Premières lignes #12

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui je vous propose les premières lignes du roman [JEU D’INCONSCIENCE] de Jennifer L. Armentrout à paraître le 7 mars aux éditions J’AI LU POUR ELLE. Et #Alouqua vous propose les premières lignes du roman [PANDÉMONIUM #1 – Parmi les ombres] de Renuka Pecha paru aux éditions DES TOURMENTS.


La vie de Jillian Lima a été littéralement bouleversée lorsque Brock, son amour d’enfance, l’a quitté. Après six années à vivre dans des souvenirs emplis de douleur et de regrets, Jillian vient de décrocher un job dans l’école d’arts martiaux de son père. Bien décidée à reprendre sa vie en main, elle accepte un premier rencart. Et tandis que Brock resurgit dans sa vie – plus beau que jamais – parviendra-t-elle à lui faire de nouveau confiance ?


*PREMIÈRES LIGNES*

J’allais tuer Avery Hamilton.

Les mains moites, crispées sur le volant, j’essayais de me convaincre de sortir de la voiture. Il était déjà tard et j’aurais préféré marcher pieds nus sur des bris de verre chauffés à blanc plutôt que d’entrer dans ce restaurant.

Je sais, j’exagérais un peu.

Mais la seule chose dont j’avais envie, c’était de retourner chez moi, enfiler un bas de survêt immettable en public, m’affaler sur mon canapé avec un paquet de chips au fromage (les dentelées) et un pot de crème aigre et lire un bon bouquin. Ces derniers temps, je traversais une phase étrange : je dévorais des romances historiques écrites dans les années 1980. J’étais sur le point d’en commencer une de Johanna Lindsey, qui se passait au temps des Vikings. Corsages déchirés et hommes hyper virils m’attendaient. J’adorais ça.

Malheureusement, si je me défilais ce soir, Avery me tuerait.


1900. Un siècle s’achève et une nouvelle ère voit le jour à Paris. Une ère de modernité et de progressisme, là où le conservatisme et le traditionalisme émaillaient alors le quotidien des Parisiens. Avec l’inauguration de l’Exposition Universelle, la capitale devient le théâtre de bouleversements majeurs et riches en promesses, où nouvelles Sciences et utopies futuristes deviennent l’épicentre des consciences. Sur fond de colonialisme, dans un Paris aux multiples facettes où se côtoient magnificence et indigence, noblesse et pauvreté, hypocrisie et faux-semblants, va se jouer le plus effroyable jeu de piste qui mènera nos personnages sur les traces d’un (ou de) tueur(s) particulièrement sadique(s). Les protagonistes, un inspecteur de police tourmenté et à l’esprit torturé, qui fait figure d’antihéros idéaliste avec de multiples faiblesses et une vision du monde assez stéréotypée ; son équipier énigmatique et aux pensées impénétrables ; un journaliste criminologue dont les motivations restent floues ; ainsi qu’une jeune femme assistante du médecin légiste, qui essaie de trouver sa place dans ce monde d’hommes et de préjugés. Ces quatre personnages vont être les témoins d’une série de meurtres tous plus atroces les uns que les autres, où le (ou les) coupable(s) va les soumettre à un jeu de piste en déposant sur chaque scène de crime des indices ou des messages, qu’ils devront savoir déchiffrer pour mettre en lumière une vérité à laquelle personne ne s’y attendait et qu’en fin de compte, ils auraient peut-être préféré ignorer.

De pièces dorées gravées de trois crânes retrouvés à l’intérieur de cadavres, à des inscriptions tracées avec du sang, nos protagonistes, pour trouver des réponses, vont être contraints d’arpenter le Tout-Paris en s’enfonçant dans les carrières souterraines de la capitale où ils découvriront la face cachées de l’Exposition Universelle, en se hasardant dans des égouts renfermant un terrible danger, en pénétrant dans la Zone, le territoire des âmes perdues et lieu le plus misérable et dangereux de la cité, ou encore, en participant à visage masqué à l’assemblée d’une secte constituée de meurtriers sanguinaires, au fin fond des catacombes. Sur fond de romance, leur progression vers la vérité va les rapprocher du ou des tueurs, mais surtout les amener à se remettre en question et à redéfinir leurs priorités, à comprendre les véritables enjeux de leur vie. Confronté à la mort à chaque instant, chacun va devoir faire face à ses propres ténèbres et donner un sens à sa vie, en affrontant ses propres faiblesses et des peurs qu’ils avaient jusque-là choisi d’ignorer…

Une histoire terrifiante en deux tomes…


*PREMIÈRES LIGNES*

Une violente bourrasque la fit chanceler. Seule au milieu d’un sentier boueux, elle vacilla une fraction de seconde, mais ne s’arrêta pas de courir. Elle devait continuer. Ne surtout pas se retourner. Ils comptaient sur elle.

Une obscurité froide et chargée de menaces s’était abattue sur la forêt quelques minutes plus tôt ; la tempête s’était levée alors qu’elle fuyait, comme pour l’admonester de sa fuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *