L’elfe maudite et le prince des ténèbres » Blondie Gradisnik

Editeur : Editions des Tourments

Livre : ICI

Lyna est une jeune et sublime elfe de Sanga, héritière d’une puissante lignée de démonistes. Alors qu’elle coule une jeunesse dorée dans la capitale elfique, elle apprend qu’elle est l’héritière d’une terrible malédiction. Pour s’en affranchir et racheter la faute de ses aînés, elle devra explorer un monde aussi vaste qu’hostile. Un périple qui pourrait bien l’emmener sur le chemin du prince des ténèbres…

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐⭐

Je peux vous dire sans hésiter, que Blondie Gradisnik envoie du lourd avec ce premier tome, du très lourd même !

Quel plaisir que de se plonger dans un livre, non seulement bien écrit, mais dont l’histoire et la plume sont totalement addictifs, à un point qu’il m’a empêché de dormir cette nuit. Car oui, lorsque je l’ai commencé, je n’ai pu me résoudre à le lâcher qu’à la fin, je manque donc cruellement de sommeil, mais quel plaisir et si je dois manquer de sommeil pour le prochain tome, cela ne sera pas un problème pour moi !

Elfes, Humains, Orcs, et bien d’autres créatures peuplent cette histoire. Lyna est une jeune elfe qui va évoluer de manière fulgurante durant ce premier tome, elle ne restera pas cette jeune elfe insouciante et qui n’en fait qu’à sa tête. Elle a un caractère bien trempé, elle ne se laisse pas faire, et wahou elle est franchement du tonnerre, je l’adore. Je ne dirai pas que je n’ai pas énormément douté en ce qui la concerne, mais elle a réussi à m’étonner et à m’émouvoir au-delà de ce que je pensais. Attention à vous si jamais vous faites sa rencontre, vous risquez de rester marqué par cette elfe unique en son genre !

L’auteure embarque le lecteur dans un univers vaste et riche, un univers où certaines races se font la guerre, d’autres s’allient, mais attention à la personne qui se trouve face à vous, elle peut se dire amie et au final vous planter un couteau dans le dos. Cette expérience, Lyna la fera à plusieurs reprises, cela l’aidera à grandir, à mûrir, même si au fond elle reste fidèle à elle-même avec son impulsivité qui lui joue souvent de mauvais tours. Toute expérience est bonne à prendre il paraît, j’espère que pour la suite, elle aura apprit de ce qu’elle aura vécu dans ce premier tome, qu’elle ouvrira les yeux et verra enfin qui est réellement de son côté.

Un autre personnage que j’ai adoré, c’est Zoltan, il est au départ assez mystérieux, on lui imputerait facilement tout les malheurs du monde, mais la jeune elfe réussira à le toucher bien plus qu’il ne l’aurait voulu ou même pensé. Il faut dire qu’il fait tout pour qu’on le croit à l’origine de beaucoup de choses, mais dès le départ, j’ai pressenti qu’il était bien plus profond que ce qu’il laisse paraître, qu’il cachait tout ce qu’il a de bon.

Les personnages secondaires ne sont pas oubliés, certains sont même souvent au premier plan avec Lyna, comme Kaly par exemple, ou encore Mylo. C’est vrai qu’il y a pas mal de personnages, mais franchement il est impossible de s’y perdre, et tout comme moi, vous allez les adorer pour certains, les détester pour d’autres. Mais encore une fois, attention de ne pas donner trop vite votre confiance, méfiez-vous des apparences, méfiez-vous encore plus des personnes qui se disent proches de vous, la traîtrise peut venir de n’importe où, même moi qui étais totalement plongée dans l’histoire je n’ai rien vu venir !

Je pourrais tellement vous en dire sur ce livre, que ce serait franchement plus simple que l’on se rassemble et en parlions autour d’une table car par écrit cela me prendrait énormément de temps, je vais donc faire simple et précis, si vous aimez l’univers Warcraft, si vous aimez les livres addictifs et surtout bien écrits, il est impensable que vous ne vous lanciez pas dans cette aventure.

Merci à Jean-Christophe et aux éditions des Tourments pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “L’elfe maudite et le prince des ténèbres » Blondie Gradisnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *