L’inspiration des best-sellers » Anthony Lamacchia

Editeur : Publishroom

Livre : ICI

Alors que Fabien Dûmur vient d’emménager avec sa femme dans leur nouvel appartement, celle-ci se fait assassiner. Aucun témoin, aucun suspect. Dévasté, il prend la plume pour faire son deuil. La réalité se mêle ainsi à la fiction, et Fabien se lance dans une enquête haletante qui le conduira au bord du gouffre. Quel est le rapport entre les horribles visions qui le torturent et le meurtre de son épouse ? Et si le manuscrit qu’il rédigeait était une pièce du puzzle ? Un thriller psychologique, où complots et illusions morbides constituent la trame d’une quête de vérité pleine de rebondissements.

 

⭐⭐⭐⭐,5

Le premier mot qui me vient à l’esprit en terminant ma lecture, c’est époustouflant. Oui, époustouflant. Car oui, ce livre l’est, non seulement l’auteur a bien failli me rendre dingue en même temps que son personnage principal, mais cette révélation de fin est juste pfiouuuuu !

Fabien va vivre la descente aux enfers le jour où sa femme sera retrouvée morte, assassinée. Pourquoi elle alors qu’ils n’ont jamais eu d’ennuis avec personne, que leur vie de couple était normale, que tout allait pour le mieux entre eux ? Il va se poser énormément de questions, surtout que l’enquête ne semble pas donner de résultat.

Lorsqu’il a rencontré sa femme, c’était lorsqu’ils étaient jeunes, lors d’une remise de prix organisé pour un concours de nouvelles. Fabien étant très doué pour l’écriture, il a remporté ce concours. A partir de là, ils ne se sont plus quitté et se sont même mariés. Mais Fabien n’a plus écrit, c’est dommage de gâcher un tel talent, vous ne trouvez pas ?

Fabien va finir par aller voir une psy, qui va justement lui conseiller d’écrire, d’exorciser sa peine sur une page blanche, de tout mettre par écrit. Cela fonctionne pour pas mal de personnes, alors pourquoi ce ne serait pas son cas ? Alors il va se lancer, difficilement, parfois les mots sortent tout seuls. Il se lance également dans la lecture de thrillers, dont un étant le dernier livre que sa femme a lu, il découvre par la suite que chacun des auteurs de cet éditeur, La Plume rouge, ont tous un point commun, il n’ont fait qu’un seul livre, et chaque fois ce fut un best-seller.

Le côté psychologique de ce thriller est très travaillé, je ne vous le cache pas, j’ai failli devenir folle, tout autant que Fabien, j’ai tout vécu en même temps que lui, et je ne sais pas comment il a tenu ainsi jusqu’au bout. Quant à sa question de fin, ma réponse serait de ne surtout pas le manquer, mais vous ne comprendrez que si vous aussi vous lisez son histoire.

– Je ne pense pas que l’écriture soit une drogue dangereuse, le rassura-t-elle en souriant. Néanmoins, vous pouvez peut-être mieux gérer et diminuer cet excès : n’écrire qu’à certaines heures pendant un certain temps. Apporter un équilibre serein à ce hobby. Cela devrait vous permettre de moins cauchemarder.
– Vous pensez ?
– C’est possible que ces rêves soient dus au stress, à la pression que vous vous infligez à vouloir écrire sans arrêt, sans souffler cinq minutes.

Merci à Anthony Lamacchia ainsi qu’au site Simplement.Pro.

2 commentaires sur « L’inspiration des best-sellers » Anthony Lamacchia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *