Premières lignes #54

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui découvrez les premières lignes des romans suivant :

*[ET PUIS SOUDAIN #4] de LAURA S.WILD paru aux éditions LA CONDAMINE.

*[LES MEMOIRES D’UN ELFE] de ADENORA KER à paraître aux éditions DU SAULE.

 

Lia a enfin découvert l’identité de son bourreau et Robin en a payé le prix. Blessés aussi bien physiquement que psychologiquement, l’un et l’autre doivent désormais se remettre des événements traumatisants qu’ils ont vécus, pour enfin mettre leur lourd passé derrière eux et obtenir ce qu’ils ont toujours voulu.

Grandement fragilisés, Chris, Matt, Maria, Taylor et tous les autres tentent eux aussi de remonter la pente, mais le poids des épreuves qu’ils ont traversées les entraînent vers le fond. Trahisons inattendues, vieux démons et nouveaux départs signeront-ils la fin de leur petit groupe autrefois si soudé ? Jamais le trio fusionnel formé par Lia, Chris et Matt n’a été mis à aussi rude épreuve…

Pour tous, le chemin vers le bonheur s’annonce semé d’embûches.

Et puis enfin, pourront-ils s’aimer ?

Premières Lignes

Prologue

Trois secondes.
C’est le temps qu’il faut pour prendre une profonde inspiration, le temps que met une larme pour glisser du coin de l’œil jusqu’au bas de la joue.
Trois secondes, c’est un éclat de rire, un texto envoyé, une poignée de main échangée.
Pour la plupart des gens, c’est insignifiant. Mais moi, j’ai vécu les trois plus longues secondes de toute ma vie.

Alywen, une fillette de douze ans égoïste et caractérielle se rend, comme tous les mercredis, à l’hospice des « Oiseaux de paradis » pour tenir compagnie à sa grand-tante.

Alors qu’elle se désespère en écoutant les récits décousus de son ancêtre, une femme étrange fait irruption dans la salle commune de la pension. Elle est splendide avec sa longue chevelure blanche et ses yeux d’ambre.

La curieuse dame convie la fillette à la suivre dans sa chambre après lui avoir remis une amulette, entraine l’adolescente dans ses souvenirs.

Alywen découvrira que cette vieille femme blanche se prénomme Alayanne et qu’elle est la dernière représentante du peuple des Elfes. Elle partagera ainsi les péripéties parfois drôles et parfois dramatiques de cette touchante créature de la forêt.

Au travers de ses aventures, Alywen rencontrera Merlin l’enchanteur, Léonard de Vinci, et croisera également la route de dangereuses créatures. Mais surtout, elle sera investie d’une mission qui changera sa vie et celle de a nouvelle amie à tout jamais…

Premières Lignes

Elles s’introduisirent, comme tous les mercredis, dans la vaste salle à l’éclairage blafard et au sol couvert d’un damier noir et blanc. De grandes tables au plateau de bois et aux pieds en métal y étaient disposées en rangs et l’on pouvait voir assis autour une trentaine de nonagénaires, répartis en petits groupes.
Certains d’entre eux (les plus valides) tentaient de jouer aux cartes, la main tremblante et maladroite. D’autres, essayaient d’échanger quelques mots, le sonotone à l’oreille, sans pour autant comprendre ce que disait leur voisin. Quelques-uns encore, dormaient sur leur chaise, la bouche ouverte, leurs yeux s’agitant sous leurs paupières sombres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *