Never Again > Sarah Dessen

PARU LE 15 NOVEMBRE 2018 AUX EDITIONS LUMEN

LIEN D’ACHAT – ICI

« Comment pardonner l’impardonnable ?
Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l’attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d’air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches.
Elle s’inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d’amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l’aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s’avouer les sentiments qu’elle sent naître en elle… Autant de défis qu’ils vont l’aider à relever à leur manière.
Un roman de Sarah Dessen n’est jamais, jamais une déception. La reine de la fiction young adult observe les mouvements du cœur d’une adolescente dans la tourmente avec une justesse stupéfiante – ce qui fait dire à tout le milieu littéraire aux États-Unis qu’elle est, ni plus ni moins, une rock star. Émotion à fleur de peau et regard acéré sur les choses : venez savourer en sa compagnie une gourmandise à nulle autre pareille… »


⭐⭐⭐⭐,5

SARAH DESSEN NOUS OFFRE UN NOUVEAU ROMAN QUI NE MANQUERA DE TOUCHER LA PLUPART DES LECTEURS ! 

J’ai découvert la plume de Sarah Dessen avec son précédent roman [Once and for all]. Ici avec [Never Again] elle puise encore très loin dans l’émotion en mettant en scène une héroïne touchante qui cherche juste à exister dans un univers où elle se sent comme une étrangère.

Sydney, notre héroïne va se débattre avec un quotidien qui est monopolisé par l’attention que l’on porte à son frère Peyton. Comment faire pour être visible aux yeux des autres ? Sydney ne veut pas prendre la place de son frère, elle souhaite seulement qu’on la laisse en avoir une au sein de sa famille. Famille qui place son frère sur un piédestal depuis toujours. Malgré les frasques du dit frère.

COMMENT PARDONNER L’IMPARDONNABLE ? 

Cette phrase d’accroche n’a cessé de me hanter durant toute ma lecture, j’ai très vite compris dans quel cercle vicieux Sydney évoluait. J’ai essayé de me mettre à sa place pour vivre les émotions comme si j’y étais.

Ce récit démarre doucement, Sarah Dessen pose les bases de son histoire, accroche le lecteur pour l’emmener au dénouement final. Une fois encore j’ai été transportée par l’histoire de Sydney. Il faut savoir qu’il y a beaucoup de personnages qui peuplent ce roman, j’ai trouvé cela tellement sympa de pouvoir les découvrir aux côtés de Sydney, mais surtout de voir notre héroïne s’épanouir malgré la dureté de sa vie au sein du cocon familial. Sydney est comme une étrangère, j’ai été touchée par son vécu et par sa manière de rebondir.

Au-delà de sa propre déception, Sydney ne comprend pas la réaction des siens et pas seulement vis à vis d’elle… Peyton a provoqué un accident grave, c’est pour cela qu’il se trouve en prison, et personne ne s’inquiète du devenir du jeune homme qui se retrouve condamné à vivre dans un fauteuil roulant, encore une fois, on pourrait croire que c’est Peyton la victime, que ces actes n’ont aucunes conséquences. Sydney, s’en préoccupe, elle ressent une certaine culpabilité qui la ronge. Elle a besoin d’avancer, de se distancier de cette famille dysfonctionnelle qui ne lui apporte que du chagrin. Elle va se lier d’amitié avec un frère et une sœur dans son nouveau lycée, peut-être le début d’un nouveau pan de sa vie. Elle va y puiser une certaine force et reprendre sa vie en main.

UNE MYRIADE D’ÉMOTIONS, DES THÈMES ACTUELS ET TRÈS BIEN TRAITES ! 

Sarah Dessen nous propose toujours beaucoup de réflexion dans ses histoires, je trouve ça d’autant plus important car ses romans s’adressent aussi à un public de jeunes lecteurs, je trouve cela primordial de transmettre de beaux messages aux lecteurs, de les pousser à comprendre que la vie n’a rien de facile mais qu’il est possible de s’en sortir.

Nos protagonistes sont pour la plupart des jeunes, je n’ai eu aucun mal à me mettre à leur place, à me remémorer ce que c’était que d’avoir des doutes, de ressentir trop de sentiments et de ne pas savoir les gérer. Il faut savoir qu’un adolescent n’a pas la même vision du monde qu’un adulte. L’adolescence c’est rêver à sa vie future, c’est être insouciants et naïfs. J’ai trouvé que notre héroïne était très mâture, qu’elle avait un regard sur le monde qui démontrait qu’elle avait déjà vécu trop de choses difficiles.

Sarah Dessen aborde des thèmes touchants, toujours avec une plume agile et pleine de fincesse, elle amène le lecteur à ressentir, à s’émouvoir et à réfléchir. Le récit met un peu de temps à se mettre en place, le début est assez lent mais cela s’explique par la suite car le contenu du livre est assez complexe et il méritait que l’on s’attarde sur des détails importants.

EN BREF : 

Sarah Dessen m’a une fois de plus conquise avec ce nouveau roman qui s’avère percutant, passionnant et très touchant. La couverture est tellement représentative de l’histoire de Sydney, j’ai d’ailleurs été séduite par celle-ci ainsi que par le résumé qui se suffit à lui-même pour vous convaincre de découvrir cette histoire hors du commun. Sarah Dessen fait partie de ces autrices que je lirais les yeux fermés tellement je suis fan de leur travail. [Never again] c’est tout simplement le récit d’une vie, d’une renaissance, d’une ode à l’amour et à l’amitié ! Un incontournable dans le genre Young adult !


« J’avais l’habitude d’être invisible : personne ne faisait jamais attention à moi. Ou alors, pas longtemps. Je n’avais pas le charme et la prestance de mon frère. Je n’étais pas gracieuse et séduisante comme ma mère. Je n’avais ni l’intelligence ni la pêche de mes amies. Seulement voilà : on a envie d’être remarquée… jusqu’au jour où ça vous arrive. »

Je remercie Emily et les éditions Lumen pour cette lecture. 

2 commentaires sur « Never Again > Sarah Dessen »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *