Odyssées en calanques – Légendes et contes modernes de Provence » Frédéric Barrès

Editeur : Numeriklivres

Livre : ICI

Une jeune femme, pianiste et compositrice, connaît une panne d’inspiration. À la recherche d’un sursaut créatif, elle décide de s’installer en calanque dans un petit cabanon… accompagnée de son instrument loué à Marseille : un demi-queue ! Dans cette histoire, il est souvent question de trésors. Mais les plus beaux trésors sont-ils nécessairement matériels ? Que recèlent les trois îles face au bord de mer ? Que cache le yacht d’un des musiciens de Pink Floyd ? Les légendes sont-elles toujours issues du passé? Odyssées en calanques, quatrième opus de la série Légendes et contes modernes de Provence, vous fera naviguer au cœur d’âmes mystérieuses, pittoresques et émouvantes…

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐⭐

Comme chaque fois, Frédéric Barrès me charme avec ses mots, ses phrases, ses histoires. D’une histoire qui pourrait paraître banale, il fait un poème géant qui transporte tellement d’émotions.

Adeline, pianiste, est en manque d’inspiration, sa muse c’est fait la malle. Pour se ressourcer elle va atterrir dans un cabanon sans fioritures, elle espère que la tranquillité et le décor seront propices au retour de sa muse. Il faut bien dire que le décor est à vous subjuguer. Qui ne retrouverait pas l’inspiration dans un tel lieu ? Elle fera des rencontres qui vont la changer, qui vont également l’inspirer à divers niveau. Des personnes simples, qui comme le décore ne peuvent que vous faire du bien.

Si Adeline est malgré tout le personnage principal, pour moi, je trouve que Antony joue ex aequo avec elle, car oui, il a également un rôle important, que ce soit pour l’histoire ou dans la vie d’Adeline. C’est le genre d’homme qui trouve toujours les mots qu’il faut quand il faut, qui est présent lorsque l’on en a besoin. Le genre d’hommes, qui sans être de la trempe bad boy, trouve facilement le chemin jusqu’au cœur des femmes.

Quant au fameux trésor, c’est clair qu’il vaut son pesant d’or, bien qu’ayant une place secondaire dans l’histoire, il prend un peu plus d’importance en avançant dans l’histoire, surtout si comme Adeline vous êtes fan de ce groupe mythique qu’est Pink Floyd.

Comme à son habitude, Frédéric Barrès ne peut qu’enchanter les lecteurs, comme chaque fois je suis sous le charme de cette plume poétique qui m’emmène tellement loin de chez moi, qui me fait voyager, qui m’émeut par son phrasé sorti d’un autre temps, un phrasé unique qui me ferait reconnaître n’importe quelle parution de son auteur. Si vous n’avez jamais découvert cette superbe plume, je vous recommande de la faire, que ce soit avec Odyssées en calanques ou une autre parution, vous ne pourrez qu’apprécier ce voyage.

Merci à Frédéric Barrès pour sa confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *