Romance historique, Sagas

La saga des Westcott #2 – Celui qui m’embrassa » Mary Balogh

Editeur : J’ai Lu pour Elle

Livre : ICI

La vie de lady Camille Westcott a basculé le jour où elle a appris la bigamie de son père. Du jour au lendemain, elle est une bâtarde. Réfugiée à Bath chez sa grand-mère, perdue dans un monde devenu hostile, Camille devient sur un coup de tête institutrice dans l’orphelinat où travaillait sa demi-soeur Anna, qu’elle tient pour responsable de son malheur. C’est là qu’elle rencontre Joël Cunningham, jeune peintre ami d’Anna et qui signifie d’emblée à Camille qu’il la trouve antipathique. Cet homme, aux manières peu raffinées, affiche cependant une virilité troublante qui va faire fondre son coeur de glace…

Cela fait déjà plus de deux ans que j’ai lu le premier tome de La saga des Westcott, pourtant, je suis directement retombée dans le bain et l’ambiance que j’avais découvert alors.

Cette fois, c’est Camille que nous allons apprendre à mieux connaître. Dans le premier tome, j’avoue, je l’ai détestée, elle avait vraiment un rôle que je qualifie de merdique, bien qu’elle avait de très bonnes raisons d’avoir un tel caractère et des réactions plus ou moins extrêmes. Du coup, j’étais ravie de pouvoir enfin en apprendre plus sur elle, de tenter de la comprendre un peu mieux.

L’arrivée d’Anastasia fut une véritable épreuve pour Camille et sa famille, apprendre que son père était bigame, et que cette fille devenait alors l’unique héritière de feu l’ancien compte de Westcott. Mais de ce fait, les agissements de son père faisaient d’elle une bâtarde, elle n’avais alors plus de réelle place dans la société. Elle qui vivait plutôt aisément jusque là, se retrouve à devoir quitter sa demeure avec sa famille, elle se retrouve alors chez sa grand-mère.

Si d’apparence, Camille est une jeune femme totalement imbuvable, au fil des pages, on se rend compte que les épreuves l’ont poussée à se forger une carapace impénétrable. C’est vrai que j’ai eu du mal avec elle, mais j’avais pas mal d’appréhensions sur son personnage suite à ce que j’avais pu en lire dans le premier opus. En creusant un peu cette carapace, elle est totalement différente de cette apparence qu’elle se donne. C’est une femme forte, qui sait se faire aimer des enfants dont elle s’occupe depuis qu’elle a pris un travail d’institutrice.

Entre Camille et Joël, ce n’est certainement pas une évidence, ils vont apprendre à se connaître eux-mêmes, à connaître l’autre. Au fil des jours qui passent, une amitié va voir le jour, les épreuves qu’ils vont traverser, va modifier peu à peu transformer cette amitié en un tout autre sentiment.

C’est une romance où rien n’est simple, rien n’est évident, mais c’est aussi une romance touchante que j’ai appréciée.

Retrouvez mon avis sur le premier tome :

#1 Celui qui m’aimera

Merci aux éditions J’ai Lu pour Elle.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *