Uchronie

Le monde selon Dixie » Vincent Ferrique

Editeur : Nats Editions

Livre : ICI

Dixie (ou Dixieland) est le surnom qui fut donné aux treize États confédérés d’Amérique, qui se réunirent le temps d’une guerre, de 1861 à 1865. Une Confédération fière de ses valeurs, ancrée sur les libertés individuelles de porter des armes et de détenir des esclaves, et qui refusait l’autorité fédérale de Washington. Cette histoire est connue, c’est celle de la guerre de Sécession. Peut-on imaginer qu’il en soit allé autrement ? Dans la France des années 1990, Thibault annonce à son épouse, Marie, qu’il s’est vendu à un propriétaire terrien. La jeune femme tempête, tente de le raisonner, mais il est trop tard : les agents d’asservissement frappent à leur porte.

 

Une uchronie, c’est littéralement, la réécriture de l’histoire. Tout en partant d’un fait réel, l’auteur en modifie tout le reste, mais le point de départ est totalement vérifiable. Avouez, il y a énormément de choses que l’on aimerait pouvoir modifier, cependant, quelles seraient les conséquences d’un seul petit changement sur toute l’histoire que nous connaissons ? Bien que je ne lise pas énormément ce genre littéraire, cela me rend toujours très curieuse de voir de quelle manière le réel peut être modifié.

Bien que je ne soit pas une réelle passionnée d’histoire, certaines périodes m’attirent plus que d’autres. J’ai toujours été une quiche en cours, mais l’auteur a intégré des passages selon Dixie, alias Dixieland, qui eux, représentent la véritable histoire de cette fameuse guerre de Sécession. Là où c’est un peu paradoxal, c’est que d’un côté, j’ai trouvé ces passages parfois un peu longs et laborieux, alors que d’un autre côté, je les trouvais intéressants à lire parce que justement, cela m’a permis de réellement comprendre l’ampleur de son intrigue avec Marie et Thibault.

L’auteur n’est pas à son coup d’essai en matière de livre édité, je le découvre avec « Le monde selon Dixie » et franchement, il a su me convaincre que je ne pourrai qu’aimer ses autres récits. Il possède une plume très agréable à lire, il a d’ailleurs réussi à me donner envie d’en apprendre encore plus sur la partie historique, c’est vous dire à quel point il m’a captivée ! Honnêtement, ce n’était carrément pas gagné d’avance.

Pour la faire courte, je dirai simplement que j’ai fait ici une très belle découverte que je vous encourage à faire vous aussi !

Merci à Merry ainsi qu’aux éditions Nats.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *