Kinnections #2 – Les lois de l’attraction > Jennifer Probst

Sourire d’enfer, enthousiasme contagieux, Kennedy Ashe est l’une des expertes de l’agence de rencontres Kinnections. Aucun défi ne résiste à ses talents d’entremetteuse et, justement, Nathan Ellison Raymond Dunkle en est un de taille. Hormis la passion sans faille qu’il voue à la science, ce génie des mathématiques semble abonné aux histoires d’amour désastreuses. Qu’importe ! Kennedy est décidée à lui faire ôter sa blouse blanche pour devenir le cœur à prendre le plus convoité de la ville. Bientôt les filles se jetteront à ses pieds et Nathan aura l’embarras du choix. Kennedy quant à elle aura peut-être une envie incontrôlable de lui…

Paru le 4 octobre 2017 aux éditions J’ai Lu pour Elle.


L’avis de Marlène – Note 5/5

Il n’y a pas à dire, mais Jennifer Probst est une auteure que j’apprécie de plus en plus. Je ne suis pas passé loin du coup de cœur pour ce second tome. J’ai adoré l’ambiance et les personnages, ainsi que la tournure qu’a pris cette romance.

Kennedy Ashe est une de nos trois fées de l’amour, à la tête de l’agence matrimoniale Kinnections avec ses deux amies, spécialiste de l’événementiel et experte en Relooking, elle va prendre en charge Nathan Ellison Raymond Dunkle ! Son nouveau client représente un challenge de taille qu’elle compte bien relever haut la main. Mais il y a du boulot, heureusement Nate est un homme qui sait ce qu’il veut et qui est prêt à tout pour atteindre son objectif, à savoir trouver la femme de sa vie.

Nate est ingénieur astronautique, véritable bourreau de travail, il a davantage consacré sa vie à sa carrière professionnelle en délaissant sa vie amoureuse. C’est pour cela qu’il va avoir besoin des précieux conseils de Kennedy, mais pas que… Nate va devoir passer par différentes étapes avant d’être prêt à trouver son âme sœur. La façon dont il approche les femmes est tout simplement catastrophique, influencé par un passé difficile et les conseils d’un frère goujat au possible, Nate aura du pain sur la planche pour plaire à la gent féminine. Il a beau s’être informé sur la manière dont il faut s’y prendre pour séduire les femmes, ce n’est pas gagné pour lui.  Kennedy voit en Nate un homme avec du potentiel, elle croit en lui et en ses capacités humaines. Et une fois qu’elle aura usé de sa magie sur lui, les femmes se jetteront au pied de Nate, mais ce qu’elle n’avait pas prévu c’est de tomber sous le charme de son geek attitré !

Cet opus m’a vraiment séduite, je dois dire que Kennedy et Nate sont des personnages très attachants et leur duo nous vends vraiment du rêve. J’ai adoré le contexte de l’histoire, Nate m’a fait un peu pensé à Clark Kent, c’est un homme charmant avec du potentiel qu’il ne sait pas exploiter. Il se néglige physiquement et ne sait pas comment se mettre en valeur. S’il excelle dans son travail, et bien dans sa vie privé c’est une véritable catastrophe et c’est ce qui m’a vraiment attendri. J’ai aimé son personnage car il est lui-même, il apprend de ses erreurs et il est drôle, très drôle ! A tel point que l’on ne le prend pas toujours au sérieux, c’est un homme intelligent mais pas barbant. J’ai craqué pour ce sexy geek du début à la fin. Kennedy est une héroïne qui m’a aussi plu, c’est une femme qui semble pleine de confiance en elle, elle transpire la sensualité, elle attire le regard, séduit les gens en un rien de temps grâce à sa prévenance et sa gentillesse. Kennedy est une femme qui a souffert par le passé, elle garde les stigmates d’une période difficile de sa vie, qui influence grandement sa façon d’aborder son présent. C’est une héroïne accessible, j’ai aimé son tempérament, et la manière dont elle se dévoue pour les gens qu’elle aime. On retrouve Kate et Arilyn, les deux compères de Kennedy, elles gèrent leur agence matrimoniale d’une main de maître et j’aime beaucoup la relation qu’elles ont toutes les trois. Un trio au service de l’amour. Les autres protagonistes se démarquent tout autant dans l’entourage de nos Reines de l’amour. 

Au niveau de l’intrigue, on garde plus ou moins le même schéma que dans le premier tome. Kennedy va s’éprendre de son client, mais le dénouement et les rebondissements sont vraiment propres à ce tome. La personnalité de nos deux héros nous emmènent sur des chemins différents en nous exposant des thèmes qui apportent de la profondeur à l’histoire. Il y a le juste milieu entre détente et réflexion ce qui nous offre un moment de lecture très agréable. C’est une saga très romantique, et la fan de romance que je suis y est très sensible. L’ambiance est rythmée et l’humour est omniprésent. J’ai eu sans cesse le sourire aux lèvres.

C’est une saga qui se veut aussi très sexy ! Ici le jeu de séduction s’installe doucement, la narration à la troisième personne nous permet de ressentir les émotions et les attentes de nos personnages. Jennifer Probst ajuste le degré d’érotisme au tempérament de ses héros. Ici j’ai été agréablement surprise par Nate ^^ Kennedy quant à elle est une femme très pulpeuse et séduisante, la sensualité fait partie d’elle et ce fut un régal de la voir s’épanouir.

Le petit ingrédient secret de cette saga nous offre une seconde histoire d’amour pleine d’émotions, d’humour avec un côté magique qui est plus que plaisant. En bref, ce second tome m’a encore plus plu que le premier. L’auteure m’a totalement conquise avec l’histoire de Nate et Kennedy. Une saga qui ravira toutes les romantiques dans l’âme. 


Extrait 

« Ned ralentit au niveau des panneaux accueillant les visiteurs à Vérily et passa la rue en revue pour trouver une place. Les boutiques brillamment éclairées alignées le long du trottoir dominaient l’Hudson et il émanait d’elles un charme désuet qui étreignait les visiteurs, les attirant dans cet endroit convivial. Son frère avait éclaté de rire lorsqu’il lui avait parlé de speed dating, mais celui-ci ne se croyait pas l’homme d’une seule femme. Des années à voir Connor enchaîner les conquêtes sans s’engager l’avaient déprimé. Toute la répétition de prises et de relâches lui paraissaient… vide de sens.

Ned désirait sincèrement éprouver un lien réel avec une femme, quelqu’un avec qui partager sa vie. Il n’était pas intéressé par l’idée de draguer dans les bars ou de sauter de lit en lit. Le mariage incarnait tout ce qui lui faisait défaut : le confort, le sexe et la compagnie. Une fois qu’il prenait des décisions, il consacrait tout son temps et toute son énergie aux étapes nécessaires pour atteindre son but, et cette dernière trouvaille ne faisait pas exception. Après six semaines de recherches intenses, il était prêt. »

Je remercie Myriam et les éditions J’ai Lu pour leur confiance. 

Mon avis sur Kinnections #1 – Le jeu de la tentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *