Bande Dessinée

Mercy#2 – Des chasseurs, des fleurs et du sang » Mirka Andolfo

Editeur : Glénat

Album : ICI

Si la bourgade de Woodsburgh semble avoir accueilli la mystérieuse Lady Hellaine et son majordome les bras ouverts, des meurtres étranges viennent semer le trouble dans l’esprit des habitants. D’apparence paisible, la petite communauté n’est pas aussi solidaire qu’elle veut bien le faire croire et en particulier envers ses nouveaux arrivants. L’étau serait-il en train de se resserrer sur la belle étrangère et pourquoi donc a-t-elle recueilli Rory, cette orpheline amérindienne ? Alors qu’un groupe de redoutables chasseurs rend visite à Lady Swanson pour lui apporter la preuve irréfutable de la présence d’une créature démoniaque en ville, Hellaine met en marche son plan machiavélique…

 

Voilà un tome dont je ressors l’esprit totalement embrouillé ! Pourtant, j’ai autant aimé ma lecture que celle du premier opus !

Nous avançons un peu dans la découverte des personnages, principalement avec Lady Hellaine et la petite Rory. Rory, c’est un peu la rayon de soleil de cet univers très sombre et parfois extrêmement glauque. La fillette semble éveiller quelque chose en Lady Hellaine, mais elle-même ne comprend pas quoi exactement. Pour Rory, Lady Hellaine est sa maman, ce qui me semble improbable, mais qui sait après tout, tout est possible à ce stade de l’intrigue.

Ce que nous savons, c’est que la mystérieuse Lady, réagi différemment depuis que la fillette est apparue dans sa vie. Un instinct de protection c’est éveillé, mais on en vient à se demander jusqu’où il ira, après tout, le jour où elle n’a pas d’autres solutions, que fera-t-elle lorsque la faim la tiraillera à un point où elle n’aura d’autres choix que d’agir à l’instinct ?

Pour le moment, j’aime pas mal cette BD, je suis on ne peut plus curieuse de voir où tout cela va nous mener !

En images

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *