New Romance, Sagas

Stand Out #2 – Diego > Jane Devreaux

Alors que Mélanie commence à flirter avec Luke, un bruit se fait entendre dans la maison. Luke s’enfuit et Mélanie décide d’affronter l’importun. Elle découvre alors un homme installé dans la cuisine, manifestement affamé. C’est Diego, un jeune Mexicain qui survit de petits larcins et du commerce de son corps. Au premier coup d’œil elle tombe sous le charme… Et c’est réciproque !

Elle va réussir à le faire accepter par sa famille, sans se douter qu’elle le précipite dans la gueule du loup…

Fille d’enseignants de son lycée, Mélanie est tenue à l’écart des plaisirs de son âge et ce n’est pas l’arrivée de Diego, pourtant bien accepté par les parents et amis de Mélanie, qui change la donne. Mais Mélanie est têtue et devient vite accro à Diego. Alors pourquoi la pousse-t-il dans les bras des autres ? Que cache-t-il qu’elle ne peut savoir ?

Il faudra toute la force de caractère de Diego et la ténacité de Mélanie pour mettre fin à l’engrenage sordide dans lequel les adultes ont enfermé les deux héros.

PARU LE 8 MARS AUX EDITIONS HUGO & CIE.

LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Avec ce second tome de la saga [STAND OUT] consacré à l’histoire de Diego et Mélanie, Jane Devreaux m’a émue aux larmes, je dois dire que ce récit est loin d’être banal et j’ai énormément souffert aux côtés de nos héros. Je ne m’attendais pas du tout à la teneur dramatique et malsaine de cette romance et je dois dire que j’étais très touchée par ce que j’ai lu.

Qu’on se le dise, l’histoire de Mélanie et Diego est déchirante, ce n’est pourtant pas un coup de cœur car il m’a manqué quelques nuances pour passer ce cap 🙂 Jane Devreaux nous offre une histoire faite de faux semblants, de mensonges et de manipulation. L’amour trouve sa place dans la douleur et je peux vous dire que vous serez percuter de plein fouet par les tenants et les aboutissants de l’histoire.

Le récit oscille entre passé et présent, j’ai vécu cette histoire à fond, peut-être un peu trop ^^ J’ai d’autant plus été touchée par cette histoire à cause de mon vécu personnel et je pense que c’est clairement ce qui m’a fait passer à cause du coup de cœur car j’ai ressenti énormément de colère au fil des révélations. Il faut savoir que j’ai une histoire familiale qui reste un vrai traumatisme pour moi et qu’ici j’ai été prise dans le tumulte des émotions qui m’ont renvoyer à ma propre histoire.

Entre Diego et Mélanie, tout commence par le plus grand des hasards, ils n’étaient pas sensés se rencontrer, mais le destin fait bien les choses parfois. Leur relation est tout de suite exceptionnelle, amicale et pourtant si intense et indispensable pour nos deux héros, puis vient le rapprochement et enfin une situation qui va remettre toute leur relation en question. Mélanie a ouvert son cœur a Diego et lui aussi… Et pourtant, le jeune homme ne cesse de la repousser, que s’est-il passé ? Que cache-t-il à Mélanie ? On découvre nos héros sur plusieurs années, ce qui rend l’histoire très complète. 

Je pense que j’ai lu ce roman en apnée, parce que j’ai eu parfois l’impression de manquer d’air. L’ambiance monte crescendo, l’intrigue se déroule sous nos yeux en nous laissant un peu démunis. Les chapitres dans le passé nous permettent de comprendre l’ampleur des secrets que cachent nos héros, car dans cette histoire il n’y a pas que Mélanie et Diego… C’est à la base une histoire de famille, celle de Mélanie, tout devrait être parfait dans le meilleur des mondes, hélas notre héroïne a besoin de respirer, elle étouffe avec sa mère surprotectrice qui semble toujours sur son dos… Elle s’entend bien avec son père, qui s’avère être le coach de l’équipe de rugby, mais ici encore elle n’y trouve aucun réconfort. Sa rencontre avec Diego lui donne cette bouffée d’oxygène dont elle a tellement besoin, et pourtant il lui sera rapidement enlevé et ce sera le début de nombreuses années de souffrance partagée car il ne faut pas croire les apparences, Diego n’est pas heureux et il doit vivre avec le poids des secrets et de la honte alors que Mélanie est la personne la plus importante de sa vie. Mais saura-t-il se faire pardonner ses fautes ?

J’ai aimé nos deux héros, même si on les découvre dans des circonstances particulières. Au début, j’ai eu vraiment du mal à m’attacher à eux, enfin non pas au début, plutôt vers le milieu de l’histoire, j’étais stressée en découvrant leur histoire. J’étais peinée d’être dans la peau de Mélanie, de me sentir rejetée et incomprise. J’en ai voulu a Diego d’agir de la sorte alors que je ne savais même pas pourquoi il a changé d’attitude avec Mélanie et puis tout s’éclaire et tout s’effondre en même temps. Les personnages secondaires m’ont énormément plu, que ce soit Luke ou Rachel, ce sont vraiment des éléments indispensables dans l’histoire. J’ai réussi à apprécier le père de Mélanie, il n’est finalement qu’un dommage collatéral de plus dans toute cette histoire machiavélique. Si jamais je devais vous parler de la mère de notre héroïne je serais très méchante mais alors… parce que j’ai ressenti de la haine pour son personnage, mais c’est vraiment dû à mon passé. C’est pour cela que j’ai parfois ressenti un malaise durant ma lecture car j’ai vu venir certaines choses et j’avais juste envie de pleurer, de tristesse, de rage… et de désespoir.

L’intrigue ne laisse aucun répit au lecteur. Je me suis tout de suite sentie concernée par l’histoire de Mélanie et Diego, j’ai ressenti leur amour à chaque page que j’ai tourné et pourtant leur histoire n’a rien de facile. Ce second tome m’a sonné, je peux vous dire que Jane Devreaux n’a pas choisi  la facilité. Elle met en lumière des thèmes déchirants, elle parle d’amour et d’amitié, d’abandon, de famille, de jalousie et de névrose. C’était tellement réel, la fiction devient réalité et j’avais vraiment besoin de trouver la lumière au bout du chemin, il me fallait cette bouffée d’oxygène pour tout lâcher. J’ai versé beaucoup de larmes durant cette lecture, pour Mélanie et pour Diego aussi. Diego est un anti-héros, il n’a pas eu une vie facile et même après sa rencontre avec Mélanie, le destin a continué de lui jouer des tours, il n’était qu’un gamin qui avait déjà eu son lot de honte et d’humiliation. Il a fait des choix que peu de gens pourraient comprendre et pardonner, et pourtant il a toujours pensé au bonheur de Mélanie malgré la souffrance qu’il lui a causé.

La romance est de celles qui marquent profondément. De celles qui bouleversent toute une vie. J’aime toujours autant la plume de Jane Devreaux et avec Diego elle a su nous prouver que dans la vie il faut savoir pardonner, que parfois on fait des choix déchirants, parfois on ne perçoit pas ce qui se joue sous nos yeux, que l’on a envie d’y croire et d’être heureux. Cette romance restera longtemps gravé en moi pour tout un tas de raison, j’ai été terriblement touchée par cette lecture qui a rouvert certaines blessures mais qui a su apaiser une part de moi-même car nos personnages arrivent à prendre leur revanche sur la vie.

J’ai vécu ce second tome comme si j’étais dans la peau de Mélanie, je peux vous dire que c’était plus vrai que nature. Jane Devreaux a une facilité déconcertante de nous transmettre des émotions, qu’elles soient faciles ou difficiles à ressentir. 

En bref, l’histoire de Diego et Mélanie est un véritable crève cœur. J’ai pleuré de colère, de tristesse et de joie. Jane Devreaux nous livre une histoire avec des fêlures très profondes, il vous faudra apprivoiser les personnages pour les comprendre et préparez-vous aux révélations qui auront sûrement l’effet d’un véritable raz-de-marée. Un second tome très éprouvant émotionnellement, la fiction flirte dangereusement avec la réalité. Jane Devreaux aborde des thèmes douloureux et lourds de sens, je dois dire que c’est une romance que je n’oublierai pas de sitôt. La saga [Stand Out] s’inscrit dans les meilleures du genre, je vous conseille donc de ne pas passer à cause. Bien sûr, il vous faudra découvrir [Close Up] pour apprécier au mieux celle-ci ^^


Extrait 

-Si tu savais tout le bien que tu me fais, tu ne culpabiliserais pas de m’utiliser, Mélanie.

Je suis au paradis.

Chacun de ses gestes, chacun de ses mots, de ses gémissements est merveilleux. Petit à petit, en douceur, il m’offre son passé tourmenté, son corps égratigné, et j’ai envie de croire que ça signifie plus qu’un prêté pour un rendu. Son regard me promet autant que j’espère et j’ose effleurer ses lèvres à mon tour, initier un baiser torride et passionné dont je rêve chaque nuit. Sa bouche me répond, sa langue fait bien plus et il me surprend en nous faisant rouler sur le matelas. Soudain, je suis dessus, il est en dessous. Son sourire s’étire, ses mains viennent se glisser sous ma nuque.

-Je suis à toi, fais de moi ce que tu veux.

Je remercie les éditions Hugo & Cie pour cette lecture. 
RETROUVEZ MON AVIS SUR LE TOME PRÉCÉDENT.

STAND OUT #1 - BOBY 

 

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *