Summer games – Sans limites > R.S Grey

Arrogant, méprisant, tyrannique… Erik Winter, le nouveau coach de l’équipe féminine de gymnastique, est un homme absolument détestable. Mais Brie, la meilleure athlète du groupe n’a pas le choix : si elle veut décrocher une médaille d’or aux Jeux Olympiques, elle doit se soumettre à son entraînement de fer. Et ce n’est pas une partie de plaisir ! Autoritaire, Erik aboie des ordres et n’hésite pas à réprimander la jeune femme. Entre eux, c’est la guerre ouverte, mais la frontière entre la haine et l’amour est ténue… Car si Erik est insupportable, il est également très sexy. Dans la promiscuité du village olympique et des corps qui s’échauffent, la tension monte en flèche et les passions deviennent… sans limites !

Il est arrogant… mais tellement séduisant !
Paru le 18 octobre chez City éditions – Eden romance.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Quel plaisir de retrouver la plume de l’auteure R.S Grey ! Nous sommes de retour dans l’univers des jeux olympiques. Nous allons suivre l’histoire de Brie et d’Erik.

Brie est une gymnaste émérite qui va participer à ses premiers jeux Olympiques. Avant de s’envoler pour Rio, elle va s’entraîner pendant un mois avec les filles de son équipe. Leur coach habituel ayant des soucis de santé, elles vont avoir affaire à Erik Winter… Un coach aussi sexy qu’énervant ! De suite l’électricité s’installe entre Brie et Erik... Leur relation sous haute tension risque bien de faire des étincelles.

La dynamique de la romance suit un schéma haine/amour assez bien orchestré mais qui aurait mérité d’être un peu moins cyclique. J’ai pris énormément de plaisir avec ce roman, on peut dire que l’auteure sait attiser le désir de ses héros ainsi que celui de ses lecteurs. La tension est à son maximum du début à la fin. On apprend à connaître nos personnages au fil des pages, à mesure qu’ils se bouffent le nez et se consument face à leur attirance. La notion d’interdit rend le récit très excitant, en effet Erik est la coach de Brie, et il n’a pas le droit de sortir avec elle, pour plusieurs raisons.

Les personnages de ce roman sont vraiment haut en couleur. Brie est une véritable tornade, elle est indisciplinée face à Erik, elle aime la provocation et ne maîtrise plus rien lorsque son coach est dans les parages. J’ai aimé cet aspect de sa personnalité qui cache légèrement sa vulnérabilité. Brie est une jeune femme attentionnée qui se sacrifie beaucoup pour les autres. J’ai adoré sa fougue naturelle et son grain de folie qui la rend humaine. Notre héroïne est jeune mais elle ne manque pas de maturité, aux côtés d’Erik elle perdra souvent son sang froid, elle agira parfois avec impulsivité, ce qui nous promet beaucoup de rebondissements. Erik Winter est quant à lui super craquant. Il n’a pas une place facile, son tempérament est tantôt agaçant, tantôt hyper sexy ! Erik est un homme au passé trouble, son poste de coach l’oblige à une certaines discipline, il fera des erreurs, essaiera de faire au mieux pour mener son équipe à la victoire. J’ai aimé son personnage car on ne sait pas quoi s’attendre avec lui. Il souffle un peu le chaud et le froid, ce qui m’a rendu folle ^^

Les personnages secondaires apportent de la légèreté au récit. L’équipe de gymnastes est vraiment top. Ce sont des filles qui partagent la même passion pour la gymnastique, elles ont le même objectif mais des personnalités différentes. Elles sont drôles, un peu déjantées et seront toujours là pour Brie sans jamais négliger leur chance de remporter des médailles aux jeux Olympiques.

L’intrigue est très fluide et captivante, et même si clairement l’auteure nous fait vivre des montagnes russes émotionnelles et bien je me suis laissée emporter par cette romance qui aura mis mes nerfs à rude épreuve… En effet, c’est parfois hyper agaçant quand nos héros fond deux pas en avant pour en refaire trois en arrière… Le contexte de leur romance est particulière, il y a plein de raisons qui font qu’ils n’ont pas le droit de vivre une idylle. La romance est intense et hyper tendue ! La tension sexuelle est constante et m’a provoqué des arythmies cardiaques du début à la fin. J’ai trouvé que l’auteure a été audacieuse au niveau de l’érotisme dans cet opus. J’ai aimé qu’elle aille plus loin que dans ses romans précédents. La sexytude est à tomber, les scènes érotiques sont intenses, parfois dans l’urgence et dans la découverte de soi.

Le côté sportif est très présent, on oscille entre entraînements et compétition. Le tout rythmé par les disputes et provocations de nos héros. Le jeu de séduction est dangereux, on n’en perd pas une miette et les pages défilent à toute vitesse.

En bref, une romance sous haute tension menée par des personnages haut en couleur. Le sport a le beau rôle, les protagonistes sont tous très sympathiques et apportent un vent de fraîcheur à cette romance haine/amour qui vous donnera le palpitant ! L’auteure nous propose une histoire d’amour avec un contenu érotique audacieux qui m’a totalement séduite. Brie et Erik vont se livrer une bataille sans merci… pour notre plus grand plaisir.


Extrait

« -Est-ce que tu rêves d’écarter les cuisses pour moi ?

Il se baissa pour que ses prochaines paroles soient murmurées à mon oreille.

-Pour ton coach ?

Mon dos se cambra sur le tapis, l’enfonçant encore de quelques centimètres.

-Erik…

Il savait que ce fantasme, ce tabou, m’excitait. Ses paroles provocatrices et ses coups de hanches incessants rendaient l’issue inévitable. Il m’embrassa partout, passant sa bouche sur mes tétons et me titillant tandis que je commençais à trembler sous lui. Je savais qu’il aimait la sensation que lui procurait le fait d’être en moi, mais ce n’était pas comparable à ce que je ressentais quand il me pénétrait si profondément, comme je devenais folle quand je me sentais me contracter autour de lui et perdre le contrôle quand il me pilonnait.

Il gémit de plaisir et quand j’ouvris les yeux, je le vis trouver le soulagement. Il fronça les sourcils. Sa mâchoire se contracta et sa bouche s’ouvrit de seulement quelques millimètres, suffisamment pour que je puisse entendre des râles graves lui échapper. C’était la chose la plus sexy au monde et je ne clignai pas des yeux, ne voulant pas en perdre une miette et espérant profiter de cet instant aussi longtemps que possible.

Erik me faisait l’amour sur ce tapis de gymnastique. Même si nous n’en avions jamais parlé à voix haute, je le sentais dans ses gestes, dans sa manière de rouler des hanches quand il était en moi, dans la manière dont ses mains serraient mes cuisses, quand il avait prononcé mon nom. Je ne pouvais pas nier ce que je ressentais pour lui à cet instant… »

Je remercie Marilyne et les éditions City pour leur confiance. 

Mon avis sur Summer Games – Droit au but.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *