La complainte des filles de Lot > Morgan Caine

106290569Editions : Rokh Editions

Ebook : ICI

Trois hommes sont retrouvés mutilés à Boston. Vivants, mais proprement émasculés. Quand la presse révèle qu’il s’agit tous de pédophiles, le public prend fait et cause pour cet étrange criminel, qu’elle surnomme le Glaive de Dieu.

Le caractère chirurgical des mutilations intrigue Red. Il est bien ennuyé, mais il doit encore soupçonner Jordan Adams. Elle serait bien capable de rendre une justice aussi étrange !

Une petite fille est enlevée. Red craint une escalade dans les crimes. Le temps presse, il propose à Jordan de l’aider à mener l’enquête.

Flanqués du toujours inénarrable Watson, ils vont plonger tous les trois dans les plus terribles méandres de l’âme humaine. Et Jordan va devoir affronter de nouveau les démons de son propre passé…

107633999Dans cet opus, Morgan Caine aborde un sujet relativement tabou, en effet nous allons parler pédophilie.

Cepandant, bien que le sujet ne soit pas simple, l’auteure a su le faire en finesse, à aucun moment vous ne lirez quelque chose de choquant.

Dans ce tome, notre tueur (ou plutôt un justicier je dirais) s’en prend aux pédophiles, son surnom : le Glaive.

Une course infernale va commencer et s’emballer au moment de l’enlèvement d’une petite fille.

Comme lors de mes précédentes lectures de cette auteure, je suis conquise, car Morgan nous propose des thrillers captivants. Encore une fois, je me suis prise au jeu de mener l’enquête, mais je suis super nulle, dès que je me dis ca y est je sais qui c’est, eh bien paf pas du tout. Et la fin me confirme non seulement que je suis une piètre enquêtrice, mais également que je n’ai pas vu les heures passer. Vous commencez le livre, vous ne pouvez plus le lâcher.

Bien que cet opus soit un peu plus sombre que les précédents, il est néanmoins celui que je préfère. J’ai hâte de découvrir ce que nous réserve Morgan pour son prochain thriller.

 

Merci à Rokh editions pour ce service presse et leur confiance.

Ce qu’on fait sans plaisir > Morgan Caine

102490991Editions : Rokh Editions

E-book : Amazon

Norman Seward, un paisible professeur d’Harvard, est retrouvé à son domicile, abattu d’une balle. Sa femme Amanda a disparu.

Le FBI et les US Marshals débarquent aussitôt à Boston. L’ex-mari d’Amanda Seward, Gregory Heller, vient de s’évader de la prison de Haute-Sécurité d’Indianapolis, où il purgeait une peine de perpétuité sans possibilité de libération. En effet, il y a huit ans, Gregory Heller a sauvagement assassiné ses deux enfants, Tim et Lauren, âgés de cinq et trois ans, et a éventré son ex-femme, Amanda, qui allait se remarier.

Est-ce lui qui est venu s’en prendre de nouveau à la malheureuse ? La chasse à l’homme commence.

Pendant ce temps, Jordan Adams est bien ennuyée. Son amie Margie Connors a disparu… La police pense qu’elle a peut-être été prise en otage par Gregory Heller dans sa cavale meurtrière.

Parallèlement à Red et Watson, Jordan va mener l’enquête. Celle-ci va réveiller d’anciens démons, et raviver de vieilles blessures. Nul n’en sortira indemne.

107633999Un point que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est que nous avons beaucoup de personnages, mais que malgré tout nous ne nous sentons pas perdu, chaque personnage a sa personnalité propre et à chaque moment nous pouvons les différencier.

On pourrait croire que du fait que nous ayons plusieurs enquêtes en même temps, nous pourrions nous perdre, mais non pas du tout, je n’ai pour ma part, pas eu de mal à m’y retrouver. Les sujets finissent par se regrouper, et tout devient alors plus simple à suivre. Chaque détail que l’on rencontre pourrait paraître insignifiant, sans importance, et pourtant ce sont les détails qui ferons la différence sur la suite des événements.

La violence conjugale n’est pas un sujet facile à traiter, et pourtant l’auteur y est arrivé avec brio, avec légereté, je dirais même avec un soupçon de pudeur.

Au final, bien que le livre soit assez conséquent en nombre de pages, lorsque je suis arrivée à la fin, je me suis sentie frustrée de l’avoir déjà terminé.

 

Merci à Rokh Editions pour se service presse qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout.