Fantastique/Fantasy

Les sacrifices de Nari » Ylanë Maÿvis

Editeur : Autoédition

Livre : ICI

Depuis des temps immémoriaux, les Nilagos consacrent des cérémonies à leur déesse tutélaire Nari en lui sacrifiant leur animal-totem, le majestueux nilab. Mais sous le règne de l’aÿr Balog le Malin, la spiritualité de la tribu s’efface progressivement devant les ambitions politiques et économiques de son chef qui voue une haine secrète à Nari. Poussé par le désir de comprendre une prophétie qui l’accable, Balog devra affronter son passé et se confronter à la divinité… mais cela suffira-t-il pour permettre aux Nilagos de renouer avec leurs traditions ancestrales ?

 

Honnêtement, je pense que ce livre est le reflet, à quelques détails près, de notre propre monde, notre propre manière de vivre, voire même de nos croyances. Alors ok, nous ne sommes pas sur la Terre, nous n’en sommes clairement pas les protagonistes, mais après l’avoir lu, je ne peux m’empêcher de trouver énormément de choses pouvant être mises en parallèle. Et puis, avouez que le bonheur en thème central, ce n’est pas mal du tout quand on se lance dans ce genre de livre qui mélange fantasy et science-fiction. Personnellement, j’ai franchement passé un excellent moment, et ce fut une très agréable surprise.

C’est vrai, me devant d’être la plus sincère envers vous ainsi que l’auteur ou éditeur, j’ai eu du mal dans les débuts, j’ai même eu un peu peur de ne pas accrocher alors que j’arrivais déjà dans les environs de la fin du premier quart du livre. J’ai persisté, après tout, car je voulais vraiment découvrir le fin mot de cette histoire. Le texte est bien écrit, alors impossible de ne pas lui donner sa chance jusqu’à la fin ! Je suis ravie d’avoir pu mener cette lecture jusqu’à son dénouement : cela aurait été une faute de ma part de décrocher alors qu’au final, je ne pouvais même plus lâcher ma liseuse !

Après un départ difficile, comme je viens juste de le mentionner, je me suis laissée prendre dans ma lecture, dans la découverte de ce peuple, de cette croyance, de l’évolution de la tribu. Je trouve finalement que le côté scientifique est resté en arrière-plan, oh, il est bel et bien présent, mais j’en suis venue à ne même plus le « voir » comme tel, c’était devenu un réel plus au récit. Sérieusement, quelle erreur j’aurais fait si j’avais abandonné, si je n’avais pas insisté en me disant que je voulais vraiment découvrir le dénouement. C’est certain que le style est un peu spécial, mais il ne faut pas s’arrêter à ce détail, la plume de l’auteure aide à faire oublier ce qui pourrait nous donner envie de ne pas poursuivre.

Une très belle découverte donc, avec un début difficile, mais une belle morale finalement, que je vous conseille vivement de lire vous aussi !

Merci à Nicolas Jolie ainsi qu’au site Simplement.Pro.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *