Ce qui m’attise > Christy Saubesty

ce-qui-m-attise

ÉditeurFrance Loisirs

Lien d’achatChapitre.com – Réservation boutique FL

Deux femmes en une, la première, épouse et mère un peu trop sage, la seconde, tourmentée par des fantasmes à peine avouables. Plaisirs si intenses qu’ils en sont tabous, jeux de domination, de soumission… Estelle en acceptera-t-elle les règles ? Attention, vertige… Un récit d’initiation scandaleusement érotique.

35-chronique

Je remercie Alexandra et les éditions France Loisirs pour leur confiance et ce service presse.

Ce roman est destiné à un public adulte et averti. Le contenu hautement érotique de l’histoire n’est pas à mettre entre toutes les mains.

[Ce qui m’attise] est un roman érotique mettant en scène une femme trentenaire prisonnière de la routine qui c’est installée dans son couple au fil des années. Estelle, 32 ans, épouse et mère ne se sent plus en phase avec les rôles qu’elle tient dans sa vie. Elle n’est plus épanouie en tant que femme et ses désirs commencent à prendre de plus en plus de place dans son quotidien. Son mari Luc ne lui fait plus ressenti les frissons des premières années, mais comment gérer ce trouble qui grandit en elle ? Doit-elle céder à la tentations d’assouvir ses fantasmes les plus fous ? Comment dialoguer avec l’être aimé lorsque la situation s’enlise ? 

Et bien c’est ce que nous allons découvrir au travers de l’histoire d’Estelle. Elle est notre narratrice, nous allons donc tout découvrir et comprendre de son point de vue. Ce qui a eu des avantages et des inconvénients… Au vu des choix qu’elle a fait j’ai d’abord été en total désaccord avec la direction que l’histoire allait prendre et pourtant c’est ce que l’auteure a cherché en faisant ce choix de scénario. Elle nous relate une histoire sans fioritures, avec un total abandon de soi, une recherche identitaire vitale pour Estelle, notre héroïne.

Estelle va découvrir le grand frisson, un chemin vers des plaisirs insolites, une initiation vers la soumission. Pour ne pas dévoiler l’intrigue je ne vais pas du tout parler de ce qu’il se passe dans le roman. Seulement des thèmes et de mon ressenti vis à vis des personnages et de l’histoire.

Christy Saubesty met en lumière une héroïne qui vraie et sincère. Perdue dans une vie qui ne lui correspond plus, Estelle est à la croisée des chemins et elle ne sait plus quelle direction choisir. Il ne m’a pas été difficile de m’identifier à Estelle dans son ressenti de mère et d’épouse. L’auteure nous fait ressentir la routine qui pèse sur les épaules d’Estelle. Cependant, les choix de l’héroïne l’ont fait s’éloigner de moi. Pour la suite du récit j’ai été simple spectatrice, ne comprenant pas ses choix extrêmes. Estelle c’est un personnage féminin intéressant, j’ai apprécié la suivre dans sa nouvelle vie de femme, j’ai aimé surtout l’aspect psychologique du roman plutôt que le côté érotique qui y est vraiment poussé à son paroxysme. Luc, le mari d’Estelle, a malgré tout eu toute mon admiration. Sa façon de gérer les choses a été plutôt déroutante, mais au fil des pages j’ai compris ses motivations et ses réactions. Marina, la sœur d’Estelle, est un personnage essentiel, une vraie complicité les lie et ce sera un véritable soutien pour Estelle.

Les personnages secondaires sont capitaux et sont de vrais piliers quant au dénouement de l’histoire. Je ne vais pas les approfondir car ce serait dévoiler une part de l’histoire.

Christy Saubesty plonge le lecteur dans une initiation à la soumission, une initiation à la découverte des sens et des plaisirs tabous. Là où je suis le plus stupéfaite c’est sur le style d’écriture de l’auteure qui est véritablement fait pour ce genre littéraire. Sa plume de se veut provocation, sensuelle, grisante et très précise. Que ce soit sur le côté psychologique ou sur le côté érotique. Chaque lecteur aura une perception différente de cette histoire, de par son vécu et ses convictions, de par ses préférences et sa tolérance.

[Ce qui m’attise] se classe dans le genre érotique pur et dur. Christy Saubesty va vous entraîner sur des chemins ardents, décadents et quelque peu dérangeants je dois l’avouer. Certaines scènes sont vraiment très explicites, très bien écrites avec le ton juste pour transcender son lectorat. Elle aborde le bdsm avec beaucoup de réalisme. Un univers particulier codifié où la confiance et le respect sont de mise. Un monde de plaisirs insoupçonnés où le lâché prise est indispensable. L’initiation se déroule par étapes et elle va assez loin dans la découverte d’une sexualité débridée.

En bref, ce roman nous propose la remise en question d’une femme qui s’est perdue dans les méandres de ses différents rôles. Une héroïne qui a un besoin vital de retrouver sa part de féminité au travers de l’assouvissement de ses fantasmes les plus fous. L’auteure aborde des thèmes très intéressants et elle les traite avec justesse. Elle bouscule son lectorat avec un érotisme exacerbé, provoquant et peu conventionnel. Ce roman fut une bonne lecture malgré les quelques petits points qui m’ont gênés, comme certains choix de l’héroïne que je n’ai pas du tout cautionnés malgré son besoin évident de changement et de nouveauté. La plume de l’auteure m’a captivée et j’ai adoré l’ascendant psychologique que ce roman a eu sur moi. Je recommande ce roman aux lecteurs habitués à la littérature érotique et aux lecteurs d’un certains âge. Les jeunes lecteurs auront du mal à se trouver leur place avec l’histoire d’Estelle et Luc.

975391extrait

Cette brûlure, au creux de mon ventre, me consumait dangereusement. Ce besoin de m’affirmer en tant que femme, d’écouter mon corps et mes désirs, allait bientôt être si fort que je risquais de ne rien pouvoir maîtriser au moment où tout cela atteindrait son paroxysme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *