The Pink Panthers #2 – Perfection > Audrey Dumont

Monroe est serveuse au Pink Panthers, un bar branché de Sacramento, où les barmaids font la loi.

En dehors des heures de travail, avec son petit garçon, Lemmy, elle cherche à mener une vie simple, loin de ceux qui lui ont brisé le cœur.

Quand elle est convoquée par Terence, l’instituteur de son fils, toutes les certitudes de Monroe volent en éclats. Il est intelligent, protecteur, sexy… mais la jeune femme ne laissera plus jamais un homme entrer dans son existence. Elle cache des secrets qui lui font encore mal et elle veut à tout prix préserver sa vie de famille.

Terence pourra-t-il lui faire oublier ses démons et lui redonner envie d’aimer ?

Paru le 4 février 2018 aux éditions ADDICTIVES.


L’avis de Marlène – Note 3,5/5

Audrey Dumont nous revient avec le second tome de sa saga [The Pink Panthers]. Ici elle nous narre l’histoire de Monroe et Terence, elle nous offre une romance très touchante avec une héroïne plus douce et tout en nuances.

Monroe n’a jamais eu une vie facile, mais elle a toujours assumé ses actes et ses choix. Elle a trouvé refuge au Pink Panthers ainsi qu’une seconde famille. Elle mène de front sa vie de femme et sa vie de maman. Mais lorsqu’elle sera convoquée par Terence, l’instituteur de son fils, elle va vite perdre ses repères et ses bonnes résolutions. Mais elle n’est pas du genre à faire n’importe quoi et elle doit protéger son fils à tout prix, elle a fait le choix de ne plus jamais laisser entrer un homme dans sa vie, mais Terence est peut être différent, et s’il lui faisait oublier ses démons ? Et s’il pouvait lui redonner l’envie d’aimer ? 

L’auteure a vraiment réussi à donner une tonalité différente à son second tome. L’histoire reflète bien la personnalité de ses héros. La force de cette saga, c’est que ce sont les héroïnes qui sont mises en avant, elles constituent vraiment la pièce maîtresse de chaque tome. Ici, on fait connaissance avec Monroe. C’est vraiment une héroïne comme je les aime. Forte en apparence mais douce et fragile à l’intérieur. C’est la plus douce des Pink, elle a un petit garçon de sept ans et donc des responsabilités à assumer. Son côté timide et réservé cache une profonde souffrance, la peur de l’abandon qu’elle ne connaît que trop… C’est un personnage profond, l’auteure a tout misé sur elle, c’est elle qui est en tête d’affiche et c’est très agréable que ce soit l’héroïne qui soit charismatique. J’ai adoré Monroe, un vrai petit bout de femme qui mérite le bonheur. Notre héros n’est pas en reste, j’ai beaucoup aimé Terence. On le découvre comme l’enseignant de Lemmy, le fils de Monroe, ce qui dresse directement une barrière entre lui et elle. L’auteure joue beaucoup avec les préjugés. Nos héros évoluent dans des milieux diamétralement opposés…cela joue forcément. Terence est un héros intéressant mais il aurait mérité d’être un peu plus travaillé, sur son histoire personnelle, surtout qu’elle va avoir un rôle à jouer à un moment donné et on a pas forcément toutes les cartes en main pour se positionner dans sa vie perso. Hormis ce minuscule détail, j’ai adoré Terence, il est attachant, sexy et nous pousse à ressentir pas mal d’émotions à son égard. Je me suis posé énormément de questions sur lui, certaines sont par contre restées sans réponses ^^

J’ai adoré le petit Lemmy, j’adore quand il y a des enfants dans les romances, je ne sais pas pourquoi mais je trouve que le contexte maternel apporte un plus à l’histoire surtout avec un petit garçon aussi craquant que Lemmy. On retrouve bien sûr les PINK et d’autres personnages secondaires que j’apprécie de plus en plus. Il y a une véritable continuité dans l’histoire ce qui est vraiment très intéressant, on ne tourne pas la page sur ce qui s’est passé précédemment, on oublie une Pink comme ça et j’avais adoré Harper ^^

La romance est vraiment douce, elle arrive lentement dans le récit et l’auteure prend le temps de la développer dès le début en tenant compte de la vie opposée de Monroe et Terence. C’est addictif, tous les ingrédients sont là pour entraîner le lecteur dans un tourbillon d’émotions. Le lien qui se tisse entre nos héros les amène à s’ouvrir l’un à l’autre et à succomber à leur attirance. L’érotisme est délicieux dans l’histoire, la passion et la sensualité sont omniprésents, nos personnages sont en totale harmonie pendant l’amour.

L’intrigue est addictive et passionnée. L’ensemble n’est pas vraiment surprenant mais fonctionne très bien. Le dénouement est un peu facile et c’est peut être ce qui m’a poussé à émettre des réserves sur la lecture dans son ensemble. J’ai été séduite par nos personnages et leur histoire. Le récit n’est pas dénué d’humour ce qui apporte la petite touche de légèreté à l’histoire. Les Pink sont taquines et elle ne cessent de s’asticoter avec des joutes verbales très amusantes.

Ce second tome est à l’image du premier, vraiment génial. On retrouve l’équipe des Pink toujours aussi soudées. On découvre l’histoire de Monroe qui n’a pas eu une vie facile depuis l’âge de 16 ans. Ce second tome transmet de beaux messages aux lecteurs et tout au long du récit. L’histoire est addictive, l’auteure a un univers très intéressant qui met en scène des héroïnes fortes et marquées par la vie. Malgré tout un peu au détriment du personnage masculin qui s’en retrouve quelque peu mis de côté. Les filles ont une personnalité tellement forte qu’elles font de l’ombre au héros de ce tome. Terence est un gars super que j’ai adoré mais malgré tout j’aurai aimé en savoir plus sur lui. En bref, vous l’aurez compris j’ai passé un très bon moment avec Monroe et en arrivant à la fin j’en redemande. N’hésitez pas à découvrir les Pink Panthers, vous passerez assurément un bon moment de lecture. 


Extrait 

Prologue : Amen Omen – Ben Harper

Connaissez-vous la théorie du chaos ?

Tout le monde la connaît, mais peu en comprennent le sens. Il faut vivre une expérience traumatisante et dramatique pour peser le poids de ces mots et comprendre leur répercussion sur le long terme. L’avantage, c’est qu’après, rien ne peut être pire.

J’ai eu mon chaos à 16 ans, un âge où tout devrait être magique, plein de rêves et d’illusions. Un prélude avant ma vie d’adulte.

Mais la vie est ce qu’elle est, et tout ne se passe pas comme on l’imagine. Tout n’est pas soleil et arc-en-ciel, il y a des tempêtes et des tornades et rien ne peut arrêter ces phénomènes.

J’ai 16 ans. La voiture roule, et malgré les circonstances, il fait attention à ne pas dépasser les limitations de vitesse. Totalement ironique vu la situation. Mais il reste égal à lui-même.

Faire ce que les autres attendent de nous, ne rien laisser paraître, à part une image de perfection.

Je remercie Carole et les éditions Addictives pour cette lecture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *