Mon coeur en confettis » Fanny Vandermeersch

Editeur : Ravet-Anceau

Livre : ICI

Que ses parents se séparent, ça ne dérange pas Axelle. Par contre, qu’ils la fassent changer de lycée en cours d’année, ça, c’est pas cool. Elle doit dire au revoir à sa meilleure amie et à sa petite routine. Les premiers jours dans son nouveau bahut ? Une catastrophe ! Tout le monde la regarde d’un il bizarre, son professeur de français la prend en grippe, elle cumule les boulettes… Pourtant, le pire est à venir : un matin, elle tombe nez-à-nez avec un beau brun : Yassine. Mais pas touche ! Il est la chasse gardée de l’une des pestes du lycée, la redoutable Alicia. Axelle se découvre alors une ennemie de premier choix.

 

⭐⭐⭐⭐⭐

Depuis sa parution, j’avoue qu’il me faisait de l’œil, déjà avec sa couverture qui attire l’œil et que je trouve trop belle. Il était donc passé directement dans ma whishlist. Lorsque je l’ai vu dans la liste des livres proposés lors d’une masse critique sur Babélio, j’ai tenté ma chance, comme tellement d’autres lecteurs, j’avais une mini chance d’enfin le découvrir, il suffisait d’être sélectionnée. Le lendemain, mail de Babélio, je suis sélectionnée et c’est justement celui-ci que j’allais recevoir ^_^

Je n’avais pas encore découvert la plume de Fanny, bien que d’autres de ses parutions me fassent envie également, maintenant que j’ai pu découvrir au moins un de ses livres, les autres me font encore plus envie ! Donc je ne vais pas tarder à enfin me décider et à vous en parler … mais pas avant l’année prochaine :-p

Le lectorat ciblé est un lectorat jeune, à partir de 12 ans, mais d’après moi, il ne devrait pas y avoir ce ciblage, le récit est à la hauteur de tout le monde, jeunes et moins jeunes. Les plus jeunes parce que ce texte leur montrera les difficultés que l’on peut éprouver suite à un déménagement, un changement d’établissement scolaire, un changement de lieu de vie et de vie par la même occasion. Le fait de devoir s’intégrer dans un nouvel endroit n’est jamais simple, encore pire lorsque cela se fait en cours d’année scolaire. Les adultes, parce que l’histoire est bien écrite, que celle-ci peut également leur faire prendre conscience que ce n’est pas simple pour leurs enfants, que leurs actes ont forcément des conséquences sur la vie de ceux-ci. Eh puis, pour avoir vécu ce changement de vie moi-même lorsque j’étais jeune, je sais que ce n’était pas simple. Je n’ai pas vécu le calvaire d’Axelle, mais j’ai au moins pu m’identifier à elle sur certaines choses, je me suis sentie proche d’elle dès les premières pages.

Les plus jeunes prendront peut-être également conscience que si eux ne sont pas dans le cas, être le petit nouveau n’est pas facile à vivre, alors qu’au lieu de les pointer du doigts, il faudrait plutôt aller vers eux tout simplement. Un livre à mettre entre toutes les mains, que ce soient de jeunes mains ou des plus adultes, ce livre ne pourra que plaire.

Que me veulent-elles encore ? J’ai rien fait de mal!  Il faut que je parte d’ici, et vite. A peine ai-je le temps de me retourner qu’un grand pichet d’eau se déverse sur moi, me glaçant de la tête aux pieds. Je ne peux retenir un cri tandis que les rires fusent.
– Oh, pardon, Axelle, je ne t’avais pas vue !
Alicia tient entre ses mains le pichet vide. Elle poursuit en s’adressant à son amie sur un ton faussement compatissant :
– Oh, Jessy, ce n’est pas gentil de m’avoir poussée, regarde, elle est toute mouillée la pauvre Axelle ! On va croire qu’elle s’est fait pipi dessus !

Merci à Babélio pour cette masse critique ainsi qu’aux éditions Ravet-Anceau pour l’envoi de ce livre.

2 commentaires sur « Mon coeur en confettis » Fanny Vandermeersch »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *