Romance, Sagas

Fall away #1 – Love & Hate > Penelope Douglas

Au premier regard, Jared et Tate sont tombés amoureux. Profondément, passionnément. Ils sont inséparables. Jusqu’au jour où le comportement de Jared change radicalement. Insultes, moqueries, humiliations : il fait tout pour repousser la jeune femme et se faire détester.

Poussée à bout, Tate s’enfuit, refusant de subir l’enfer qu’est devenue sa vie. Mais on ne peut pas se cacher éternellement…Et quand elle décide de revenir, c’est pour se venger de l’homme qui l’a si violemment trahie.

Ses résolutions vont-elles tenir face à ce qu’elle va découvrir ? La noirceur de Jared est le reflet de son passé et des blessures de la vie. Malgré les sentiments réciproques, il n’est pas certain qu’il connaisse un autre langage que la violence et la destruction…

PARU LE 21 FÉVRIER 2018 AUX EDITIONS CITY - EDEN ROMANCE.

LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

Penelope Douglas aime bien mettre en scène des héros qui s’aiment et se détestent parce que finalement la frontière est mince entre l’amour et la haine qui sont deux sentiments extrêmement liés.

Tate et Jared se connaissent depuis des années. Inséparables, leurs sentiments avaient évolués vers un amour d’adolescent… Rien n’aurait pu les séparer. Jusqu’au jour où Jared change radicalement de comportement. Tate ne reconnaît plus son meilleur ami, elle ne reconnaît plus celui qui l’a aidé à traverser des épreuves difficiles. Jared n’est plus le garçon qui partageait tout avec sa voisine. Il est devenu odieux, méchant, moqueur. Toutes les occasions sont bonnes pour humilier Tate, pour l’insulter et lui faire ressentir qu’elle n’est plus rien pour lui. Qu’est-il arrivé à Jared pour qu’il devienne l’ombre de lui-même ? Mais notre héroïne n’en peut plus, elle décide de partir étudier une année loin de Jared mais impossible pour elle de rester loin de chez elle indéfiniment et à son retour, elle se fait la promesse de ne plus jamais être une victime… Et elle va lui montrer qu’elle n’est plus celle qui s’est laissé harceler, Tate est maintenant prête à affronter son bourreau…

Avec [LOVE & HATE], on est vraiment dans une histoire d’amour qui fait mal, qui marque et qui flirte avec la haine. Vous prenez deux personnages qui étaient intimement liés, qui partageaient une relation privilégiée… Et qui du jour au lendemain se retrouvent ennemis… La violence des sentiments est encore là mais elle ne se manifeste plus avec des marques d’attention mais bien avec des attaques visant à faire souffrir… Tate ne comprend pas, qu’est-il arrivé à Jared pour qu’il se conduise comme ça avec elle ? Ce premier opus est narré du point de vue de Tate alors je vous dis pas la frustration de ne pas comprendre comment notre héros vit les choses, le second tome nous propose l’histoire du point de vue de Jared ^^ Bref, j’ai vécu cette histoire avec pas mal de palpitations. On peut dire que ce que vont vivre nos héros m’a fait réagir de diverses façons. L’histoire est addictive au possible alors autant vous dire que j’ai dévoré ce livre d’une traite..

Mais finalement qu’est-ce qui m’a plu dans cette romance ? Et bien tout d’abord, la dualité du personnage masculin… Jared nous apparaît comme un sombre connard, il n’y a pas d’autres mots. Il est blessant, mesquin et très fin stratège car il sait appuyer là où cela fait mal. Je vous avoue que en terme de bad boy il se pose là. C’est un personnage masculin qui ne fera pas forcément l’unanimité car il n’est malgré tout pas spécialement agréable, c’est vrai que ce fut facile de le détester, Jared est vraiment odieux avec Tate mais il y a une certaine logique dans son attitude et je n’ai eu de cesse de me demander qu’elles étaient les raisons de son comportement envers cette fille qui était tout pour lui quelques années auparavant. Tate quant à elle est une héroïne qui est tout aussi intéressante. Elle était un peu effacée au début de l’histoire, on ne perçoit son caractère qu’à partir du moment où elle revient affronter sa dernière année au lycée. C’est une jeune femme transformée, plus forte psychologiquement malgré sa sensibilité. J’ai aimé la nouvelle Tate même si ses choix étaient à double tranchant. J’ai aimé sa tactique de sape, elle a bien compris qu’elle devait jouer le jeu pour ne pas être atteinte par le fiel de Jared… Mais l’auteure nous démontre bien qu’il est difficile de museler ses émotions. Tate est finalement une héroïne intelligente qui s’est montrée à la hauteur de son adversaire.

La romance reste classique, il n’y a pas de grosses surprises dans le dénouement de l’histoire mais elle n’en reste pas moins excellente et très addictive. L’intrigue donne matière à réflexion car les thèmes abordés sont assez poignants. Lorsque les révélations tombent, on a envie d’en savoir plus, de comprendre mieux Jared et j’espère trouver les réponses à certaines questions dans le tome qui sera de son point de vue.

C’était un régal de retrouver la plume de Penelope Douglas, alors forcément il faut aimer les histoires d’amour qui mélange haine et passion. Il faut aimer les romances new adult qui se déroulent dans le milieu scolaire et festif. Ici c’est vraiment la personnalité des personnages et ce lien particulier qui les unit qui fait toute la différence.

En bref, Penelope Douglas nous offre une romance tumultueuse qui m’aura vraiment captivée. J’ai surtout aimé la dualité des personnages, Tate et Jared avaient tout pour être heureux mais la machine s’est enraillée et ce fut génial de découvrir ce qui avait fait basculer leur équilibre et surtout comprendre pourquoi Jared est devenu un étranger pour Tate. Penelope Douglas nous expose plusieurs problématiques amoureuses et familiales qui rendent le récit plus intense et percutant et c’est à ce niveau que le récit se démarque. N’hésitez pas à découvrir [Love & Hate], 100% émotions et addictivité ! 


Extrait 

« Vous voyez, quand j’avais dix ans, ma mère est morte. Le cancer l’a emportée avant que j’ai réellement le temps de la connaitre. Mon monde ne m’apportait plus aucune sécurité et j’étais toujours effrayée.

La personne qui a remis les choses en ordre, c’est toi.

Avec toi, j’ai connu le courage et la liberté. C’était comme si le morceau de moi qui était mort avec ma mère revenait à la vie quand tu étais à mes côtés. Et je n’avais plus mal. Rien ne me faisait mal parce que je savais que je t’avais avec moi.

Et puis un jour, tout d’un coup, je t’ai perdu toi aussi.

La douleur est revenue et ça me rendait malade de te voir me haïr. Ma pluie torrentielle s’est arrêtée et tu as commencé à devenir cruel. Il n’y eut aucune explication. Tu n’étais juste plus là et mon cœur me fut arraché. Tu me manquais. Ma mère me manquait. Mais ce qui fut pire que te perdre, c’est lorsque tu as commencé à me blesser. Tes mots et tes gestes m’ont fait détester vernir au lycée. Je n’étais même plus à l’aise dans ma propre maison.

Aujourd’hui, j’ai encore mal. Mais je sais que rien de tout cela n’est de ma faute.

Il y a beaucoup de mots que je pourrais utiliser pour te décrire mais le seul qui inclut triste, en colère, misérable et pitoyable, c’est « lâche ». Dans un an, je serai partie et tu ne seras rien de plus qu’un fiasco que je me trimbalais au lycée.

Tu étais ma tempête, mon ciel nuageux, mon arbre sous l’averse. J’aimais toutes ces choses et je t’aimais. Mais maintenant ? Maintenant tu n’es qu’une putain de sécheresse. »

Je remercie Marilyne et les éditions City pour cette lecture.

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

1 Comment

  1. J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire mais ça me semblait un peu du copier/coller de la première saison de Veronica Mars ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *