Si c’est pour l’éternité > Tommy Wallach

Et si vous tombiez amoureux d’une immortelle ?

Enchanté. Moi, c’est Parker. J’ai 17 ans, je suis moyennement mignon et j’aime sécher les cours pour traîner dans les halls des hôtels chics de San Francisco. J’en profite pour perfectionner mes techniques de pickpocket.
Ah et je n’ai pas prononcé un mot depuis la mort de mon père, il y a 5 ans.
Voilà, vous savez (presque) tout.
Mais laissez-moi vous raconter l’évènement le plus marquant de ma vie : ma rencontre avec Zelda Toth et ce jour où j’ai décidé de tout faire pour lui redonner le goût à la vie.

 

PARU LE 8 FÉVRIER 2018 AUX EDITIONS NATHAN.

LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 5/5

Ce roman est tout simplement fantastique, plein d’esprit et intelligent. J’ai été terriblement intriguée par le résumé et j’ai eu le coup de foudre pour la couverture. Sans savoir vraiment ce qui m’attendait, je me suis laissée porter par Parker et Zelda, deux héros que je ne suis pas prête d’oublier.

Je ne souhaite pas revenir sur l’histoire en elle-même, si le résumé vous attire je dirais que c’est tout ce que vous avez besoin de savoir sur ce roman, ce n’est pas ma façon de faire habituelle, vous savez que j’aime décortiquer les histoires, vous parler de tous les aspects sans jamais spoiler bien évidemment, mais ici je préfère que le mystère reste entier car honnêtement en lisant la dernière ligne de ce roman j’étais totalement soufflée…

N’ayant pas lu [Si c’est la fin du monde], je découvrais la plume de Tommy Wallach, et je dois dire que j’ai totalement adhéré à son style singulier. C’est frais, poétique, parfois un peu cynique mais j’ai ressenti une totale liberté dans l’écriture de l’auteur. Ce récit recèle un côté fantastique qui m’a fait rêver, tout d’abord parce que je ne lis que très peu de roman de ce genre, mais la littérature jeunesse et young adult me plaît de plus en plus et j’avais envie de vous en présenter plus sur le blog. Ici, avec Parker et Zelda, l’auteur traite de nombreuses problématiques adolescentes, l’amour, l’amitié, les premiers émois, les perspectives d’avenir, les relations parents/enfants mais il aborde surtout des thèmes poignants, tel que le deuil, le mutisme, la maladie…

Tommy Wallach m’a harponnée dès les premières lignes, j’ai adoré l’originalité de l’histoire, de la narration à la personnalité de nos héros. Parker est vraiment très attachant, il est unique en son genre, il ne parle plus depuis la mort de son père. Parker est inoubliable, c’est un jeune homme qui survole sa vie, sans réellement voir où il va et sans savoir à quoi il aspire. J’ai de suite été intriguée par ce garçon moyennement mignon, qui traîne dans les halls des hôtels chics. Et puis, il rencontre Zelda, cette jeune femme étrange aux cheveux argentés… Tout part de là, le récit devient très vite addictif, stimulant et surprenant. J’ai aimé le rythme imposé par l’auteur, on ne voit pas les pages défiler et on ne sait pas où on va… et la chute arrive, et là c’est le feu d’artifice, c’est la stupéfaction. Franchement, ce roman est génialissime.

Tout est bien pensé, que ce soit les réflexions que l’auteur soumet aux lecteurs ou encore les interactions entre les personnages. Ce roman s’adresse à un public de jeunes lecteurs mais permettez moi de vous dire que les adultes y trouveront aussi leur compte, la preuve, j’ai été bluffée par ce roman.

L’histoire est inspirante, elle met en lumière des sujets qui ne manqueront pas d’interpeller les lecteurs, j’ai aimé l’aspect poétique de la plume de Tommy Wallach. Je me suis vraiment évader avec ce roman, j’ai adoré la personnalité totalement barrée de Zelda, cette héroïne est tellement atypique, charmante et authentique. Elle est vraiment décalée par rapport à Parker et pourtant elle lui apporte tout le recul nécessaire pour l’aider à avancer ^^ Elle est instruite et très intelligente, elle n’est pas moralisatrice, elle est seulement une sorte d’éclair de génie au féminin.

Plus j’y repense et plus je me dis que cela fait bien longtemps que je n’ai pas été surprise à ce point, parce que franchement je n’ai rien vu venir, je peux dire que ce fut une véritable révélation. Et là, c’était clair dans mon esprit, Tommy Wallach est un auteur qui propose l’exceptionnel à ses lecteurs.

En bref, [Si c’est pour l’éternité] est un roman que je recommande à tous les lecteurs, qu’ils soient jeunes ou plus âgés. J’ai adoré la dynamique de l’histoire, les personnages haut en couleur et le twist final qui m’a totalement surprise. Tommy Wallach a un style qui m’a énormément plu avec un petit côté poétique qui m’a permis de rêver avec cette lecture. Le récit n’est pas dénué d’humour et d’émotion, préparez-vous, Parker et Zelda n’attendent que vous ^^


Extrait 

PERFECTION

La tristesse parfaite, ça existe. Je le sais parce que je l’ai vue.

En général, les gens réservent le mot « parfait » à des concepts positifs : une note parfaite en maths, une assiduité parfaite en cours, un 1080° parfait en skate. Moi, je préfère l’utiliser pour décrire quelque chose – n’importe quoi, même un truc complètement pourri – qui correspond exactement à sa définition. Une haleine matinale parfaite. Une gueule de bois parfaite. Une tristesse parfaite.


-Je m’attends continuellement à ce que tu me répondes, alors que tu ne peux pas ! (Elle s’est appuyée sur un coude.) Tu représentes le rêves de bien des femmes : un homme qui ne fait qu’écouter.

Je remercie Samia et les éditions Nathan pour cette lecture. 

Un commentaire sur « Si c’est pour l’éternité > Tommy Wallach »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *