Pandémonium #1 – Parmi les ombres » Renuka Pecha

Editeur : Edition des Tourments

Livre : ICI

Une ère de modernité et de progressisme, là où le conservatisme et le traditionalisme émaillaient alors le quotidien des Parisiens. Avec l’inauguration de l’Exposition Universelle, la capitale devient le théâtre de bouleversements majeurs et riches en promesses, où nouvelles sciences et utopies futuristes deviennent l’épicentre des consciences. Sur fond de colonialisme, dans un Paris aux multiples facettes où se côtoient magnificence et indigence, noblesse et pauvreté, hypocrisie et faux-semblants, va se jouer le plus effroyable jeu de piste qui mènera nos personnages sur les traces d’un (ou de) tueur(s) particulièrement sadique(s). Les protagonistes, un inspecteur de police tourmenté et à l’esprit torturé, qui fait figure d’antihéros idéaliste avec de multiples faiblesses et une vision du monde assez stéréotypée ; son équipier énigmatique et aux pensées impénétrables ; un journaliste criminologue dont les motivations restent floues ; ainsi qu’une jeune femme assistante du médecin légiste, qui essaie de trouver sa place dans ce monde d’hommes et de préjugés. Ces quatre personnages vont être les témoins d’une série de meurtres tous plus atroces les uns que les autres, où le (ou les) coupable(s) va les soumettre à un jeu de piste en déposant sur chaque scène de crime des indices ou des messages, qu’ils devront savoir déchiffrer pour mettre en lumière une vérité à laquelle personne ne s’y attendait et qu’en fin de compte, ils auraient peut-être préféré ignorer.

 

L’avis d’Alouqua

?????

Avant de parler du livre, je vais expliquer pourquoi j’ai ajouter la photo que vous avez sur la gauche de cet article.  Des dédicaces, j’en ai déjà eu pas mal, mais celle-ci est différente des autres car, non, ce n’est pas l’auteure qui l’à écrite, mais bien l’éditeur, ce que j’ai trouvé touchant, et qui est une première pour moi. Alors je voulais tout simplement souligner ce point et remercier Jean-Christophe ?

Mais passons maintenant à ce pour quoi vous êtes ici en ce moment, à  savoir ce que j’ai pensé  de ce livre de Renuka Pecha.

Comme vous le savez, ou pas d’ailleurs, le genre thriller est un de ceux que j’aime le plus, donc j’ai quelques « exigences » lorsque j’entame ma lecture. J’attends qu’elle me surprenne, me tienne en haleine, me coupe le souffle, que je ne ressente pas l’envie de poser mon livre, et bien d’autres choses encore.

Ce premier tome de Pandėmonium a carrément dépassé mes espérances.  Renuka a réussi à me terrifier, à me couper le souffle, l’intensité est telle que je ne me souviens pas avoir eu réellement peur lors d’une autre lecture, et des livres j’en ai lu des étagères entières !

Le lecteur n’est pas ménagé, à aucun moment l’angoisse ne prend le temps de redescendre. Nous sommes directement plongés dans le vif du sujet, et cela ne s’arrête qu’au moment du « Fin de la première partie ». Là je peux vous dire que j’ai eu un gros coup de chaud, j’ai maudit la personne qui a osé coupé l’intrigue.

Nous sommes mercredi, ce livre je l’ai terminé lundi, j’ai dû laisser la pression retomber avant de pouvoir vous écrire cette chronique. Cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé de ne pas pouvoir écrire un avis à chaud comme je le fais chaque fois.

J’espère que vous n’êtes pas cardiaque, parce qu’il faut avoir le coeur bien accroché , mais cela en vaut le coup. Je suis juste en admiration face à un talent pareil, et je ne suis pas spécialement du genre à encenser pour rien.

Vous aimez les thrillers, foncez sans hésiter une seule seconde. De mon côté j’attends la suite avec énormément d’impatience.

Merci à Jean-Christophe et aux éditions des Tourments pour leur confiance.

3 commentaires sur « Pandémonium #1 – Parmi les ombres » Renuka Pecha »

    1. Oh j’espère que tu aimeras autant que moi.
      Mais avant faut qu’il sorte de la WL et ensuite de la PAL lol.
      PS : d’après mes infos le tome 2 serait pour bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *