Fantastique/Fantasy

Valadonne » Marie Tétart

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Suite à une guerre perdue par les siens, Aniélis, enfant issue des clans matriarcaux valadons, doit apprendre à vivre dans la culture misogyne des vainqueurs. Elle refuse de se soumettre et rend les coups jusqu’à devenir une icône, crainte par certains, adulée par d’autres. Tout doit plier devant sa haine, y compris Joffrey, l’homme qu’elle aime alors qu’il appartient à l’ennemi, et Sibille, la petite sœur à la loyauté vacillante. Qu’y aura-t-il au bout du chemin ?

 

Après avoir découvert l’auteure grâce à sa nouvelle « Le dit de l’Oracle« , j’étais plus que curieuse de me lancer dans sa nouvelle parution qui est beaucoup plus longue en terme de pages. J’étais totalement confiante, mais je suis obligée d’avouer qu’en découvrant le nombre de pages, j’ai eu un peu peur. Ma découverte précédente en faisait une vingtaine, alors, imaginez un peu, passer d’une lecture très rapide, me voilà avec un beau gros bébé de plus de 600 pages ! Allais-je autant aimer ? C’est vrai que j’avais confiance en l’auteure, en peu de pages elle avait réussi à me convaincre. Avant de me lancer, j’ai lu à nouveau le résumé, et je me suis dit que de toute manière, je verrais bien au bout d’un moment si je réussissais à m’immerger autant qu’avec ma précédente lecture ! Eh non, même pas peur !

Alors oui, j’ai eu clairement raison de faire confiance à l’auteure ! Sur le moment-même de ma lecture, je ne m’en suis pas forcément rendue compte, c’est en arrivant à la fin et en repensant à ce que je venais de lire, mais nous sommes dans un livre de fantasy, alors on s’attend à y retrouver certaines choses, du moins pour les lecteurs habitués à ce genre. L’auteure a su écrire son récit de telle manière, qu’à aucun moment nous n’avons l’impression de lire une fantasy, elle ne pousse rien à l’extrême, ne part pas en vrille à la moindre occasion, que du contraire, il est même facile de se dire que finalement, il ne faut pas forcément en faire des tonnes comme certains auteurs que j’ai déjà pu lire, pour écrire un roman de fantasy qui soit on ne peut plus digne d’intérêt.

L’univers est travaillé et riche, comme je les aime, les thèmes abordés le sont comme si nous étions dans la réalité et non pas dans un livre. Personnellement, j’ai encore plus accroché à l’intrigue que je ne le pensais, et franchement, je ne peux que remercier l’auteure pour ce merveilleux moment.

Honnêtement, ce roman est parfait tel qu’il est, même si je suis obligée d’admettre qu’un peu plus d’action n’aurais que donné un très gros plus au récit. Malgré tout, l’écriture addictive de l’auteure nous fait rapidement oublier ce détail, parce que oui, cela en devient un simple détail vu le niveau de tout le reste.

Quoi ? Frustrés que je ne dise rien de plus ? Je vous comprends ! Mais ce livre, n’a clairement pas besoin que j’entre dans les détails pour que vous le découvriez. Les amateurs du genre ne pourront que le dévorer avec gourmandise !

Merci à Marie Tétart.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *