Vendredi Manga

Vendredi manga #85 – Tomino la maudite #1 » Suehiro Maruo

Un des deux RDV manga de la semaine.

Editeur : Casterman

Livre : ICI

Un soir d’hiver, les jumeaux Shoyu et Miso, à peine âgés d’un an, sont abandonnés par leur mère. Maltraités par les adultes, martyrisés par les enfants, c’est lorsqu’ils sont vendus à un cirque que les orphelins trouvent, pour la première fois, un foyer chaleureux dans l’effervescence du Tokyo des années 1930. Si les phénomènes de foire deviennent leur famille, les enfants apprennent à leurs dépens que le monde du spectacle, lui, est gangréné par les appétits les plus vils.

Lorsque j’ai vu la couverture de ce manga, j’ai immédiatement eu envie de le lire. Je ne peux vous en expliquer la raison, mais j’étais attirée comme par un aimant.

Je ne sais pas si vous connaissez la série « Carnivale« , c’est une ancienne série que j’aimais regarder. Il y est question de personnage ayant tous une particularité, comme une femme à barde par exemple. Nous étions dans un cirque de l’étrange. Eh bien ici avec « Tomino la maudite » nous ne sommes pas dans un cirque, mais une foire, ce qui est pareil au final. Mais le principe est le même, nous rencontrons des personnages tous plus étranges les uns que les autres.

Je vous préviens, ce manga n’est pas à mettre entre toutes les mains, esprits sensibles s’abstenir, tout comme les trop jeunes lecteurs qui pourraient clairement être heurter par certains passages.

Si je me suis rapidement attachée aux jumeaux, il faut dire que la vie qu’ils mènent n’est franchement pas peuplée de Bisounours, c’est totalement différent en ce qui concerne les autres. Certains mériteraient même d’être mis un peu plus en avant, peut-être dans la suite que cela sera le cas, bien que ce manga soit principalement centré sur les jumeaux.

Je vous préviens, ce manga est perturbant, voir même dérangeant par moments, cependant, il pointe du doigt certaines pratiques, certains comportements de la société, le traitement imposé à certaines personnes à cause de leurs particularités, …

Pourtant, je suis plus qu’intriguée par les suites possibles, je vais donc poursuivre sans hésiter.

Merci aux éditions Casterman.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *