Romance, Romance à suspense

Beautiful lovers > Ena Fitzbel

Elle avait tout prévu… sauf lui !

Propriétaire d’une boîte de nuit en vogue, Julia désire à tout prix un enfant. Un enfant rien qu’à elle ! Pas question de s’encombrer d’un homme dans sa vie déjà bien remplie.

Au cours du recrutement d’un danseur, elle jette son dévolu sur Sandro, célibataire, diablement sexy mais surtout complètement fauché.

Alors quand Julia lui demande d’endosser le rôle d’étalon reproducteur contre rémunération, il n’a pas d’autre choix que d’accepter.

Mais comme il a sa petite fierté et que la demoiselle lui plaît bien, les choses se dérouleront à sa façon : pas d’éprouvettes ni de magazines olé olé ! Ils feront un bébé à l’ancienne.

Julia n’avait pas prévu ça, et encore moins de tomber sous le charme de cet homme mystérieux, au cœur brisé, au sombre passé…

Après le succès de Sexy Disaster, retrouvez Ena Fitzbel dans une romance à suspense aussi torride que bouleversante.

Beautiful Lovers, d’Ena Fitzbel, volume intégral.

Paru le 11 décembre 2017 aux éditions Addictives.


L’avis de Marlène – Note 3,5/5

Je ne pouvais pas passer à côté de ce roman, Ena Fitzbel nous propose une romance très émouvante. [Beautiful Lovers] met en scène Julia, la sœur de William, le héros de [Sexy Disaster].

Pour Julia, l’horloge biologique tourne, et son désir d’enfanter devient plus grand à chaque jour qui passe. A 33 ans, elle désire un enfant plus que tout au monde, qu’importe de quelle manière, elle n’a pas besoin d’un homme dans sa vie, seulement d’un donneur de sperme. Elle va faire d’une pierre deux coups quand elle va faire passer des entretiens pour recruter un danseur pour sa boite de nuit, car oui Julia est gérante d’une boite de nuit renommé à Montréal. Sandro quant à lui a besoin d’argent, il accepte n’importe quel job… Mais sera-t-il prêt à monnayer son sperme ? Peut-être, à la condition que cela se déroule à sa façon… La bonne vieille méthode pour faire un enfant… Julia, lui et un lit… Julia était loin d’imaginer que sa vie allait basculer après sa rencontre avec Sandro

Ce roman a eu le don de me surprendre, Ena Fitzbel nous revient avec une histoire très touchante, sexy et addictive. J’ai adoré la découvrir dans un style plus sérieux et moins érotique, cependant je n’ai pas été totalement convaincue par l’intrigue à suspense qui se déroule dans ce roman. J’ai davantage plus accroché avec les personnages et leur idylle qu’avec l’aspect suspense.

Julia est une héroïne qui est à un tournant de sa vie, elle veut un enfant c’est indéniable, mais elle ne veut pas s’encombrer d’un homme. Elle est aussi déterminée que perdue dans sa vie. Son passé trouble ne joue pas en sa faveur mais c’est une femme qui a toutes les qualités requises pour faire une bonne mère. Julia a un tempérament assez doux, cela contraste avec William son frère. William a d’ailleurs un avis très rangé sur sa sœur…

« 33 ans, les cheveux châtain clair, les yeux bleus, un physique de rêve, Julia, la plus jeune de mes sœurs, est aussi la plus féminine, la plus secrète et surtout la plus horripilante de toutes.
Elle ne se confie jamais, même à Maman. Personne ne sait vraiment ce qu’elle fait dans la vie. Aux dires d’Audrey, qui réussit parfois à percer sa carapace, elle serait intermittente du spectacle […]
À ma connaissance, elle n’a pas de petit ami. Qui donc pourrait supporter son sale caractère ? »
William Charleroi, frère de Julia

Malgré son obsession de maternité, elle est brillante, elle a réussi professionnellement parlant, elle est issue d’une fratrie nombreuse, avec trois sœurs et un frère. Le moins que l’on puisse c’est qu’à part Audrey, les autres ne la comprennent pas. Julia a l’habitude de diriger, elle aura bien du mal à se plier aux exigences de Sandro, et pourtant elle ne sera pas insensible à son charme italien.

Sandro, notre héros est un homme attachant, son histoire est très touchante et il a des objectifs professionnels qui nécessite de sa part un travail à plein temps. Il a officié dans des jobs peu clairs, mais cela n’a jamais terni l’homme qu’il est, c’est ce que j’ai aimé avec son personnage, il reste intègre quoi qu’il arrive. Sandro a un charme brut, avec des origines italienne il est très séduisant, impossible de lui résister. Leur duo est adorable, je dois avouer que j’ai aimé le jeu de séduction et l’évolution de leur relation, même si c’est allez un peu trop vite à mon goût, mais cela est dû à la longueur du récit qui est assez courte.

Ce que j’ai préféré c’est que nos personnages sont plus âgés, trentenaires, ils sont à un tournant de leur vie. Les choix qu’ils vont devoir faire ne sont pas aisés surtout avec les obstacles qui vont se dresser sur leur chemin. C’est à ce niveau que je reste mitigée, je n’ai pas été convaincue par l’intrigue à suspense qui se joue en parallèle de leur deal, la sauce n’a pas pris, j’ai trouvé les rebondissements peu crédibles, je me suis donc consacré à la romance qui elle m’a apportée satisfaction.

Ce roman était une belle découverte car Ena Fitzbel nous démontre qu’elle peut s’inscrire dans un registre plus sérieux et moins érotique. Le récit n’est pas dénué d’humour et de sexytude mais les émotions sont davantages mis en avant et cela m’a plu. L’ensemble de l’histoire n’est pas totalement légère, on s’interroge en même temps que nos héros, on comprend leurs doutes et leur remise en question est d’autant plus agréable à suivre.

En bref, avec [Beautiful Lovers], Ena Fitzbel nous propose une romance émouvante qui met en scène des personnages touchants et attachants. Si je n’ai pas été totalement comblée par l’aspect suspense de ce roman j’ai adoré la romance entre Julia et Sandro. Les thèmes abordés donnent matière à réflexion, on ne peut que se sentir concernés par certains côtés de l’histoire. C’est toujours un plaisir de lire un roman de cette auteure, si ce n’est pas encore fait n’hésitez pas.


Extrait 

« Après avoir commandé une piña colada, je laisse mon regard se perdre dans la foule de passants inconnus, et mon esprit se met à divaguer. C’est alors que les yeux sombres de Sandro me reviennent à la pensée. Des yeux qui ne s’oublient pas. De quelle couleur étaient-ils exactement ? Je ne saurais le dire. Marron, peut-être noirs. Quoi qu’il en soit, chaque fois qu’ils me fixaient, ils brillaient d’un quelque chose qui ressemblait à l’espérance ou à la curiosité. Un peu comme s’ils essayaient de me percer à jour.
Quand je me remémore la façon dont cet homme considère le mariage, je ne peux m’empêcher de songer au couple que forment mes parents. Ils s’aiment. Vraiment. Ce sont deux âmes sœurs. Ceux de Sandro devaient également s’aimer pour qu’il porte aux nues cette institution. De mon côté, je ne m’imagine pas un seul instant avec un fil à la patte.
Les hommes vont et viennent dans ma vie, mais n’y restent pas. C’est ainsi ! Je ne m’en plains pas. Je tiens trop à ma liberté. Le besoin de m’attacher à l’un d’eux ne m’a jamais tourmentée. En revanche, celui d’avoir un enfant, de l’élever, de le chérir tendrement s’accroît de jour en jour. Pour tout vous dire, je me verrais bien mettre au monde un enfant rien qu’à moi. Et je ne serais pas contre le fait qu’il ait les yeux de Sandro. »

Je remercie Carole et les éditions Addictives pour cette lecture. 

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *