Romance historique, Sagas

La fierté des Highlanders #1 – Le secret de Sutherland » Sharon Cullen

Editeur : J’ai Lu pour Elle

Livre : ICI

1746. Brice Sutherland s’est uni aux autres chefs de clan pour protéger le peuple écossais contre les Tuniques rouges. C’est lors d’une patrouille qu’il découvre au bord d’une route une femme moribonde qu’il ramène à Castle Dornach. Blessée, à bout de forces, l’inconnue ne parle pas. Impossible de savoir d’où elle vient. Nuit après nuit, son sommeil est hanté par de terrifiants cauchemars que seul Brice parvient à apaiser. Mais l’esprit chevaleresque du Highlander est bientôt mis à rude épreuve par, un brûlant désir pour cette femme diaphane qui, il le pressent, est une ennemie anglaise…

Lorsque j’ai découvert le résumé de ce premier tome, il avait tout pour me plaire, le fait que cela inclue des Highlanders, n’était pas non plus pour me déplaire ! Mais, c’était avant de lire l’histoire en elle-même ! Bien qu’elle ne soit pas « mauvaise », je n’y ai clairement pas trouvé ma place, malheureusement ! C’est une évidence que je ne poursuivrai pas, mais que cela ne vous arrête pas si vous avez envie de rencontrer ce cher Brice.

Dans certains romans, les clichés ne me dérangent pas, cela dépend de la manière dont l’histoire est tournée, de la manière avec laquelle l’auteure insère les clichés dans le récit. Alors oui, il m’arrive d’aimer un roman bourré de clichés, alors que là, ce n’est pas passé du tout !

Même la trame de l’intrigue n’aura pas su me convaincre que les clichés pouvaient en devenir intéressants. Tout est trop classique, rien ne fait vraiment dans l’originalité. Si déjà dans le déroulement, l’auteure avait fait quelque chose de passionnant, d’intriguant, de surprenant, d’imprévisible, … Mais non, tout est prévisible, impossible de ne pas deviner les événements à l’avance. J’ai assez vite totalement décroché, bien qu’ayant été jusqu’au bout car je n’aime pas abandonner une lecture.

Bien que je sois la première à dire qu’il faut trouver le positif et en parler malgré tout, je ne parviens pas à trouver ce que je pourrais mettre en avant pour que ce premier opus soit tentant. Si ce n’est que c’est dépaysant, ce qui est clairement la seule chose que je retiendrai.

Merci aux éditions J’ai Lu pour Elle.

About Author

Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog.
J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *