La constance de l’étoile polaire > Diana Peterfreund

Il y a de cela quelques générations, une expérience génétique ayant mal tourné a provoqué la Réduction, qui a décimé l’humanité ; une noblesse Luddite a émergé des cendres et a interdit presque toute forme de technologie. Dans ce monde, Elliot North a toujours su où se trouvait sa place. Quatre ans auparavant, elle a refusé de s’enfuir avec son amour d’enfance, le domestique Kai, préférant choisir les obligations qui la liaient au domaine de ses parents plutôt que l’amour. Depuis, le monde a changé. Les post-réductionnistes s’efforcent de remettre en marche le progrès ; quant au domaine d’Elliot, il meurt petit à petit, l’obligeant à louer ses terres à Cloud Fleet, un mystérieux groupe de constructeurs de navires dont fait partie un explorateur renommé, le Capitaine Malakai Wentforth – Kai, son amour de jeunesse, devenu presque méconnaissable. Et tandis qu’Elliot se demande si c’est une deuxième chance qui se présente, Kai, lui, semble déterminé à montrer à Elliot tout ce qu’elle a perdu lorsqu’elle a choisi de le laisser partir.

Mais bientôt, Elliot découvre que son vieil ami cache un secret si important qu’il pourrait changer leur société… ou la mettre à genoux. Et une nouvelle fois, elle doit faire face à un choix : s’accrocher aux croyances qui ont forgé son éducation, ou unir sa destinée à celle du seul garçon qu’elle a jamais aimé, même si elle l’a perdu pour toujours.

Inspiré du roman de Jane Austen, Persuasion, La constance de l’étoile polaire est une romance à couper le souffle où l’enjeu est d’ouvrir son esprit au futur, et son cœur à la seule personne qui est capable de le briser.

A paraître le 22 novembre 2017 dans la Collection Infinity.


Mon avis – Ma note  ❤❤❤

Ce roman nous plonge dans un monde post apocalyptique, mais pas en ce qui concerne le monde qui nous entoure, non uniquement les Hommes qui y vivent, ceux qui ont survécus génération après génération et ceux qu’ils sont devenus. Dans cet univers qui pourrait nous paraître régressiste, évoluent les Luddites – dont Elliot – c’est être vivant dans un monde simple et s’acharnant à protéger l’humanité de ses précédentes erreurs, et les Aberrations ou les post-réductionnistes – dont Kai – qui eux n’espèrent qu’a évoluer, redevenir maître de leur destin et enfin libres.

C’est dans ce monde qu’évolue Elliot, qui tente coûte que coûte de maintenir à flot sa ferme et ses convictions, tout en protégeant du mieux qu’elle peut ses post-réductionnistes et aberrations et en laissant une part de progrès dangereux s’immiscer dans son avenir. C’est une jeune femme pragmatique, dévouée, extrêmement courageuse mais terriblement seule. Elle tente de rester droite, de mettre les blessures de côtés mais son altruisme et sa grande sensibilité nous dévoilent bel et bien une personne émouvante et ô combien attachante. Sa force nous percute de plein fouet, tout comme sa détermination, mais on ne peut que s’attendrir devant son manque de reconnaissance et d’amour reçu, c’est une héroïne qui nous montre les difficultés et les douleurs qu’apportent cette vie laborieuse et délicate et pourtant on perçoit clairement son envie, son espoir de voir les choses évoluer, de la voir changer, espérer être heureuse et sereine.

Kai quant à lui se dévoile à travers son passé comme un jeune homme plein d’ambition, rêvant d’une vie meilleure où tous seraient égaux, mais aussi travailleur, valeureux et très intelligent. Il en devient un homme mi-figue mi-raisin, arrogant, limite méchant, mais sous cette carapace on perçoit au fil des pages qu’il reste loyal, tendre, attentionné et protecteur. On se méfie de lui, on le déteste même par moment, mais on ne peut également que le comprendre, s’attendrir devant ses peurs et ses regrets et être touchés par ses rêves.

L’histoire, elle, est plutôt sombre, dure et délicate, mais toutefois, elle est parsemée de douceur, d’émotions, d’amour et d’espoir. C’est deux univers qui se percutent, s’entrechoquent tout en essayant de trouver le juste milieu, celui qui fera avancer les choses et rendra tout à chacun heureux. Elle est remplie de non dits et de secrets qui entraînent douleurs et peines, c’est très émouvant, j’ai versé des larmes à plusieurs reprises tant les émotions étaient fortes, tant l’envie de les voir heureux et en paix était présente. La plume de l’auteure est aussi délicate que poignante, elle nous plonge dans cette histoire avec précision et réalisme tout en nous envoûtant de part la force des sentiments exposés ou ressentis, c’est très intense, beau et dure.

En conclusion, c’est un magnifique roman qui nous fait vibrer autant que pleurer ou espérer, il met en avant des valeurs fortes et essentielles à tous, il nous permet d’accepter les différences, de les conjurer et d’entrevoir un monde où l’amour prend le dessus malgré les obstacles. Ce fut un très beau moment de lecture !

Merci à la Collection Infinity pour ce service presse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *