Sulfureuse compromission – Partie 1 > Beth Kery

Emma Shore a obtenu un poste d’aide à domicile dans l’hôtel particulier du riche collectionneur Michael Montand. Un soir, perdue dans le labyrinthe des corridors, elle assiste par hasard à une scène très sensuelle. Depuis sa cachette, il lui est impossible d’identifier l’homme en question, néanmoins sa silhouette musclée et le son rauque de sa voix la laissent rêveuse. Pourrait-il s’agir de son employeur ? Emma est à la fois choquée et irrésistiblement attirée, aussi lorsque Michael lui fait des avances, elle est prise entre deux feux. En acceptant, elle risquerait de se compromettre, mais en refusant… elle ne ferait que nier le désir qu’elle éprouve…

Paru le 4 octobre 2017 aux éditions J’ai lu pour elle.


L’avis de Marlène – Note 4/5

J’étais pressée de découvrir la première saga de la collection illicit’, j’avais été séduite par la belle couverture, et en grande fan de romance érotique, je ne pouvais pas passer à côté de l’histoire d’Emma et Vanni (alias Michael Montand).

Emma Shore, infirmière en soins palliatifs obtient un poste d’aide à domicile pour s’occuper de Cristina Montand, la belle-mère  du riche collectionneur Michael Montand. Un soir, en s’aventurant dans un aile de l’hôtel où elle n’a pas le droit de se rendre, elle assiste à une scène particulièrement torride en se dissimulant dans une armoire. La tentation et la curiosité sont trop grandes et Emma a envie d’en savoir plus sur l’homme dont elle ne voit pas le visage, sa voix rauque et hypnotique la stimule au-delà du raisonnable, la scène est troublante et Emma se sent assaillie par des sensations qui la perturbent. Elle ne peut s’empêcher de se demander si cet homme est son patron… Quelques jours après cette soirée, Emma rencontre Michael Montant, et irrésistiblement attirée par lui, elle aura du mal à résister à ses avances. Peut-elle éteindre le feu qui couve depuis cette fameuse scène pleine de luxure ? Peut-elle compromettre son travail ? Ne prend-elle pas un risque de laisser libre court à ses fantasmes ? 

Avec cette première partie, on plonge dans un univers sensuel et grisant, j’ai aimé découvrir Emma dans son rôle d’infirmière, c’est une jeune femme qui se dévoue aux autres, elle est altruiste et généreuse. Elle ne sait pas vraiment ce que lui réserve l’avenir avec Vanni, elle est assez raisonnable habituellement, mais là elle n’arrive plus à garder le cap sur son attirance envers cet homme qui éveille son désir. J’ai trouvé le personnage d’Emma très agréable, j’ai aimé la voir évoluer face à son amant. Mais j’ai été aussi captivée par sa personnalité et sa vie d’infirmière.  Michael Montand, dit Vanni est un héros qui m’a tout de suite plu, il faut dire qu’il reste très mystérieux, j’ai eu envie d’en apprendre plus sur lui, de découvrir s’il était aussi  insensible que les gens le pensent. Au fil des pages, on ne peut que fondre pour ce trentenaire sexy en diable, je n’ai pas été insensible à son charme. J’ai très vite perçu que Vanni avait des secrets, et on le comprend bien avec sa relation avec sa belle-mère. Je n’avais qu’une hâte, découvrir le pot aux roses.

L’intrigue est plaisante à suivre, elle ne se limite pas à la romance naissante entre Emma et Vanni. J’ai aimé l’histoire autour de Cristina, le scénario est assez intriguant, et les rebondissements captivants. Evidemment, ce roman est sulfureux, l’érotisme est particulièrement sensuel et grisant. Le contexte est aussi assez surprenant, ainsi que le découpage de l’histoire. On suit notre héroïne, semaines après semaines. A travers  son travail et de son initiation sensuelle.

La plume de l’auteure est assez addictive, le roman s’est lu tout seul, le temps d’une soirée, j’avais dévoré ce premier opus. Je me suis laissé séduire par cette romance érotique pimentée par une pointe de bdsm. C’est léger mais cela apporte un côté plus piquant à la relation de nos personnages.

En bref, une agréable romance érotique menée par des personnages attachants. Emma va s’épanouir au contact de Vanni, elle va découvrir un monde de plaisir insoupçonné. L’intrigue est très addictive malgré le fait qu’elle reste un peu classique pour le genre. J’ai aimé un aspect de l’histoire qui diffère tout de même de ce que l’on retrouve généralement dans ce genre de romance. C’est avec plaisir que je vais découvrir la seconde partie de l’histoire d’Emma et Vanni.


Extrait

« Pour être tout à fait franc, je suis surtout égoïste. Je ne pourrai pas fermer l’oeil tant que je ne vous aurai pas emmenée au septième ciel. »

Malgré son aveu, ce qu’il lui fit était tout sauf égoïste. Elle sombra dans un plaisir décadent. Il flatta son sexe avec autant d’expertise qu’il maniait les voitures. Il captura sa bouche tout en la couvrant de caresses. Peut-être avait-il hésité à profiter d’elle, mais son baiser était intense, profond et puissant. Sans aucune retenue.

Emma lâcha totalement prise. Elle plongea les doigts dans ses cheveux.

De l’index, il lui titilla le clitoris avec un tel doigté que son sexe convulsa ; elle roula les yeux en arrière. Bon sang, elle se consumait de l’intérieur. Elle était toute mouillée et le doigt de Montand se glissait aisément en elle. C’était si bon – encore meilleur que quand elle se touchait ; plus direct, plus impérieux.

-C’est bien, murmura-t-il contre sa bouche. Laissez-vous aller.

Elle poussa un gémissement ; la fièvre montait en elle à mesure qu’il accentuait ses caresses… »

Je remercie Myriam et les éditions J’ai lu pour leur confiance.

Un commentaire sur « Sulfureuse compromission – Partie 1 > Beth Kery »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *