Horreur

Echos » Julien Oreste

Editeur : Editions des Tourments

Livre : ICI

C’est le début des vacances d’été pour Roman et ses potes Martin, Ugo et Sac d’Os. Les jours glissent lentement entre projets de virées estivales et longs après-midis d’ennui caniculaire. Un été comme les autres, où l’on trace et retrace les lignes conduisant de la maison de l’un à celle de l’autre, du parc municipal à la petite forêt voisine.
Les adolescents font, un jour, une découverte étrange : un couple de vieillards semble héberger depuis peu une singulière jeune fille d’une quinzaine d’années, que personne n’a jamais vue dans le coin.
En les épiant par la fenêtre de la chambre de Roman, la petite bande se rend compte que quelque chose cloche véritablement : il y a plus d’une fille cachée dans cette maison…

 

Autant vous le dire directement, dès que vous lisez le premier chapitre, vous êtes totalement happé par ce roman. Dites-moi, en lisant le résumé, ne pensez-vous pas vous retrouvez dans un univers glauque tel que le grand Stephen King peut nous en offrir ? Personnellement, c’est à cet univers que j’ai pensé lorsque j’ai découvert le résumé.

Comme je viens de le dire, dès que je me suis retrouvée dans le premier chapitre, je n’avais qu’une envie, ne plus lâcher mon livre et le dévorer ! On sent que l’auteur maîtrise son intrigue à merveille, et cela nous donne une atmosphère franchement dérangeante à souhait, lourde, une ambiance qui nous donne des sueurs froides à longueurs de temps. Mais qu’est-ce que j’ai adoré cette sensation ! Honnêtement, lorsque j’ai tourné la dernière page, j’ai eu envie de tout recommencer depuis le début, j’ai eu envie de retrouver cette sensation. Je vous avoue que rien que de vous écrire ces quelques lignes, j’en ai encore les poils qui se dressent un peu partout sur le corps, et cette boule à l’estomac qui me revient tout comme lorsque les passages étaient carrément angoissants.

J’ai envie de vous laisser dans le flou le plus total, de ne rien vous dire de plus. Mais j’avoue que ce serait inhumain de ne pas au moins vous en dévoiler quelques mots de plus !

On pourrait dire que nous sommes en compagnie d’adolescents qui vont grandir à toute vitesse en se trouvant confronter à des choses que même des adultes ne supporteraient pas forcément. Je vous certifie que moi-même, je n’aurais clairement pas survécu à ce que Roman et sa bande d’amis vont pourtant vivre. Je peux faire face à beaucoup de choses, mais là, cela dépasse clairement ce que je peux supporter.

Survivrez-vous à cette lecture ? J’ai réussi à survivre, mais je suis dans un état tel que je tremble encore après ma lecture alors que cela fait plusieurs jours que j’ai tourné la dernière page !

Merci aux éditions des Tourments.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *