Romans

Au royaume des glaces – L’impossible voyage de la Jeannette » Hampton Sides

Editeur : Paulsen

Livre : ICI

À la fin du XIXe siècle, à l’ère des premiers téléphones et du développement de la presse populaire, nombreux sont ceux obsédés par l’une des dernières régions non cartographiées du globe : le pôle Nord. James Gordon Bennett, patron excentrique du New York Herald en quête de récits sensationnels, finance une expédition pour atteindre ce Graal des explorateurs. Fortement convaincu que la mer polaire est ouverte, il en confie le commandement au jeune officier de marine George Washington De Long.
Le 8 juillet 1879, la Jeannette quitte San Francisco avec trente-trois hommes à son bord, sous le regard d’une foule en transe, contaminée par la fièvre arctique. Mais une fois passés les comptoirs de l’Alaska et le détroit de Béring, le bateau est pris dans les glaces et plus rien ne se déroulera comme prévu.

 

Ce roman est franchement une petite merveille ! Je n’étais clairement pas que lectrice, j’étais moi aussi à bord de la Jeannette, j’ai vécu moi aussi ce que l’équipage vivait, j’ai vu la Jeannette comme si j’étais à son bord, et non bien au chaud chez moi !

Il faut dire que le travail de recherche a dû être franchement phénoménal en amont ! Pour nous offrir un tel rendu, j’en suis même plus que persuadée ! L’auteur a dû passer des journées entières sur le sujet ! Mais cela rend ce livre tellement prenant à lire, tellement unique je dirai même.

J’étais en admiration devant l’équipage, à de multiples reprises je me suis entendue dire que moi-même je n’aurais jamais eu ce courage, que jamais je n’aurais pu accomplir telle ou telle chose. Pourtant, à aucun moment je n’ai eu l’impression que l’un d’entre eux faisait telle ou telle chose dans le but d’avoir une certaine reconnaissance. Faire avancer la science, voilà le but de chacun, et jamais ils ne l’ont perdu de vue, jamais ils n’y ont vu autre chose. Alors que franchement ils auraient pu en profiter d’une toute autre manière !

Le seul hic pour moi lors de ma lecture, c’est que ce livre fait environ cinq cent pages, ce qui est déjà beaucoup, mais la typo utilisée est petite et nous donne l’impression de parcourir le double de pages. Bien que finalement il fallait bien autant de pages, je trouve dommage de ne pas avoir au moins ajouter un peu de grandeur à l’écriture, même si cela voulait dire augmenter le nombre de pages par la même occasion.

Ce fut une aventure périlleuse, mais le résultat est bien là. Attention, je ne parle pas de moi, mais bien de la Jeannette et de son équipage hors normes. Je suis même persuadée qu’à l’heure où je vous écris cet avis, peu d’hommes pourraient en faire autant, peu d’hommes pourraient se montrer à la hauteur de cet équipage !

C’est vrai que certains passages peuvent sembler longs, mais honnêtement, cela passe sans problèmes lorsque le contenu est prenant à ce niveau.

Une petite merveille que je vous encourage à découvrir vous aussi !

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *