Le Testament de Galilée #1 – L’Oeil » Sébastien Tissandier

Editeur : L’Ivre-Book

Livre : ICI

Nous sommes tous génétiquement différents. Nos capacités dépendent de notre patrimoine génétique. Et ce n’est pas Jules Galio qui dira le contraire : il est l’assistant de recherches d’un des Professeurs les plus renommés dans le domaine de la génétique.
Mais lorsque la NASA fait appel à eux pour étudier le génome d’individus aux capacités particulières, Jules est loin de se douter que sa vie est sur le point de basculer : ces individus sont mystérieusement assassinés par une organisation se faisant appeler « Les Originels ».
Jules et ses compagnons partent en quête des survivants, mais ce qu’ils découvrent est sur le point d’ébranler leurs certitudes et les amène à se retrouver impliqués dans un affrontement lié aux travaux de Galilée il y a plus de 400 ans !
Entre amitiés, passions, trahisons et affrontements, seules les capacités pourront faire la différence !

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐

Ce n’est pas la première fois que je lis une parution de Sébastien Tissandier, et que ce soit en romance ou, comme ici, en science-fiction, je trouve qu’il a une plume vraiment fluide et qui se lit sans prise de tête.

Il monte doucement dans le rythme et l’action, le temps que le lecteur prenne ses aises et s’installe confortablement, et là, c’est parti mon kiki, comme disait ma grand-mère, mais à partir de là, n’espérez même pas faire une pause pipi, ou alors emportez votre liseuse avec vous 😉 Vous voyez les films tellement prenant que vous vous sentez totalement imprégné et intégré à l’histoire ? Eh bien c’est ce que j’ai ressenti avec ce premier tome du Testament de Galilée.

Je pense que même les personnes qui ne sont pas forcément fan des livres de science-fiction, devraient apprécier ce genre de lecture, de plus, cela les ferait peut-être changer d’avis sur ce genre littéraire. Les termes scientifiques ne sont pas donnés dans le but qu’ils y ont leurs places, ils sont expliqués, ce qui fait qu’il est impossible de se perdre et de se sentir submergé par le nombre d’infos. Sur ce point, je ne peux que dire chapeau à l’auteur, car je n’étais pas une lumière en science et c’est malgré tout une chose qui me fait toujours peur avant de débuter un livre de ce genre, cette appréhension de me sentir perdue parmi tout ces termes bien spécifiques.

Nous flottons dans un univers un peu à la X-Men, sans pour autant que ce soit pareil, sans que l’on aie l’impression de déjà vu ou lu. Sébastien Tissandier c’est créé son propre univers, un univers dont le lecteur se régale du début à la fin, avec parfois une boule d’angoisse qui se pose tranquillement et qui fini par éclater. Ne vous inquiétez pas c’est une lecture sans dangers pour le lecteur 😉

J’ai acheté l’ancienne version de cette trilogie, mais ne les ayant pas encore lus (oui j’ai une PAL perso monstrueuse), lorsque cette nouvelle version à vu le jour, je ne pouvais évidemment pas passer à côté et ne pas enfin les lire. Je ne sais pas trop ce qui est changé par rapport à la version que j’ai, mais ce qui est certain, c’est que j’ai bien envie de ne pas attendre la réédition du tome suivant pour poursuivre cette aventure !

Merci à Lilian et aux éditions L’Ivre-Book pour leur confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *