L’Héritière des Raeven #3 – Sorcière à tout prix » Méropée Malo

Editeur : Castelmore

Livre : ICI

Assia Raeven n’en a pas fini avec la sirène : l’œuf est sur le point d’éclore et les lois du temps ont été enfreintes. Vu les dégâts causés par une sirène seule, qui sait de quoi son rejeton est capable ? La jeune femme pourrait demander de l’aide à son ancien petit ami pour libérer Théodore, retenu prisonnier par la créature marine… mais comment accepter de faire courir un tel risque à Alec ? Assia doit faire honneur à sa lignée et utiliser toutes ses ressources – magiques et intellectuelles – pour contrecarrer les plans de son ennemie, ou plutôt… de ses ennemis.

 

⭐⭐⭐⭐

Avec ce troisième opus, nous clôturons cette trilogie et on peut dire que j’avais hâte de voir ce que Méropée Malo nous réservait pour cette fin. Au final, je me retrouve avec encore certaines questions sans réponses, ais je ne dirais pas que cela me déçoit, je dirais plutôt que cela ouvre les portes de l’imagination et que selon ce que nous savons déjà, chaque lecteur peut ainsi se faire sa propre suite. Cela en frustrera certainement, mais pour ma part eh bien je trouve que c’est le choix de l’auteure et que donc il faut le respecter. Je ne dis pas que je n’aurais pas aimé une autre fin, mais celle-ci me convient malgré tout. Après tout, qui dit que l’auteure ne prévoit pas une suite un de ces jours prochains, je n’ai pas la réponse, mais si c’est le cas eh bien je me plongerai dedans sans hésiter.

Eh bien oui, après trois tomes, on a prit le temps de s’attacher aux différents personnages tout en accueillant les petits nouveaux à chaque fois, que ceux-ci soient du bon ou du mauvais côté.

Au niveau de l’action et du rythme, je trouve que ceux-ci sont les plus intenses dans ce troisième volet, il y a beaucoup moins de « temps morts », beaucoup moins de longueurs dans les descriptifs et j’aime ce côté haletant qui nous donne envie de poursuivre sans poser son livre. Nous en savons maintenant plus sur les disparitions de la mère et la tante de Assia, pas mal de choses trouvent enfin leurs explications, bien que le mystère demeure sur d’autres.

Au niveau de la romance entre Assia et Alec, on ne pourra pas dire que l’auteure les aura ménagé en leur laissant vivre une histoire tranquille où le ciel est toujours bleu. C’est cela aussi que j’ai aimé, que tout ne soit pas évident du premier coup, que là aussi il y aie des rebondissements qui laissent planer le doute.

Avant de débuter cette trilogie, je dois bien avouer que je ne connaissais pas du tout l’auteure, j’avais bien vu passer cette trilogie au moment de sa première parution en broché, mais sans réellement m’y attarder. Grossière erreur maintenant réparée, parce que elle mérite que l’on s’y arrête et que l’on prenne le temps de la découvrir. J’espère qu’elle ne va pas s’arrêter là et qu’elle nous concocte une autre parution, car une chose est certaine, c’est que je serai au rendez-vous. J’ai apprécié mes lectures, j’ai aimé voir la plume de l’auteure évoluer au fil des trois tomes, j’ai eu l’impression que dans ce troisième tome elle était plus sûre d’elle, plus affirmée. S’il y a une trilogie que je peut vous recommander, c’est bien celle-ci, elle plaira aux amateurs de magie, mais pas que, je pense vraiment qu’elle plaira également aux lecteurs qui aiment simplement passer un bon moment en compagnie de personnages attachants et d’une intrigue bien ficelée.

– Ma mère est une Néréide, elle m’a légué une partie de ses pouvoirs. Même sans te connaître, j’aurais été attiré par la magie. Tu t’es juste trouvée sur mon chemin.
Il entoura l’épaule d’Assia de son bras et lui murmura à l’oreille :
– Je ne voudrais changer de route pour rien au monde.

Merci aux éditions Castelmore pour leur confiance.

Retrouvez mes avis sur les opus précédents : 
#1 Sorcière malgré elle
#2 Sorcière en son temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *