Jeu de patience > Jennifer Armentrout

PAL diminution chronique41nmGmEWTqL._SX339_BO1,204,203,200_Editeur : J’ai lu

Livre : ICI

Kindle : ICI

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut-être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir… Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

5-5Mais pourquoi n’ai-je pas pris le temps de le lire avant ? Pour commencer, il n’y a pas longtemps que je l’ai, mais j’aurais dû suivre mon intuition et me jeter dessus dès sa sortie (merci à ma jumelle diabolique Marlène qui sait comment me faire plaisir ?).

Le casi totalité des avis que j’ai pu lire sont positifs, voir très positif. En le terminant je ne peux que confirmer tout ces avis positif que l’on trouve sur Amazon notemment.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que en arrivant à la fin, je ressens déjà un manque, Casey et Avery vont réellement me manquer. J’avais pris le temps de m’attacher à eux, à les comprendre, à souffrir en même temps qu’eux, à douter également, mais aussi à espérer. Ce que l’on peut dire, c’est que c’est intense, on fait le plein d’émotions, et en même temps on se prend à s’énerver devant le bouquin lorsque Avery ou Casey ne font pas ce que l’on voudrait qu’ils fassent.

L’auteur arrive à jouer avec nous du début à la fin, malgré l’évolution de l’histoire, le doute s’installe, mais en connaissant le passé on comprend pourquoi tout ces doutes font leurs apparitions. On aimerait nous changer en gomme géante pour pouvoir l’effacer et les aider à aller de l’avant. Mais sans notre passé nous sommes différents, nous ne prendrions pas les mêmes décisions. Le passé fait partie de nous et nous devons apprendre à vivre avec, tout comme le font finalement Avery et Casey, même si le chemin pour y parvenir n’a pas été de tout repos.

Chose plus que certaine, c’est que je vais poursuivre cette saga, même si la suite n’est plus avec Casey et Avery, j’ai vraiment envie de voir si l’auteur réussira à me transporter, à m’émouvoir autant que ce fut le cas ici.

Un commentaire sur « Jeu de patience > Jennifer Armentrout »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *