Au croisement de nos vies > T.K. Leigh

PARU LE 14 NOVEMBRE 2018 DANS LA COLLECTION INFINITY

LIEN D’ACHAT – ICI

Demain, je le ferai… Qui ne s’est jamais dit cela ?
Eh bien, moi j’y suis.
Demain commence aujourd’hui.
Baylee Morgan est au croisement de sa vie. Récemment divorcée après dix ans de mariage, elle abandonne la seule existence qu’elle connaît pour entamer une nouvelle vie dans un appartement en bord de mer à Santa Monica, Californie. À presque trente ans, elle se retrouve rapidement immergée, plus ou moins contre son gré, dans le monde intimidant et périlleux de la scène amoureuse de Los Angeles, où elle questionne chacune de ses décisions. D’ailleurs, se pourrait-il que cet homme si séduisant, qu’elle a rencontré au yoga, soit en fait homosexuel ?
Bastian Powers a toujours voulu travailler dans l’industrie du cinéma. À trente-cinq ans, il est l’une des étoiles montantes parmi les producteurs d’Hollywood. Il mène la vie rêvée. Appartement de rêve, petite-amie de rêve, chien de rêve… Jusqu’à ce que son amitié avec une flamboyante rouquine qui partage son goût pour les films ringards bouleverse sa vie parfaite.
Au Croisement de nos vies est le récit drôle et sexy de la recherche de M. Parfait dans un océan de M. Boulets. Et si l’homme rêvé était justement le type d’à côté ?


⭐⭐⭐,5

Nouvelle parution de la collection Infinity que je ne voulais absolument pas rater ! [Au croisement de nos vies] est un récit sympa, drôle et plutôt touchant qui met en scène deux personnages que j’ai aimé au fil des pages.

L’AMITIÉ HOMME/FEMME VOUS Y CROYEZ ? 

Dans ce roman, nos héros vont se lier d’amitié, ils ont de nombreux points communs et leur vie va s’embellir à mesure qu’ils vont faire connaissance. La notion d’amitié est au centre de ce récit, que ce soit l’amitié entre nos deux héros mais aussi leurs amitiés avec leur entourage.

Ce roman met l’amitié sur le devant de la scène, mais l’amour n’est jamais bien loin évidemment. Après tout, c’est une forme d’amour et j’ai adoré la manière dont l’autrice à gérer cette partie de l’histoire.

DEUX HÉROS ATTACHANTS ET TOTALEMENT EN PHASE L’UN AVEC L’AUTRE ! 

Dès le début, j’ai adoré Baylee, notre héroïne. Elle approche la trentaine et elle sort du juste d’un mariage raté. C’est un peu cliché mais elle a trouvé son mari profondément enfouie dans sa meilleure amie, on a vu dans le genre « fidèle », bref, Baylee a décidé de repartir de zéro, de partir à l’aventure et de voir ce que la vie lui réserve. Et le destin est taquin et il met sur sa route, Bastian… Leur rencontre est épique, et elle marquera le début d’une belle amitié, ou serait-ce plus ?

Baylee et Bastian sont deux personnages que j’ai aimé pour leur simplicité et leur joie de vivre. Ils ont énormément de points communs, ensemble ils s’entendent à merveille et partage la même vision de la vie. Leur amitié prend de plus en plus de place dans leur vie malgré un contexte particulier car Bastian est en couple et Baylee doit lutter contre son attirance pour son nouveau meilleur ami, elle se trouve à la croisée des chemins à devoir se poser les bonnes questions. Prendra-t-elle enfin des risques pour obtenir la vie qu’elle souhaite ?

UNE INTRIGUE ASSEZ CLASSIQUE MAIS QUI FONCTIONNE A MERVEILLE ! 

L’intrigue a un côté assez classique mais la dynamique amoureuse est plutôt surprenante. J’avoue que j’ai été décontenancé par le fait que Bastian soit en couple, cela m’a en quelque sorte gêné qu’il partage une relation amicale si fusionnelle avec Baylee, parce qu’à mes yeux c’est avec sa copine qu’il aurait dû vivre ce genre de choses, enfin c’est assez spécial comme ressenti. Je ne sais pas, j’avoue que c’est le petit bémol que j’ai ressenti dans l’histoire, surtout en sachant que Baylee luttait sans cesse contre son attirance pour lui…

Hormis ce petit point, j’ai dévoré ce roman. Les personnages sont géniaux, que ce soit nos héros ou les personnages secondaires. Le scénario est assez sympa, on découvre Los Angeles avec ses rêves, on vit avec nos héros leurs propres rêves. J’ai adoré l’histoire de Baylee malgré l’échec de son mariage, elle a une belle destinée, c’est une jeune femme un peu perdue mais pleine de douceur et d’envie.

UNE PLUME TRÈS AGRÉABLE ! 

J’ai découvert une plume très agréable qui aborde des thèmes qui font réfléchir et s’émouvoir. L’autrice n’a pas cherché la facilité dans son histoire, au contraire. Même si l’histoire reste assez simple je me suis laissé séduire par l’environnement dans lequel nos personnages évoluent.

EN BREF : 

Une jolie romance pleine d’humour, de remise en question et de rêve. Laissez-vous tenter par le rêve hollywoodien 🙂


« — On ne sait même pas comment il s’appelle, Sport.
Mon chien était occupé à marquer son territoire contre un palmier. Il leva son museau vers moi et plissa les yeux tout en se soulageant.
— On devrait sans doute arrêter de penser à lui. Mais si jamais tu ressens un jour des frissons à la seule proximité d’un parfait inconnu, je suis certaine que ce sera aussi difficile pour toi que pour moi.
— J’aime assez qu’il en soit ainsi… qu’on ne connaisse pas nos noms respectifs. Pas vous ? demanda un timbre familier.
Impossible que l’objet de mes pensées se trouve précisément là, à écouter la conversation que j’avais avec mon chien. Je souffrais d’hallucinations.
— Génial. Maintenant, j’entends des voix, grognai-je en refusant de me retourner pour vérifier.
Un petit rire sexy retentit et Sport tira sur sa laisse.
— Vous êtes vraiment derrière moi, hein ? fis-je en me rapetissant.
— On dirait.
Son ton était léger et amusé. Je le visualisai très bien, debout, les bras croisés sur ce que j’imaginais être un torse musclé.
— Et vous m’avez entendue parler…
— D’un truc à propos de frissons, Dixie.
Je me tournai lentement. Je rougis quand je le découvris tout près, en t-shirt et short de treillis, Gidget à ses côtés. Il était presque dans la position que je m’étais imaginée. Presque. La réalité dépassait la fiction.
— Vous devriez faire vérifier vos oreilles, Nez-Sanglant, rétorquai-je avec dédain sans croiser son regard.
Il aboya de rire.
— Nez-Sanglant ?
— Je ne sais pas votre nom. Il fallait bien que je vous en donne unJe rejetai mes cheveux sur mon épaule. Bon sang que je détestais ça. J’essayais de séduire cet homme que le ciel avait envoyé à l’Humanité en cadeau mais je ne savais décidément pas comment m’y prendre. Après avoir aperçu mes ineptes tentatives de flirt, il devait sans doute s’interroger sur mon état mental.
— Si c’est le surnom que vous avez choisi, je devrais probablement vous révéler ma véritable identité. Je ne suis pas certain de vouloir être connu en ville par mon seul appendice.
— Comme vous voulez, dis-je avec nonchalance. En ce qui me concerne, j’aime bien Dixie. La balle est dans votre camp, Nez-Sanglant.
Je lui fis un clin d’œil. On fait bien ça quand on drague, non ? Je n’en avais pas la moindre idée. J’espérais simplement que j’avais l’air sexy et que je ne ressemblais pas à une maniaque bourrée de tics.
— Bastian, annonça-t-il en me tendant la main. Techniquement, c’est Sebastian, mais tout le monde m’appelle comme ça.
— Baylee. Et c’est tout.
Je lui serrai la main. Elle était ferme et chaude. Ses doigts se refermèrent autour des miens avec une douceur surprenante. Un rire nerveux m’échappa, suivi d’un grognement involontaire.
J’arrive pas à croire que je viens de grogner, pensais-je, gênée.
— C’est agréable d’associer un nom à un visage.
Il garda ma main dans la sienne et ignora mes maladresses. Pour tout arranger, une légère excitation dans la région de mon estomac me fit glousser comme une adolescente prépubère au concert de son boys band préféré et qui est trop éblouie pour parvenir à aligner deux mots.
— Oui, c’est vrai, dis-je en retrouvant enfin l’usage de la parole et en dégageant ma main avant d’en être incapable.
Je le regardai fixement et m’imaginai la perfection de ses lèvres pressées sur les miennes. Notre baiser serait tendre et simple mais bien plus épanouissant que tous ceux qu’on m’avait donnés jusqu’ici. Il serait chargé d’émotion. Je percevrais… un sentiment inconnu, un émoi dont je rêvais plus que je ne voulais bien l’admettre.
Ce serait magique.
— J’espérais vous rencontrer à nouveau, admit-il. Je promène toujours Gidget par ici, à la même heure, quand je suis en ville.
Il s’assit sur un banc non loin de là, je suivis son exemple. Nos chiens s’allongèrent devant nous, simplement contents d’observer les joggeurs matinaux. Pour ma part, j’étais simplement heureuse de me tenir près de Bastian… et je me fichais bien des joggeurs. »

Je remercie Johanna et les éditions MxM Bookmark/Collection Infinity pour cette lecture.


Découvrir l’avis de La pomme qui rougit : ICI

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

2 commentaires sur “Au croisement de nos vies > T.K. Leigh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *