Coups de cœur de Marlène, Erotique, New Romance, Romance érotique, Sagas

Les trois talents #2 – Le gardien des secrets > Emma Cavalier

Quand la distance révèle la passion… Le deuxième volet des Trois talents nous entraîne à New York où Lex, qui a obtenu la bourse Perdini, cumule plusieurs activités entre journalisme et photographie, sans parvenir à oublier sa culpabilité envers Elisabeth. Il se lie avec Eviva : une jeune artiste à la réputation sulfureuse qui fréquente le milieu underground new-yorkais et lui propose de l’accompagner dans ses soirées de débauche. De son côté, Élisabeth est en proie à une violente dépression. Cherchant à retrouver son identité, elle se retire du monde et se lance dans un pèlerinage qui va la jeter sur les routes du Sud de la France. On suit en parallèle les folles aventures de Lex dans la nuit new-yorkaise et le voyage d’Élisabeth entre épreuve expiatoire et lutte contre ses pulsions. Mais aucun des deux ne trouve satisfaction dans ces excès, car ils restent marqués par la nostalgie de la relation intense qui les unissait. Une romance torride et haletante…

Paru le 9 novembre 2017 aux éditions Hugo new romance.


L’avis de Marlène – Note ❤❤❤

Attention, s’agissant du second tome de la saga, la chronique peut contenir des spoilers sur le tome précédent. 

J’ai reçu ce second opus hier, et je n’ai pas pu me résoudre à attendre avant de le lire. Emma Cavalier nous emmène à New York avec Lex, ainsi que dans le sud de la France avec Beth… Souvenez-vous, à la fin du premier tome, les révélations s’enchaînent et détruisent tout sur leur passage. On retrouve nos héros peu de temps après leur séparation douloureuse. Lex et Beth ont besoin de trouver un refuge, une façon de faire une croix sur le passé… Mais est-ce si facile que ça d’oublier la passion qu’ils ont vécu ? 

Direction New York, où nous allons suivre la nouvelle vie de Lex, après avoir obtenu la célèbre bourse Perdini, Lex va essayer de surmonter la culpabilité qu’il ressent envers Beth, il va tout faire pour tourner la page en s’épanouissant dans ses soirées de débauche. Dans la ville qui ne dort jamais, Lex va faire connaissance avec Eviva, une jeune artiste qui éveille de suite son intérêt, Lex va petit à petit se lier avec un groupe de personnes qui gravitent autour d’Eviva… Cette jeune femme connaît bien le milieu bdsm, elle va partager ce mode de vie avec Lex, écumant les soirées et toutes les expériences possibles et imaginables. Malgré l’épanouissement de Lex, il a tout de même du mal à se défaire du souvenir de Beth, tout lui rappelle le peu de temps qu’il a partagé avec elle. Et sa proximité avec Dom ne va pas arranger les choses. Ce voyage initiatique à New York va vraiment être bénéfique pour Lex, car si le sexe est une constante dans sa vie, et bien il apprend tout simplement à s’épanouir, à vivre avec ses secrets, ses traumatismes et sa culpabilité. Evidemment tout cela sera lié à un personnage clé de cette trilogie… Dom. Je ne préfère rien dévoiler à ce sujet, même si j’ai beaucoup de choses à dire sur ce protagoniste charismatique. Mais sachez que le fil rouge de l’histoire a toujours un lien avec le père biologique de Beth.

Beth est en proie à une violente dépression. Totalement paumée, elle ne sait plus qui elle est… Profondément marquée par sa relation et sa rupture avec Lex, elle va prendre une décision radicale en partant sur les routes du sud de la France pour un pèlerinage… Oui Beth est tellement désespérée qu’elle va tout tenter pour se retrouver. Mais au fil du temps qui passe, Beth se perd un peu plus, sombrant dans une détresse que personne ne semble remarquer, jusqu’à sa rencontre avec Gaël. Dans ce second opus, Beth va s’éteindre, son voyage la mène sur des chemins où la foi et les sacrifices sont maîtres de sûreté ! Mais est-ce réellement ce dont elle a besoin ? Peut-elle tirer un trait sur un monde qui lui a donné tant de plaisir ? Peut-elle oublier Lex ? 

Ce tome nous dévoile une intrigue intense et sulfureuse. Le parallèle entre la vie de Lex à New York et le quotidien morne de Beth est saisissant… J’ai énormément souffert avec Beth, j’avoue que je ne m’attendais pas à la voir si mal, au plus bas et dans une profonde dépression. Telle une coquille vide, Beth va tenter de survivre, de se purger de son passé. J’ai trouvé notre héroïne particulièrement attachante, en proie avec ses pensées. Ses souvenirs sont une souffrance perpétuelle, Beth m’a fait mal au cœur. J’ai ressenti beaucoup de compassion pour elle, cette femme qui était si forte et vivante dans le premier opus… Lex quant à lui est toujours aussi charismatique, je dois dire que ce second opus nous donne beaucoup de détails sur notre héros, Emma Cavalier nous offre des réponses à nos questions, elle approfondit encore plus la psyché de son héros. Lex est captivant, c’est un héros singulier et unique ! L’auteure lève un peu le voile sur son histoire et son passé, sur ce qui fait qu’il est comme il est. C’est un personnage vraiment complexe, il lutte contre ses démons. Son voyage à New York est vraiment expiatoire, il va vraiment évoluer au sein de son groupe d’amis. Il va aussi s’épanouir sexuellement dans sa vie de débauche. Il va apprendre à vivre sans remords, ni culpabilité. Lex est très intense dans cette suite, je l’ai trouvé fascinant, excitant et très troublant.

Les personnages secondaires sont mis en avant page après page. On fait très vite connaissance avec Eviva. Cette jeune artiste va redonner goût à la vie à Lex. Même si l’ombre de Beth n’est jamais loin… J’ai eu peur de ne pas m’attacher à Eviva, peur de ne pas savoir faire la part des choses. Peur d’être jalouse d’elle tout simplement, mais le contexte aidant j’ai très vite apprécié son personnage. Eviva est une femme libre, fantasque et sensuelle. Elle assume pleinement sa féminité et ses goûts en matière de sexualité. Eviva c’est aussi une femme à l’écoute qui fera partie intégrante du voyage initiatique de Lex. Ce serait mentir de dire que je n’ai pas été jalouse d’elle, car malgré tout ce sentiment est resté en moi à certains moments, j’étais un peu perdue parfois, en voyant la descente aux enfers de Beth, en comparant la vie de Lex à la sienne. Je laisse planer le mystère sur tous les autres protagonistes qui auront un impact important dans la vie de Lex. Mais je peux vous dire que j’ai particulièrement aimé Théo et Raef. Et je ne vous parle pas de Dom, malgré tout ce qu’il représente, c’est un personnage phare de cette saga !

L’intrigue est toujours aussi captivante. Ce second tome a une tonalité totalement différente par rapport au premier, il est déjà beaucoup plus chaud ! Mon dieu, Emma Cavalier m’a vraiment sortie de ma zone de confort, elle a repoussé mes limites en me mettant face à mon désir, les scènes érotiques sont très intenses, détaillées avec brio et beaucoup de sensualité. Le sexe est grisant, j’avoue avec été subjuguée par certains tableaux érotiques. Il faut dire que dans cette suite l’art est partout, décliné sous toutes ses formes. J’ai trouvé cela sensationnel. La température atteint des sommets troublants. Emma Cavalier va assez loin, le sexe a réellement un intérêt dans cette histoire, on explore le bdsm avec tout ce que cela implique, physiquement et psychologiquement parlant. Je préfère vous dire qu’il est préférable d’être à l’aise avec l’érotisme car ce roman est tout de même très sexuel. Je me suis retrouvée bouché bée face à certaines scènes, j’ai adoré la façon dont elles s’imbriquent dans le récit. Lex va franchir des étapes importantes, j’ai été fascinée par cet aspect de l’intrigue. Cela contraste totalement avec les choix de Beth.

Emma Cavalier a réussi à me mettre dans tous mes états. Elle a su me surprendre avec un scénario des plus original. Je ne vous cache pas que j’ai été choquée par les choix de Beth, elle m’a vraiment étonnée. L’impact psychologique est mis en avant, on plonge dans les méandres de l’esprit humain. Dans la dépression et la déchéance. Cette suite est tellement rythmée et addictive que j’ai lu le roman d’une traite tellement il était impossible de laisser nos personnages. En terminant le roman, essoufflée et encore sous le choc de tout ce que j’ai vécu avec nos héros, je n’ai qu’une envie, savourer le grand final de cette saga.

Emma Cavalier se démarque une fois de plus avec un récit sulfureux qui met en avance la personnalité et la psychologie de ses personnages charismatiques. On se retrouve aux prises avec un désir indomptable. Je ne suis pas langue de bois, ce roman a mis mes nerfs à rude épreuve, mes sens en éveil, ma libido boostée comme jamais. Ce roman est très excitant, il est peut être un peu perturbant, c’est lié à la psychologie, on peut se dire que l’on est pas attiré par telles ou telles pratiques sexuelles, le constat est là c’est grisant, sensuel et hypnotique. L’auteure a choisi d’aller très loin, de pousser ses personnages et ses lecteurs dans leurs retranchements.

En bref, cette suite était vraiment à la hauteur de mes attentes. Mon coup de cœur pour Lex s’est tout simplement décuplé.  Le contenu hautement érotique et psychologique vous emmènera loin sur les chemins du plaisir, de la rédemption et de la reconstruction. Les masques tombent, les révélations s’enchaînent. Le sexe rend l’ensemble très excitant sans jamais empiéter sur le fond de l’histoire qui m’a totalement captivée. L’auteure manie les mots avec brio, elle sait éveiller le désir, mettre en lumière la complexité des sentiments amoureux. L’amour se décline de différentes façons, j’ai trouvé celà très intéressant. J’ai aimé l’intensité et la tonalité de cette suite, j’avoue avoir été surprise par le dénouement de l’histoire, c’est un pari réussi pour l’auteure de m’avoir poussé hors de ma zone de confort. Je suis encore plus amoureuse de Lex, j’ai été jalouse d’Eviva et des autres personnages qui ont eu droit à ses faveurs. Oui je peux dire qu’il entre directement dans ma FL, ma liste de fantasme ^^ Emma Cavalier nous divertit autant qu’elle nous fait réfléchir, on ne peut s’empêcher de spéculer sur la suite, sur la façon dont nos héros vont évoluer. Le troisième opus s’annonce explosif !

Cette saga est définitivement  incontournable dans la genre érotique ! 


Extrait 

« Le problème, c’était que le seul fait de mettre les pieds en club lui faisait penser à elle. Tout en achevant de retirer ses différentes couches de vêtements, Lex poussa un grognement excédé. Ce n’était pas le moment de se laisser aller à ressasser le passé. Ce qui est fait est fait. Pas de retour en arrière possible. Elle avait fait la pire gaffe possible, en toute innocence, et lui, il avait riposté. La réponse était peut-être disproportionnée mais ça ne changeait rien. Leur histoire n’avait jamais été destinée à durer de toute façon. Maintenant, c’était la politique de la terre brûlée ; quoi qu’il ait pu ressentir à l’époque où il était avec elle, c’était derrière lui. Pour de bon.

Lex mit l’eau à chauffer pour se faire une soupe chinoise instantanée. Il ne cuisinait plus depuis qu’il vivait à New York. Tous les chefs des restaurants de Park Slope l’appelaient par son prénom et ses placards regorgeaient de plats déshydratés, de céréales  et d’autres merdes du même acabit.

Parce que quand il cuisinait, il pensait à elle.

« Bon sang, qu’est-ce qui me prend ce soir ? »

Il fallait absolument qu’il parvienne à chasser Beth de son esprit. La plupart du temps, il y arrivait parfaitement… »

Je remercie Magali, Olivia ainsi que les éditions Hugo roman pour leur confiance.

Mon avis sur Les trois talents #1 – Le conteur d’histoire

About Author

MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

1 Comment

  1. […] Les trois talents #1 – Le conteur d'histoire. Les trois talents #2 – Le gardien des secrets. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *