#Halloween2017 > Sunshine – Tome 1 > Paige Mckenzie

Halloween 2017

Sunshine

Éditeur : Hachette Romans
Collection : Black Moon
Broché : ICI
Kindle : ICI

J’entends un murmure dans la nuit.
Très distinctement. Tout près de mon oreille.
Un rire d’enfant.
Jamais un éclat de rire ne m’a paru aussi angoissant.
Alors que j’allais m’endormir,
une voix m’a chuchoté : « Fais de beaux rêves. »

« Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l’Etat de Washington. Pour elle, rien n’est plus effrayant que cette ville, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été.
Rien… Sauf peut-être leur nouvelle maison. Il y fait toujours froid,
et il s’y passe des choses franchement bizarres.
Sunshine ne croyait pas aux fantômes.
Jusqu’à maintenant. »


L’avis de Fanniie – Note 4/5

Pour notre semaine spéciale Halloween j’ai choisi de lire ce livre « Sunshine » qui traînait depuis un moment dans ma Pal.

Et en lisant le résumé, faut dire qu’il s’y prêtait plutôt bien. Je ne sais pas vous mais pour moi rien que le résumé fait froid dans le dos et présage un bon moment d’angoisse et de frisson durant la lecture. Oooouuuuh … (petite imitation du fantôme si vous n’auriez pas reconnu ^^)

Dans ce roman, nous avons affaire à Sunshine qui emménage avec sa mère dans leur nouvelle maison à Ridgemont, une petite ville assez glaciale et pas très accueillante. Sunshine n’y a pas encore mis un pied mais elle ressent déjà de mauvaises ondes concernant cette vieille bâtisse et à l’intérieur ce n’est pas beaucoup mieux, cette maison est très humide et une odeur de moisi flotte dans l’air. Elle considère cette maison comme « flippante ». Et cette sensation est accentuée quand des choses bizarres se produisent, notamment dans sa chambre, les peluches se retrouvant désordonnées sur le lit, ses figurines licornes qu’elle avait minutieusement rangées par taille se retrouvent rangées par couleur et ses jeux de société sont éparpillés sur le sol. Sunshine sait pertinemment qu’elle n’est pas folle et elle va le prouver et ce, avec l’aide précieuse de son ami Nolan.

Globalement « Sunshine » est une bonne lecture mais on se rend assez vite compte que  la peur, l’angoisse tant attendue suite à la lecture du résumé s’estompe assez rapidement. Effectivement le début du roman est prometteur surtout avec les événements « flippantesques » qui commencent à se passer chez Sunshine  dès sa première nuit dans sa nouvelle maison. On ressent une petite pointe de stress, cette angoisse d’être hanté par un fantôme et c’est ce qui nous fait vibrer. C’est un peu sadique mais on a envie que la sensation de peur monte d’un cran, qu’on soit un peu plus fébrile jusqu’à en devenir même mal à l’aise. Mais l’espérance est vite de courte durée puisque l’histoire devient de moins en moins effrayante au fur et à mesure que les pages se tournent, toutes ces sensations de terreurs ressenties se dissipent jusqu’à disparaître complètement dû au fait que Sunshine commence à avoir quelques réponses sur toutes ces bizarreries qui tournent autour d’elle. Mais ces réponses récemment obtenues rebondissent sur de nouvelles questions. Cela en devient presque un jeu d’énigmes qu’on prend plaisir à élucider en même temps que nos deux protagonistes.

On a affaire même à une nouvelle orientation de l’histoire (peur, angoisse et frisson étant mis aux oubliettes), celle-ci devient beaucoup plus fantastique. Même si j’aurais préféré rester sur le genre « horreur », le changement de cap reste tout aussi intéressant. L’histoire est bien menée, il se passe pas mal de choses y compris quelques rebondissements, des révélations sur Sunshine et son acolyte Nolan troublantes, captivantes qui suscitent notre curiosité et qui nous donnent envie de savoir ce qui va se passer dans le second tome. Sunshine et Nolan forment un très beau duo. Un duo qui se complète grâce aux forces et aux faiblesses de l’un et de l’autre. Sunshine est une jeune fille courageuse malgré son côté un peu chochotte, elle est le personnage d’action sur qui tout repose. Nolan, son ami et acolyte tient le rôle de l’intellect, celui qui la seconde et qui est doué pour les recherches.

En bref, « Sunshine » est une chouette histoire même si on est légèrement déçus qu’elle ne reste pas sur la lancée qu’on a au début du roman concernant le côté horreur mais le fait que ça devient plus du fantastique n’est pas en soit dérangeant. L’histoire reste tout aussi palpitante. Mais bon du coup question halloween ce n’est pas le livre le plus adapté si on veut avoir son lot de frisson et d’angoisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *