortie en mer, tout l’équipage a été retrouvé mort, tous, sauf lui dont le corps n’a jamais refait surface. Alors depuis, elle boit et boit encore.

Le chagrin fait souvent que la personne ainsi atteinte dépérit et se laisse aller. L’amour, le véritable amour, nous ne le rencontrons bien souvent qu’une seule fois dans notre vie. Pierrick était cet homme, il était le grand amour d’Agate.

Je ne vous en dévoile pas plus sur cette nouvelle et vous en laisse découvrir le pourquoi elle m’a émue aux larmes.

Le rosier grimpant

Cette nouvelle, je dirais qu’elle est troublante de par son déroulement. On y parle spectre et vampire, mais ce n’est pas cela qui fait que celle-ci est troublante, c’est réellement le déroulement de l’histoire.

Edmond est chanteur, il a perdu sa femme, celle-ci c’étant suicidée, il ne s’en est jamais remis, d’ailleurs il la voit souvent, elle lui rend visite, même s’il n’arrive pas à la toucher, il est heureux lorsqu’elle est à ses côtés.

Le jour où il croisera le chemin de Rose, tout va changer. Première chose, sa femme ne lui rendra plus visite comme elle le faisait jusqu’ici, mais il a également d’étranges piqûres sur les jambes. Chose étrange, c’est qu’il est apparemment le seul à pouvoir voir Rose. Qui est la jeune femme qui paraît toujours si triste ? Pourquoi est-il le seul à la voir ? Pourquoi est-elle toujours dans la roseraie et pas ailleurs dans la demeure ? Que sont ces étranges piqûres qu’il a aux jambes et qui l’oblige finalement à s’aider d’une canne pour marcher ?

Le marc de café

Les histoires de famille, il n’y a rien de pire, surtout lorsque vous apprenez que votre père à eu un fils illégitime, que vous avez donc un demi-frère que vous ne connaissez même pas. La situation est déjà terrible, mais si vous ne l’apprenez que lorsque votre père est décédé, ne voudriez-vous pas encore plus faire la connaissance de ce frère qui est la seule personne vivante restant de votre famille ?

Pourtant, parfois, il vaut mieux ne pas tenter le diable, et laissez les choses telles qu’elles le sont. C’est la dure leçon qu’apprendra Elliott qui va malheureusement faire la plus grande erreur de sa vie en voulant connaître ce frère inconnu de lui.

Baiser mortel

Pour celle-ci, je ne vais pas vous dire grand chose parce que honnêtement je ne sais quoi en dire. Le sujet est bel et bien une femme, mais le contexte est perturbant au point que j’en perd les mots pour vous en parler. Sachez que c’est un contexte que j’ai rarement croisé lors de mes lectures, un contexte qui ne me tente pas spécialement. Par contre, j’ai aimé la chute de l’histoire, ce qui est déjà pas mal.

Mastabas

Pour cette dernière nouvelle, je vais faire comme souvent, et laisser planer un peu de mystère. Je vais simplement vous dire que l’intrigue se déroule en Egypte, que la chute est étonnante, que le rythme est soutenu, et que j’ai pris beaucoup de plaisir à la lire. Vous devrez vous contenter de cela car je ne dirai rien de plus 😉


Merci à Angélique Ferreira pour sa confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *