Ne t’attache pas > Morgane Bicail

UN AMOUR QUI BRÛLE LES ÉTAPES

Alexie, seize ans, mène une vie rangée. Ce n’est pas le cas de son voisin, le séduisant et ténébreux Jérémy, qui ne vit que pour le risque et ne tarde pas à l’entraîner dans les défis les plus insensés.

Mais quel avenir y a-t-il pour une relation placée sous le signe de l’adrénaline et vouée à la clandestinité ?

Paru le 9 novembre 2017 aux éditions Michel Lafon. 


L’avis de Marlène – Note 2,5/5

J’aime relever les défis… Ce roman en était un…

Ecrire un avis négatif c’est un défi en soi… Ce roman j’ai craqué dessus à cause de la couverture et du nom de l’auteure. Oui je suis faible la couverture m’a réellement attirée, et le résumé était suffisamment intriguant pour que je succombe. Hélas, je ressors de cette lecture très stressée, frustrée et limite décontenancée. Je m’attendais à vivre des émotions vertigineuses, et ce fut en quelque sorte le cas, mais je ne m’attendais pas aux genres d’émotions que j’ai ressenti. Colère, frustration, énervement, angoisse et écœurement…

J’ai lu ce roman dans une sorte de transe, un brouillard cotonneux… Comme si je passais totalement à côté de l’histoire. A un moment donné je me suis dit… pourquoi ? à quoi ça rime ? On entre vite dans l’histoire, je dois dire qu’à mon niveau ce n’est pas un souci avec la plume et le style de l’auteure, mais plutôt avec le fond de l’histoire qui m’a déplu. Je suis restée totalement hermétique à cette histoire, ne m’attachant ni aux personnages ni au fond de l’histoire, car au final je cherche encore le pourquoi du comment. Il m’a manqué beaucoup d’éléments pour cautionner et expliquer tout ce que j’ai lu.

Reprenons un peu l’histoire… Alexie, seize ans va rencontrer Jérémy son voisin ténébreux qui ne vit que pour le risque et l’adrénaline… Mais pourquoi est-il comme ça ? Quelles sont ses motivations ? Alexie est une héroïne que je n’ai pas réussi à comprendre. Sa relation naissante avec Jérémy est des plus bizarres, son comportement m’a agacée, j’avais envie qu’elle s’impose, qu’elle ait plus de retenue avec lui et malgré leurs joutes verbales assassines, la sauce n’a pas pris avec moi parce que j’ai détesté Jérémy, je n’ai donc pas compris qu’Alexie se laisse faire. Leur relation repose sur du chantage, Jérémy est méprisant, il rabaisse allègrement Alex qui se laisse faire, tout ça pour être sûre qu’elle continuera à le voir. Encore faut-il qu’elle continue à relever les défis pour avoir un quelconque intérêt aux yeux de Jérémy. Plus j’avançais dans l’histoire et plus je me sentais mal, si j’ai aimé l’écriture de Morgane Bicail, je n’ai absolument pas saisie l’essence même de ce roman. Alors il y a peut être des raisons à cela. Je suis dans une période un peu difficile dans ma vie, et franchement ce roman m’a stressée, l’histoire m’a paru surréaliste tellement la relation d’Alexie et Jérémy devient malsaine. J’ai lu ce roman sans difficulté, d’ailleurs il est plutôt court et l’écriture de l’auteure est addictive, cependant je n’ai pas aimé l’histoire. Je n’ai pas réussi à aimer les personnages et l’intrigue m’a semblé trop noire, trop glauque. Les titres des chapitres aidant j’ai essayé de voir où on allait arriver, et j’avoue que la seconde partie de l’histoire a davantage éveillé ma curiosité mais certaines révélations m’ont fait l’effet d’une douche froide, sans jamais avoir d’élément de compréhension.

J’ai trouvé que l’ensemble n’était pas assez développé, je pense que j’aurais pu ressentir quelque chose pour eux si on en avait su plus sur eux. Jérémy étant finalement un héros qui aurait pu me plaire, mais là je n’avais rien pour excuser son attitude vis à vis d’Alexie. Et aucun élément de compréhension concernant son goût pour l’adrénaline, même si on devine que notre héros a des soucis, rien de probant pour appuyer mes hypothèses. J’ai terminé le roman avec les yeux écarquillés… Et si la fin a su me tirer des larmes, je ne savais même pas pourquoi elles ont coulées parce que je suis restée insensible durant ma lecture. Bref, je pense vraiment que ce roman aurait pu me plaire à un autre moment, là le côté malsain a pris le dessus et j’avais besoin de tout sauf de ce genre de récit. C’est rare que je livre un avis si tranché, j’ai aimé la style de l’auteure mais j’ai détesté l’histoire car je n’ai pas compris comment on pouvait en arriver là. Ce ressenti est très personnel, et je vous conseille d’ailleurs de découvrir ce roman qui trouvera son public.

Je remercie Camille et les éditions Michel Lafon pour leur confiance. 

Un commentaire sur « Ne t’attache pas > Morgane Bicail »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *