Happy Crazy Love #1 – Si nos chemins se croisent > Melanie Harlow

Margot a besoin de changer d’air. Elle vient de se séparer de son ex qui s’est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin de Detroit.

Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s’occuper d’un client hors de la ville.

Quoi de mieux qu’un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ?

Mais, elle ne s’attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme.

Renfermé, agressif, il n’est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l’idée qu’une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires.

Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son coeur.

Elle n’est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.

Paru le 16 novembre 2017 aux éditions Hugo New Romance.


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

Une couverture extra et un résumé prometteur m’ont décidé dans ce choix de lecture. Et le roman est encore plus beau en vrai, j’adore ce fond blanc, la couverture attire vraiment l’œil… Melanie Harlow nous offre une romance très additive avec des héros que tout oppose. Quand une citadine rencontre un fermier, cela donne quelque chose d’explosif, et ce roman m’a énormément touchée mais il m’a aussi donner le sourire à plusieurs reprises.

Melanie Harlow ouvre son histoire avec une scène assez cocasse je dois dire, cela met l’ambiance et donne le ton sur le caractère de notre héroïne. J’ai tout de suite su que sous ses airs de petites filles riches, Margot cachait un véritable cœur d’or. Margot a toujours eu ce qu’elle voulait, issue d’un milieu aisé, elle n’a jamais eu à se soucier de certains aspects de sa vie, elle évolue dans un univers fait d’apparences et faux semblants, aussi lorsqu’elle se sépare de son ex Tripp, – le pauvre type par excellence -, d’une manière peut recommandée… en lui balançait tout un tas de scones sur la tête, elle sait qu’il est temps pour elle de s’éloigner de Détroit… Cela tombe bien, elle va accepter un nouveau contrat qui va la mener loin de chez elle, dans une ferme… Margot ne fait jamais les choses à moitié et le changement va être radical.

Margot a monté sa propre société de communication, le marketing elle connaît bien et elle va venir en aide aux frères Valentini en ce qui concerne le développement commercial de leur ferme. Mais elle va se heurter à Jack, un des trois frères Valentini, qui n’a aucunement envie qu’il y ait des changements dans sa ferme. Leur rencontre, c’est un peu le choc des titans… Jack est bourru, renfermé et réfractaire à toute forme de changement. Margot est joyeuse, motivée et très avenante. Autant dire qu’ils ne se ressemblent absolument pas… Jack le fermier et Margot la citadine qui se transformera très vite en « Barbie fermière »… Car Margot a plus d’un tour dans son sac pour démontrer à Jack sa motivation à leur venir en aide. Mais que faire quand on se heurte à des portes closes ? Margot arrivera-t-elle à se frayer un chemin dans le quotidien des frères Valentini ? 

Ce roman, je l’ai dévoré en quelques heures. J’ai adoré cette histoire du début à la fin. J’ai aimé l’ambiance et la personnalité de nos protagonistes. Margot est une héroïne qui cache assez bien son jeu, j’ai eu un peu peur qu’elle soit le cliché parfait de la citadine qui débarque à la campagne, et je dois vous avouer que j’ai trouvé cela rafraîchissant qu’elle sorte totalement du confort que sa vie lui offre à Détroit. Margot à la ferme c’était quelque chose, certaines scènes m’ont vraiment fait rire, et tout ce que j’en ai gardé c’est que Margot est une femme formidable qui sait s’adapter à n’importe quelle situation. Elle est téméraire et courageuse, elle est aussi déterminée et entêtée… Un brin capricieuse mais dans le bon sens du terme, en bref j’ai adoré son personnage. Margot c’est aussi une nana qui laisse parfois ses pensées divaguer totalement.

« Pendant un instant, je me demande comme est Jake au lit. Brutal ou tendre ? Égoïste ou généreux ? Rapide ou lent . Ce corps dur et musclé… à quoi ressemble-t-il nu ? Qu’est-ce que je ressentirais s’il pesait de tout son poids sur moi ? Est-ce qu’il embrasse bien ? Est-ce qu’il utilise ses mains ? Est-ce qu’il en a une grosse ?

Mon estomac fait un looping et je me rends compte que mon esprit a dévié… »

Jack est un homme renfermé, qui n’a pas envie de voir son univers bouleversé par l’arrivée d’une barbie citadine pleine d’idées folles pour moderniser et promouvoir sa ferme. Jack est un personnage complexe, ancien soldat et veuf. Il ne souhaite qu’une seule chose, que sa vie reste telle qu’elle est, mais il n’est pas seul à diriger la ferme et il devra tenir compte de l’avis de ses frères… qui eux veulent du changement. Ça a été facile de s’attacher à Jack, on perçoit sa vulnérabilité, et plus on apprend à le connaître et plus on l’aime. Malgré ses mauvais côtés, malgré sa façon de traiter Margot par moment. Jack a beaucoup de traumatismes à gérer, et il m’a émue à plusieurs reprises. Jack c’est aussi une montagne de muscle, obtenus à la sueur de son front ^^ Oui Jack est vraiment canon et ce ne sera pas pour vous déplaire, c’est la cerise sur le gâteau car Jack c’est avant tout un homme qui a souffert et qui a besoin de travailler sur lui-même pour s’accorder le droit au bonheur. J’ai été émue par son histoire et sa manière d’appréhender le futur, ses réactions sont sensées et il va lutter contre ses envies et son sentiment de culpabilité.

« Allongé dans mon lit, j’attends que la culpabilité m’assaille. Que ma conscience me brûle. Que mes fantômes me hantent. J’attends le regret, les larmes et le goût amer dans ma bouche. Toutes ces choses familières qui accompagnent mes nuits sans sommeil… »

J’ai aimé l’opposition des deux milieux de nos héros. C’était très intéressant de comprendre nos héros dans l’univers dans lequel ils ont grandis. Et si Margot a toujours eu ce qu’elle voulait matériellement parlant, et bien elle n’en reste pas moins une femme de valeur, généreuse et altruiste. J’ai aussi aimé la famille de Jack, ils sont soudés et bienveillants. La famille de Margot est plus centrée sur les apparences et les convenances… Quand celle de Jack mise tout sur l’esprit de famille.

L’intrigue est vraiment sympa à suivre, sans grosses surprises mais le scénario m’a totalement convaincue. J’ai aussi adoré l’ambiance de ce roman qui s’avère très équilibrée, on peut aisément passer du rire aux larmes. Margot est une héroïne qui a un côté pétillant, elle est naturelle et toujours en demande d’apprendre. Son humour est particulièrement rafraîchissant. C’est son tempérament qui allège les situations gênantes ou lourdes de sens. Melanie Harlow aborde des thèmes poignants, tels que le deuil, le stress post-traumatique dû à l’engagement militaire de Jake. Elle aborde aussi les notions de famille, d’amitié et d’engagement. J’ai aimé aussi que la remise en question des personnages soit au centre de l’histoire.

La plume de Melanie Harlow s’inscrit totalement dans le genre. Elle a un côté un peu brute qui nous fait ressentir certaines émotions de manière assez vive. L’humour est aussi de la partie, ainsi qu’un côté sexy très bien maîtrisé. Je dois dire que son écriture m’a plu, au fil des pages j’ai complètement été happée par ce qui se jouait entre Margot et Jake. J’ai particulièrement aimé découvrir un univers que je connais peu, elle nous dévoile le milieu fermier avec beaucoup de détails qui se fondent dans l’histoire. J’ai trouvé le contexte vraiment intéressant. Ce récit est romancé juste ce qu’il faut, Melanie Harlow n’en fait pas de trop… L’attirance de nos héros est palpable, la dynamique amoureuse passionnée et troublante. Nos héros sont trentenaires et j’ai trouvé cela agréable de pouvoir s’identifier à eux par rapport à leur âge et leurs aspirations dans la vie.

En bref, [Si nos chemins se croisent] est une belle histoire de seconde chance. Une romance intense, passionnée et très addictive. Melanie Harlow nous propose un récit moderne qui suscite énormément d’émotions chez le lecteur. Elle a mis en scène deux héros que tout oppose dans une histoire très émouvante rythmée par l’humour et la sexytude qui viennent alléger le fond de l’histoire. Une belle histoire qui nous ouvre les yeux sur nos choix, notre façon d’appréhender la vie et notre façon de soigner nos blessures.


Extrait 

« Mais l’amour est une chose étrange. Quand tu le cherches, il se cache. Et quand tu ne le cherches pas, il te saute dessus et t’assomme. »

Je remercie les éditions Hugo Roman pour leur confiance. 

5 commentaires sur « Happy Crazy Love #1 – Si nos chemins se croisent > Melanie Harlow »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *